skip to content
Date
18 sept. 1988
Tags
Séoul 1988

Nesty, géant du papillon, fait vibrer le minuscule Suriname

Peu de manifestations sportives ont comme les Jeux Olympiques le pouvoir de propulser des athlètes hors d’une relative obscurité dans le monde scintillant des étoiles internationales.

Avant les Jeux de 1988, l’historique olympique du Suriname se résumait à peu de choses, sinon rien. Pas un seul athlète de ce minuscule État de la côte Est d’Amérique du Sud n’avait jamais remporté de médaille.

Nageur de 21 ans, Anthony Nesty mit un terme à cette absence d’éclat de la manière la plus inattendue et la plus vivace imaginable.

Nesty avait été élevé dans un pays dont la population dépassait de peu les 350 000 habitants et qui ne possédait qu’une seule piscine de 50m. Ce manque d’équipements et de compétitions organisées obligea l’athlète à s’installer aux États-Unis où il s’entraîna à l’Université de Floride.

Il manqua de se qualifier au 100 m papillon à Los Angeles en 1984 mais s’améliora progressivement, ce qui lui permit de s’introduire dans la classe des grands du monde de la natation. 

Nesty décrocha l’or dans son épreuve favorite en 1987 aux Jeux Panaméricains, mais à son arrivée à Séoul, il demeurait dans l’ombre de l’étoile américaine, Matt Biondi.

Biondi devait quitter la Corée avec cinq médailles d’or et une sixième paraissait certaine lorsqu’il prit la tête dans la dernière étape du 100 m papillon à la piscine de Jamsil.

Mais l’Américain mal calcula sa brassée pour toucher à l’arrivée et il choisit de glisser plutôt que de s’élancer à distance, ce qui, en un centième de seconde, permit à Nesty de toucher le premier.
À la lecture du tableau, ni l’un ni l’autre n’en crurent leurs yeux, d’autant que Nesty venait d’améliorer le record olympique de 53 secondes.

Au Suriname, des milliers de personnes déferlèrent dans les rues pour acclamer leur héros national Des pièces de monnaie et des timbres commémoratifs furent émis pour célébrer son exploit, un stade prit son nom de même qu’un avion.

Son étoile brilla fort mais brièvement. Il remporta le titre mondial en 1991 et, après avoir décroché le bronze aux Jeux de 1992 à Barcelone, se consacra à la natation avec les Florida Gators, l’équipe universitaire de Floride.

Il occupa divers postes d’entraîneurs dans son pays et eut même l’honneur de conduire sa délégation nationale à la cérémonie d’ouverture des Jeux de 2008 à Beijing.

La carrière d’entraîneur de Nesty ne manque pas de succès avec l’équipe des Gators puisque celle-ci compte dans ses rangs prestigieux Ryan Lochte l’un des espoirs de Londres 2012.

back to top