skip to content
Date
17 août 2004

Phelps entame sa ruée vers l’or olympique

Engagé dans pas moins de huit épreuves à Athènes, le nageur américain Michael Phelps a, aux yeux de tous, le potentiel pour remporter une médaille dans chacune d’entre elles. L’exploit n’a été réalisé qu’une seule fois auparavant, par le gymnaste soviétique Aleksandr Dityatin aux Jeux de 1980 à Moscou.


Phelps a plongé pour la première fois dans un bassin à 7 ans. Enfant, il a été diagnostiqué avec un trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH) et la natation est en fait un moyen de canaliser son énergie. À 10 ans, il bat des records nationaux dans sa catégorie d’âge et à 15 ans, il est appelé dans l’équipe américaine pour les Jeux Olympiques de Sydney 2000, où il termine cinquième du 200 m papillon.

Lorsque les Jeux d’Athènes se profilent, il a eu néanmoins le temps de devenir l’un des nageurs les plus célèbres de la planète et son palmarès regorge désormais de records du monde et de titres mondiaux. Lorsqu’il plonge dans le bassin athénien, il emmène avec lui le poids énorme des espoirs placés en lui, mais cela ne semble guère l’affecter.

Son marathon débute par le 400 m quatre nages, au terme duquel il décroche une médaille d’or assortie d’un record du monde. Il enchaîne en gagnant le 100 m papillon et le 200 m papillon, en améliorant à chaque fois le record olympique. Il obtient une quatrième médaille d’or dans le 200 m quatre nages, avant de glaner deux médailles supplémentaires, en bronze, en nage libre sur 200 m et dans le relais 4 x 100 m.

Il empoche ensuite une autre médaille d’or au 4 x 200 m nage libre, avant de décider de faire l’impasse sur la finale du 4 x 100 m quatre nages pour laisser une chance au vétéran américain Ian Crocker de décrocher la médaille d’or. Pari gagné, puisque le quatuor américain gagne la course et les deux hommes héritent d’une médaille d’or.

Phelps atteint ainsi son apogée lors d’une carrière olympique tout à fait extraordinaire : il a remporté huit médailles dont six d’or et deux de bronze, et s’est affirmé comme l’une des plus grandes vedettes du sport mondial.
L’Américain continuera à faire valser les records en tous genres aux Jeux de 2008 et de 2012 et lorsqu’il quitte le bassin londonien après son ultime finale, il est devenu le participant olympique le plus récompensé de l’histoire, avec 22 médailles dont 18 d’or.


back to top En