skip to content
Date
03 oct. 2014
Tags
Nanjing 2014 , JOJ

Natation hommes à Nanjing : rendez-vous à Rio !

La qualité des performances et le spectacle offert par les meilleurs nageurs dans le Natatorium de Nanjing marquent une étape importante de leur parcours vers les sommets. Après avoir goûté au succès dans l’univers olympique, tous se projettent maintenant sur les Jeux de Rio 2016, voir sur ceux de Tokyo 2020 !

17 août : Mykhailo Romanchuk inaugure le palmarès au Natatorium

L’ukrainien Mykhailo Romanchuk a remporté l’or du 400 m nage libre homme, la première finale des épreuves de natation des Jeux Olympiques de la Jeunesse 2014 de Nanjing, grâce à une course bien maîtrisée qui lui permis de s’emparer de la première place dans la dernière longueur. Le nageur âgé de 18 ans était en cinquième position à 50 m de l’arrivée lorsqu’il a pris le dessus sur le Salvadorien Marcelo Alberto Acosta, l’Egyptien Akram Ahmed, le Norvégien Henrik Christiansen et le Polonais Wojciech Jacek Wojdak pour remporter la médaille d’or en 3:49.76.  Acosta a gagné l’argent et Christiansen a pris le bronze.

Romanchuk, épuisé, a peiné pour s’exprimer après sa victoire. « C’était une super course pour moi et je ressens beaucoup d’émotions en ce moment » a-t-il dit.  « Avant d’arriver à Nanjing, j’attendais beaucoup de moi-même. Je pensais que je devais remporter la médaille d’or soit du 400 m soit du 800 m. À mon avis, les gens chez moi sont en extase. Pour moi, tous les sportifs et les sportives, tous les bons nageurs rêvent de remporter une médaille d’or aux Jeux Olympiques. Mon prochain objectif est d’en gagner une aux Jeux Olympiques de Rio en 2016 » a-t-il ajouté.

Dans l’autre finale du jour, la Chine a remporté le relais mixte 4 x 100 nage libre après un retour tonitruant. Comme il l’avait déjà fait lors des qualifications, le troisième nageur chinois, Yu Hexin, a propulsé son équipe de la quatrième à la première place, qu’elle n’a plus abandonné en gagnant en 3:27.02 et en finissant 4.53 devant le Brésil, médaillé d’argent. L’Australie a remporté le bronze à 4.74. Yu a ainsi pris date pour les finales individuelles en sprint !

18 août : brillante Hongrie, la Russie et l’Italie voient double 

En cette deuxième soirée de natation, tandis que Liliana Szilagyi a fait le show en remportant l’or sur 200m papillon dames, ses compatriotes Benjamin Gratz et Norbert Szabo on décroché respectivement l’or et le bronze du 200m 4 nages, séparés seulement par le Lituanien Povilas Strazdas, médaillé d’argent. Si Szabo s’est montré déçu par sa façon de nager, Gratz, lui, et on le comprend, était radieux pour son équipe. « Nous sommes contents que la Hongrie marche aussi bien ici, mais il y a encore du chemin. Il reste encore beaucoup de journées et nous ne pouvons pas fêter cela par anticipation », a-t-il déclaré.

Dans le même temps, la Russie et l’Italie ont remporté chacune deux médailles d’or. Evgeny Rylov (RUS) et Simone Sabbioni (ITA) ont touché le mur ensemble à l’arrivée du 100m dos, en 54.24.

« Je n’ai jamais terminé premier ex aequo avec un autre nageur, je suis très heureux », a confié Sabbioni. « Lorsque j’ai terminé et que j’ai vu le chiffre 1 s’afficher, je n’en croyais pas mes yeux. Je pensais que j’étais deuxième. J’avais vu que nous étions sur la même ligne et j’ai tout donné. C’est le plus bel exploit de ma vie. »

La deuxième médaille d’or de l’Italie est à mettre à l’actif de Nicolangelo di Fabio, lauréat du 200m nage libre. « Je suis sur un petit nuage, car avant la course, je ne pensais pas être en mesure d’obtenir la médaille d’or », a indiqué Fabio qui en 1:48.45, a devancé sur les derniers coups de bras le néerlandais Kyle Stolk (1:48.59) et l’Allemand Damian Werling (1:48.91). 

Quant à la seconde médaille d’or russe, elle a été remportée par Anton Chupkov sur 100m brasse. Une victoire confortable pour l’auteur du meilleur temps des qualifications, en 1:01.29. L’Allemand Maximilian Pilger a pris l’argent, et le Vénézuélien Carlos Claverie s’est adjugé le bronze.

De son côté, Patrick Mulcare (USA) a disputé trois finales et on attendait de lui une belle performance dans le 200m 4 nages masculin, après sa deuxième place lors des séries. Il n’a cependant terminé que quatrième de l’épreuve, après avoir terminé dernier de ses deux autres courses, le 200m nage libre et le 100m dos. Il a reconnu qu’il avait simplement manqué d’énergie. « Je ne peux pas disputer trois épreuves dans la journée avec un tel timing et c’est ce que je viens de comprendre. Après avoir terminé, j’avais presque envie de vomir. J’étais complètement mort », a indiqué Mulcare.

19 août : première médaille d’or britannique

Dans la seule finale individuelle masculine de la soirée au Natatorium, le Chinois Li Zuhaho à réussi à remporter un 100 m papillon hommes très serré. Au terme d’un coude à coude dans la deuxième longueur, Li a touché le mur 3 centièmes de seconde devant le Russe Aleksandr Sadovnikov. L’Australien Nicholas Brown a décroché le bronze

« Je suis fier d’avoir battu ces nageurs venus de tous les horizons, devant cette foule », s'est réjoui Li. Sadovnikov attribue quant à lui sa deuxième place à un manque de visibilité et un mauvais timing. « J’ai accéléré à mi-chemin, mais je n’arrivais pas à voir ce qu’il se passait devant moi et j’ai manqué ma touche. Mais mains étaient en l’air alors qu’elles auraient du toucher le mur », a-t-il estimé.

La Grande Bretagne a remporté sa première médaille d’or en natation dans ces Jeux, à l’arrivée du relais 4 x 100m nage libre. Après s’être qualifiée avec le quatrième temps, l’équipe britannique composée de Luke Greenbank, Miles Munro, Scott Duncan et Martyn Walton a mené toute la course pour s’assurer la victoire. L’Italie s’est confortablement adjugée l’argent et l’Allemagne est remontée du septième rang pour prendre le dessus sur le leader des qualifications, la Russie, et s’emparer du bronze.

« Tout le monde a bien travaillé, je suis content », a estimé Martyn Walton, le troisième relayeur  britannique. « C’était ma dernière course et je suis extrêmement satisfait de ce que nous avons fait. Les Britanniques se subliment toujours dans les relais. Nous pouvons espérer incarner l'avenir. »

20 août : trois titres pour Evgeny Rylov

Le premier titre masculin de ce mercredi 20 août est revenu au Chinois Yu Hexin sur 50m nage libre. Après avoir pris date trois jours plus tôt en portant sa formation en tête lors du relais 4x100m nage libre mixte, Yu a crée de gros écarts sur la longueur de bassin, s’imposant en 22.00 pour repousser le Brésilien Matheus Paulo de Santana à 43/100e. Le Trinidanien Dylan Carter a pris le bronze.

Le Russe Evgeny Rylov a pour sa part remporté ses deuxième et troisième médailles d’or à Nanjing, en commençant par s’imposer sur 50m dos. En 25.09, il a coiffé à l’arrivée le Grec Apostolos Christou et l’Italien Simone Sabbioni, respectivement en argent et en bronze.

Rylov a ensuite participé dans sa spécialité à la finale du relais 4x100m 4 nages, où la formation Russe également composée d’Anton Chupkov, Filipp Shopin et Aleksandr Sadovnikov a mené les débats de bout en bout, terminant en 3:38.02 avec une avance de 1.28 sur l’Allemagne et 2.66 sur l’Australie.

Le Japonais Ippei Watanabe a réussi un retour impressionnant dans la finale du 200 m brasse pour arracher l’or, en dépassant le Vénézuélien Carlos Claverie dans la dernière longueur, touchant le mur en 2:11.31. Le Russe Anton Chupkov a pris le bronze pour un nouveau podium personnel.

Après avoir reçu sa médaille, Watanabe a été conduit dans la loge de la piscine réservée aux VIP afin d’y rencontrer le Sud-Africain Chad Le Clos, ambassadeur des Jeux Olympiques de la Jeunesse et champion olympique à Londres 2012, ainsi que Thomas Bach, le Président du Comité International Olympique. En évoquant sa course et son avenir, Watanabe, âgé de 17 ans, a déclaré : « Je suis très satisfait de ma performance aux Jeux Olympiques de la Jeunesse. Cette course était vraiment très difficile. Je vais maintenant me tourner vers les Jeux Olympiques de Tokyo 2020. »

21 août : Akram Ahmed offre de l’or à l’Egypte 

Pour remporter sa troisième médaille d’or des JOJ de Nanjing le Chinois Yu Hexin a dû allonger son bras de manière presque surhumaine à l’arrivée du 50m papillon, pour toucher le mur en 23.69 et coiffer le Trinidadien Dylan Carter. Ce dernier, chronométré en 23.87, avait mené pratiquement jusqu’au bout, alors que le bronze est revenu au Néerlandais Mathys Goosen (24’’13). « C’est géant. C’est tellement spécial », a déclaré Yu Hexin. « Globalement, je suis satisfait, mais d’un autre côté, je suis frustré. Je n’ai pas trop bien nagé... et au niveau de l’énergie, ce n’était pas fabuleux. »  Egalement vainqueur du 50m nage libre, Yu a bien été le roi du sprint sur une longueur de bassin du Natatorium !

De son côté, l’Égyptien Akram Ahmed est passé de ce qu’il a appelé une « décevante » quatrième place sur 400m nage libre, dimanche 17 août, à une victoire dans le 800m sur celui qui l’avait dominé, Mykhailo Romanchuk (UKR), qui prend cette fois-ci l’argent. « Je suis très fier de moi », a indiqué Akram Ahmed.

« Dans le 400m, j’ai terminé quatrième et j’ai manqué le podium pour 20 centièmes de seconde. Au 800m, mon temps d’engagement était de 8:02 et là, je nage en 7:54, c’est super. Après ma quatrième place, j’étais un peu déçu, mais j’ai décidé de ne plus y penser. Je me suis dit que c’était un nouveau jour et me voici avec la médaille d’or. »

22 août : le feu d’artifice final

Déjà vainqueur avec les relais chinois 4x100m nage libre et 4x100m 4 nages mixte, et médaillé de bronze sur 100m dos, Li Guyangyuan a cette fois pris le meilleur sur le Russe Evegny Rylov à l’arrivée du 200m dos. Le match a été particulièrement serré puisque Li s’est imposé à la touche en 1:56.94, seulement 14/100e devant Rylov qui a remporté là sa quatrième médaille, la seule en argent. Le Britannique Luke Greenbank a pris le bronze loin des deux premiers. 

Le Brésilien Matheus Paulo de Santana, dauphin de Yu Hexin sur 50m nage libre, a parfaitement maitrisé sa finale sur la distance reine, le 100m nage libre, en s’imposant dans l’excellent chrono de 48.25 pour mettre Yu à distance respectable (49.06). Ce dernier a arraché l’argent 1/100e devant  l’Allemand Damien Wierling. A 18 ans, Santana, la nouvelle pépite de la natation brésilienne, a versé des larmes sur le podium. Il a pris date pour les Jeux à domicile, dans deux ans. 

Sur 200 m papillon, les nageurs hongrois ont réalisé le doublé : Tamas Kenderesi a gagné l’or en 1:55.95 et Benjamin Gratz l’argent à 1.76 « Le secret de l’équipe hongroise de natation, c’est que le travail acharné paye et que nous travaillons tous très dur. C’est aussi simple que ça », a expliqué Tamas Kenderesi. L’Italien Giacomo Carini a pris le bronze à 2.19.

Nikola Obrovac, 16 ans, a récolté la seule médaille de la natation de la Croatie lors de ces Jeux, sur 50m brasse, en devançant à l’arrivée en 27:83 le Vénézuélien Carlos Claverie (troisième médaille) à 11/100e et le Russe Anton Chupkov (cinquième médaille) à 60/100e.  « Je suis très content. C’est inespéré car j’ai deux ans de moins que tous les autres concurrents de la course. C’est vraiment une grosse surprise », a souligné Nikola Obrovac.

Pour finir, la Chine a conclu les épreuves de natation à Nanjing en remportant le relais 4x100m 4 nages mixtes. Une épreuve où Yu Hexin (à l’image de sa compatriote Shen Duo) est devenu le nageur le plus titré de ces six journées avec quatre médailles d’or, ajoutées à celle en argent remportée le même jour derrière Matheus Paulo de Santana sur 100m nage libre.



Tags Nanjing 2014 , JOJ
back to top