skip to content
Salt Lake City 2002

Hayley Wickenheiser, artisane de la ruée vers l’or des Canadiennes

À Salt Lake City, la bataille pour l’or du hockey sur glace féminin va probablement se résumer à une bataille entre Américaines et Canadiennes, qui se livrent une rivalité acharnée au sommet de la discipline depuis les Jeux de 1998.


À l’époque, les Canadiennes sont les plus fortes aux Championnats du monde, mais dès que les deux équipes sont face à face, les Américaines prennent invariablement l’ascendant.

Comme d’habitude, les deux équipes atteignent sans trop de difficulté la finale à Salt Lake City. Le Canada se débarrasse de la Finlande en demi-finale, 7-3, à l’issue d’un match serré au début, puis qui tourne au cavalier seul. Dans le même temps, les Américaines disposent facilement de la Suède 4-0, portant ainsi leur série victorieuse à 35 matches consécutifs. Cela leur permet également de conserver leur invincibilité aux Jeux Olympiques.

La finale va s’apparenter à un combat de titans. Le Canada prend la tête au bout de deux minutes par Caroline Ouellette, qui ouvre la marque à bout portant. C’est le seul but du premier tiers-temps. Dans le deuxième, c’est au tour des États-Unis de marquer rapidement grâce à Katie King mais Hayley Wickenheiser, capitaine inspirée du Canada, redonne très vite l’avantage à ses couleurs.

Cette dernière est l’une des rares sportives ayant participé à la fois aux Jeux d’été et aux Jeux d’hiver. Elle a fait partie de l’équipe canadienne de hockey sur glace vice-championne olympique quatre ans plus tôt, avant d’aller aux Jeux de Sydney 2000 dans les rangs de l’équipe canadienne de softball, sport de démonstration en Australie.

Il n’y a cependant pas photo : c’est en hockey sur glace que son talent éclate vraiment. Elle a effectué ses débuts internationaux à l’âge de 15 ans à peine et aujourd’hui, à l’âge de 23 ans, elle est considérée comme le pilier de l’équipe canadienne.

Après qu’elle a redonné l’avantage au Canada, c’est ensuite un tir de Jayna Hefford qui rebondit dans le dos de l’infortunée gardienne Sara DeCosta pour porter la marque à 3-1.

Si Karin Bye réduit la marque dans le dernier tiers-temps, les États-Unis ne parviendront pas à égaliser malgré une avalanche d’attaques. Pour le Canada et son capitaine, il s’agit d’une victoire monumentale. Elle marque la fin de l’invincibilité des Américaines aux Jeux et le début de la période de domination du Canada.

Hayley Wickenheiser sera nommée meilleure joueuse du tournoi et tiendra sa place dans le groupe canadien de hockey sur glace lors des trois éditions suivantes des Jeux d’hiver, où elle gagnera à chaque fois la médaille d’or.

back to top En