skip to content
1:08 play
Date
08 juin 2017
Tags
Actualités Olympiques , Nanjing 2014 , JOJ

Neuf stars de Nanjing 2014 : Que sont-elles devenues ?

Olympic.org a voulu savoir ce que l’avenir a réservé à neuf athlètes qui ont brillé aux Jeux Olympiques de la Jeunesse de Nanjing 2014

2014 / CIO / KASAPOGLU, Mine
Sara Ahmed

Depuis qu’elle s’est mise à l’haltérophilie en 2010, Sara Ahmed a pris l’habitude de collectionner les médailles aux grands championnats. Outre sa médaille d’or dans la catégorie 63kg à Nanjing, elle s’est offert des victoires aux Jeux Africains, aux Jeux Méditerranéens, aux Championnats du monde juniors et aux Championnats du monde de la jeunesse. Mais son plus grand exploit, c’est peut-être la médaille de bronze qu’elle a décrochée l’année dernière dans la catégorie 69kg aux Jeux Olympiques de Rio 2016, devenant ainsi la première athlète égyptienne à décrocher une médaille pour son pays en 104 années d’histoire olympique.

 

2014 / CIO / XI, Yang
Shakur Stevenson

Le boxeur des États-Unis Shakur Stevenson a attiré l’attention à Nanjing avec une série de performances exceptionnelles dans la catégorie -52kg, s’imposant finalement face au Chinois Lu Ping pour remporter le titre des JOJ. Il a également décroché l’or aux Championnats du monde de la jeunesse de l’AIBA en 2014 puis a remporté les épreuves nationales de qualification pour les Jeux Olympiques de Rio 2016. Stevenson, qui a été surnommé “le prochain Mayweather” par la légende de la boxe elle-même, Floyd Mayweather Jr, a brillé en s’imposant face au Brésilien Robenílson de Jesus et au Mongol Erdenebatyn Tsendbaatar pour s’incliner finalement devant le Cubain Robeisy Ramírez, un autre athlète des JOJ, dans le match pour la médaille d’or. Depuis, sa carrière professionnelle a décollé, avec deux autres victoires à son actif.

 

2014 / CIO / KASAPOGLU, Mine
Sydney Siame

Usain Bolt ayant décidé de mettre un terme à la compétition après les Championnats du monde de l’IAAF cette année, l’athlétisme recherche une nouvelle star du sprint et le Zambien Sydney Siame est sans doute l’héritier du trône du Jamaïcain. Siame, qui s’entraîne au centre Sport pour l’espoir du CIO à Lusaka, a décroché l’or dans le 100m à Nanjing et a amélioré cette année son record personnel en descendant à 9,87 secondes, se qualifiant ainsi pour les Championnats du monde en août, où l’on attend une épreuve de force avec Bolt.


2014 / CIO / RUTAR, Ubald
Fan Zhendong

La star chinoise du tennis de table Fan Zhendong a décroché l’or aux JOJ de Nanjing à la fois dans le simple messieurs et dans la compétition par équipes mixtes. Il est depuis un des meilleurs joueurs du monde. Il a décroché le bronze dans le simple et l’argent dans le double aux Championnats du monde 2015, ainsi qu’une médaille d’or par équipes en 2014 et 2016. Mais la concurrence féroce pour la sélection de l’équipe chinoise ne lui a pas permis de se qualifier pour les Jeux Olympiques de Rio 2016. 


2014 / Xinhua News Agency / CHEN, Cheng
Panipak Wongpattanakit

La Thaïlandaise Panipak Wongpattanakit s’était déjà fait un nom dans le monde du taekwondo avant Nanjing 2014, avec ses victoires à l’US Open en 2013, aux Championnats asiatiques de la jeunesse 2013 et aux Championnats d’Asie 2014. Âgée de 17 ans aux JOJ, elle a facilement dominé l’Azerbaïdjanaise Ceren Ozbek en la menant 21-1 dans la finale des 44kg pour s’adjuger l’or. Puis, un an plus tard, elle monte sur la plus haute marche du podium aux Championnats du monde 2015. Elle n’a toutefois pas réussi à poursuivre sa quête d’or aux Jeux Olympiques de Rio 2016, s’inclinant devant Kim Sohui de la République de Corée dans les quarts de finale des 49kg. Mais cette défaite ne l’a pas empêchée de s’imposer face à la Mexicaine Itzel Manjarrez dans le match pour la médaille de bronze. À seulement 19 ans, elle est sûre d’avoir encore de nombreuses autres possibilités de briller aux Jeux.


2014 / CIO / KASAPOGLU, Mine
Wang Yan

La gymnaste chinoise Wang Yan portait sur ses épaules les espoirs du pays hôte des JOJ de Nanjing et, même si cette pression pesait parfois un peu lourd – entraînant des chutes dans le concours multiple – elle a tout de même obtenu une médaille d’or au saut et à la poutre ainsi qu’une médaille de bronze aux barres asymétriques, bouclant ainsi des Jeux incroyables à tout juste 14 ans. À peine un an plus tard, elle brillait aux Championnats asiatiques et du monde et, l’année dernière, elle s’est qualifiée pour les Jeux Olympiques de Rio 2016, où elle a aidé la Chine à décrocher le bronze dans l’épreuve par équipes grâce à ses bonnes performances.


2014 / CIO / RUTAR, Ubald
Renato Paratore

Le golf a fait ses débuts aux JOJ à Nanjing – plus de 100 ans après sa dernière apparition aux Jeux Olympiques – et l’Italien Renato Paratore a marqué une page de l’histoire en devenant le tout premier médaillé d’or de cette compétition dans l’épreuve individuelle messieurs. Il a ajouté le bronze dans l’épreuve par équipes, couronnant une brillante carrière amateur qui compte également deux participations à la Junior Ryder Cup. À la fin 2014, âgé seulement de 17 ans et 341 jours, il est devenu le troisième plus jeune joueur de l’histoire du golf à se qualifier pour le Tour européen. Depuis, il s’est fermement établi sur le circuit professionnel. En 2016, il s’est classé à trois reprises parmi les dix meilleurs joueurs, notamment au prestigieux Links Championship et au European Masters. Début juin de cette année, il remporte sa première victoire au Scandinavian Masters, devenant ainsi le plus jeune vainqueur sur le Tour européen depuis 2013.


2014 Getty Images
Hannah Darling

Après avoir été capitaine de l’équipe canadienne de rugby à sept qui a décroché une médaille d’argent à Nanjing, Hannah Darling a intégré l’équipe canadienne qui a remporté la toute première médaille d’or du rugby féminin aux Jeux Panaméricains à Toronto en 2015. Elle a ensuite été nommée pour faire partie de l’équipe canadienne aux Jeux Olympiques de Rio 2016 où elle a aidé son pays à décrocher le bronze avec Charity Williams, une autre athlète des JOJ.


2016 Getty Images
Kyle Chalmers

Après avoir remporté trois médailles de bronze dans le relais à Nanjing, le nageur australien Kyle Chalmers a brillé aux Championnats du monde juniors 2015 en décrochant sept médailles, dont trois en or. La même année, il fait partie de l’équipe australienne du relais 4x100m quatre nages qui décroche l’argent aux Championnats du monde 2015, puis à peine un an plus tard, il bat le record du monde junior du 100m nage libre et se qualifie pour les Jeux Olympiques de Rio 2016. Au Brésil, Chalmers dépasse toutes les attentes. Il bat à nouveau le record du monde junior en décrochant l’or en 47,58 secondes et devient le premier Australien depuis 1968 à remporter le titre olympique du 100m nage libre. Suivent des médailles de bronze dans les relais 4x100m nage libre et 4x100m quatre nages. Des débuts olympiques incroyables.

Ses dernières nouvelles ne concernent pas le sport : le jeune homme vient de se subir une opération au cœur réussie - en espérant le revoir bientôt dans les bassins !

Double thumbs up because this time my heart surgery was successful! Thank you all for the support #blessed

A post shared by Kyle Chalmers OAM (@kyle_chalmers3) on

back to top En