skip to content
Date
26 févr. 1988
Tags
Calgary 1988 , Ski alpin , Actualités Olympiques , Suisse
Calgary 1988

Ski alpin - Vreni Schneider rebondit

Lorsque les Jeux font halte à Calgary en 1988, la Suissesse Vreni Schneider est déjà une star consacrée, ce qui ne l’empêche pas de débuter sur la scène olympique.


Elle a 23 ans et a déjà gagné un certain nombre de courses de Coupe du monde, tandis que l’année précédente, elle est devenue championne du monde de slalom géant. La seule inconnue est de savoir comment elle va se comporter sous les projecteurs olympiques. Les premiers éléments de réponse semblent dire : pas très bien. Elle abandonne en effet dans le combiné, la première épreuve dont elle prend le départ et dans laquelle elle est décevante, même si cela n’a jamais été son principal objectif.

Elle devra patienter encore plusieurs jours avant d’atteindre vraiment sa vitesse de croisière dans le slalom géant, où elle est favorite. Une nouvelle déception semble pourtant pointer le bout de son nez puisqu’à l’issue de la première manche, elle n’est que cinquième.

À ce stade de la compétition, c’est l’Espagnole Blanca Fernández Ochoa qui mène le bal devant l’Allemande Christa Kinshofer-Güthlein et l’Autrichienne Anita Wachter. Heureusement, les écarts ne sont pas très importants, puisque les sept premières skieuses se tiennent en moins d’une seconde, et Vreni Schneider accuse un passif de 85 centièmes. Toute talentueuse qu’elle soit, il va cependant falloir qu’elle sorte le grand jeu dans la seconde manche si elle veut s’imposer.

L’espoir lui sourit une première fois lorsque l’Espagnole réduit à néant tous ses efforts de la première manche en tombant peu après le départ de la seconde. Dans le même temps, Christa Kinshofer-Güthlein signe un temps respectable, mais sans plus.

C’est alors que Vreni Schneider va réaliser une grande prestation. En 1’05’’96, elle devance sa dauphine, Ulrike Maier, de près de 75 centièmes et Christa Kinshofer-Güthlein de 1’48’’. Aucune des autres skieuses en embuscade ne parvient à s’approcher de son temps total alors que beaucoup d’autres tombent, si bien que moins de la moitié des partantes seront finalement classées. La skieuse suisse a rebondi de belle manière pour décrocher l’or au terme d’une lutte extrêmement éprouvante.

Requinquée par son succès, Vreni Schneider attaque le slalom, deux jours plus tard, avec un moral d’acier. Si elle n’est pas la plus rapide cette fois, ni de la première ni de la seconde manche, elle n’en domine pas moins son sujet, ce qui lui permet de s’imposer avec une avance considérable de plus de 1’’6.
Son double triomphe de Calgary va donner le coup d’envoi à une carrière olympique qui installera Vreni Schneider dans le gotha des grandes techniciennes du ski alpin. Au total, elle remportera cinq médailles aux Jeux, devenant ainsi la première skieuse alpine à atteindre ce score.

back to top En