skip to content
Getty Images
PyeongChang 2018

Natalie Geisenberger conserve brillamment son titre en luge

Personne n'a réussi à devancer Natalie Geisenberger sur le toboggan de glace d'Alpensia. La tenante du titre allemande a terminé première des quatre manches, pour l'emporter mardi devant sa compatriote Dajana Eitberger et la Canadienne Alex Gough qui obtient le premier podium de son pays en luge.

A 121,7 km/h de moyenne, en tête à tous les chronos intermédiaires, Natalie Geisenberger a parachevé son oeuvre dans la quatrième manche de la compétition féminine de luge, mardi sous les projecteurs. Déjà doublé médaillée d'or (simple dames et relais par équipes à Sotchi en 2014), la championne qui a fêté ses 30 ans le 5 février, gagne brillamment son troisième titre olympique.

Getty Images

La septuple championne du monde (en simple et en relais), quintuple champion d'Europe et sextuple gagnante en titre de la Coupe du monde FIL, intraitable à Alpensia et jamais vraiment menacée, devance au final Dajana Eitberger de 367/100e et Alex Gough de 412/100e. Des écarts conséquents en luge à l'issue de deux soirées, quatre manches et un peu plus de 3 minutes au total.

Natalie Geisenberger dans la légende

Natalie Geisenberger devient la première lugeuse à conserver son titre depuis Silke Otto en 2006. Sa victoire apporte à l'Allemagne une sixième victoire consécutive pour les femmes dans la discipline, depuis les Jeux de Nagano 1998. "Je suis si contente de ma course. Quatre manches propres et une nouvelle médaille d'or après Sotchi 2014. C'est fantastique", a-t-elle dit.

Je pense que le secret est que j'ai mené ma luge en sécurité. Je voulais juste sortir du virage 9 sans toucher le mur. Natalie Geisenberger Allemagne

"Je suis arrivée ici en ayant fondamentalement gagné tout ce que pouvais gagner. J'avais l'or Olympique, j'avais les titres de championne du monde. Bien sûr, j'avais le rêve de gagner l'or mais j'étais bien plus relax par rapport à ça. Maintenant, je l'ai et c'est ce dont j'ai rêvé depuis quatre ans". Natalie Geisenberger évoque également la défaite de son coéquipier Felix Loch dans le simple hommes. "Vous avez pu voir avec Felix qu'une toute petite erreur pouvait avoir des conséquences énormes. C'était très dur à voir parce que c'est mon ami. Nous nous entraînons ensemble et nous avons gagné ensemble à Sotchi 2014. Pour moi, ça a été un sérieux avertissement. Cela m'a remis à l'esprit le fait que la course est finie quand vous passez la ligne d'arrivée de la 4e manche, et pas avant".

Alex Gough ouvre le compteur canadien en luge
Getty Images

Dajana Eitberger permet à l'Allemagne de réaliser le doublé sur le toboggan de glace d'Alpensia. "La deuxième journée était identique à la première, et après la 3e manche aujourd'hui, j'ai compris que je devais en faire beaucoup plus si je voulais la médaille. Quand j'ai pris le départ de la dernière manche, je me suis sentie forte, et après avoir passé la ligne d'arrivée, j'ai su que j'avais ce que je voulais. Maintenant, j'ai une semaine pour profiter des Jeux. Nous avons encore le double hommes et le relais, donc je peux être présente pour encourager l'équipe et vivre dans l'ambiance des Jeux".

Getty Images

Alex Gough remporte tout simplement la première médaille du Canada en luge aux Jeux Olympiques. "C'est énorme pour moi et pour le programme de luge canadien. Nous étions si proches à Sotchi il y a quatre ans. Je savais que si pouvais produire quatre manches consistantes, l'opportunité était là. Arriver sur la ligne, voir que j'étais derrière Dajana et comprendre qu'il me fallait encore "un peu d'aide" des autres concurrentes, ça a été très dur. Je crois qu'il est assez évident de comprendre ce que cela signifie pour ce groupe et pour ce programme en voyant la réaction de mon équipe et de tous les gens qui étaient là".

back to top En