skip to content
Naomi Kawase©2016 Photographed by Leslie Kee
Date
23 oct. 2018
Tags
Actualités Olympiques, Tokyo 2020
Tokyo 2020

Naomi Kawase choisie pour réaliser le film officiel des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

La Japonaise Naomi Kawase (Sweet Bean / Les Délices de Tokyo; Still The Water) a été annoncée comme réalisatrice du film officiel des Jeux Olympiques de 2020 à Tokyo. Naomi Kawase viendra ainsi enrichir un héritage de plus d'un siècle de films olympiques, comprenant notamment les documentaires réalisés pour les Jeux Olympiques organisés au Japon : Tokyo 1964 (Kon Ichikawa), Sapporo 1972 (Masahiro Shinoda) et  Nagano 1998 (Bud Greenspan). Elle sera la cinquième femme à réaliser un film officiel, suivant les traces de Caroline Rowland (Londres 2012), Gu Jun (Beijing 2008), Mai Zetterling (pour un des segments de Munich 1972) et Leni Riefenstahl (Berlin 1936). 


Pour chaque édition des Jeux Olympiques, le Comité International Olympique, en étroite  collaboration avec le comité d'organisation des Jeux, examine les propositions des plus grands cinéastes du pays hôte qui participent à un concours lancé pour la réalisation du film officiel. Mme Kawase a été choisie au terme d'une consultation étroite entre le comité d'organisation de  Tokyo 2020, des experts japonais et internationaux du cinéma, et la Fondation olympique pour la culture et le patrimoine qui guide la production du film au nom du CIO.

Le réalisateur du film officiel doit illustrer l'expérience des Jeux Olympiques en question sous un angle original et chercher à saisir l'âme d'une édition spécifique des Jeux tout en considérant le contexte social et culturel plus large. Naomi Kawase a été choisie pour la force de sa proposition qui traduit une compréhension nuancée de la culture japonaise et des valeurs olympiques, ainsi que pour son solide palmarès et sa remarquable réputation  internationale.    

Le directeur de la Fondation olympique pour la culture et le patrimoine, Francis Gabet, a commenté : “Nous sommes ravis de pouvoir compter sur une réalisatrice aussi renommée et talentueuse pour la réalisation du film officiel des Jeux de Tokyo. La passion de Naomi Kawase pour les sujets alliant le sport, la culture et la société, et la perspective unique qu'elle apporte comme étant l'une des plus grandes signatures féminines du cinéma japonais font d'elle une collaboratrice idéale pour ce film.”

J'espère saisir "l'instant" et tirer pleinement parti de l'attrait du film documentaire et de sa capacité à figer ces moments dans “l'éternité”, et contribuer ainsi à communiquer au monde entier tout l'intérêt des Jeux de Tokyo 2020. Naomi Kawase Japan

Naomi Kawase a ajouté : “Les Jeux Olympiques ont une longue et glorieuse histoire, et avec le retour de l'événement sportif international à Tokyo après 56 ans, je réfléchis au rôle qui m'a été confié. J'ai le sentiment que le “dieu du cinéma” qui s'est penché sur moi m'a donné la chance d'immortaliser cette magnifique fête du sport qui relie et rassemble les individus, et de laisser un héritage aux générations à venir. J'espère saisir "l'instant" et tirer pleinement parti de l'attrait du film documentaire et de sa capacité à figer ces moments dans “l'éternité”, et contribuer ainsi à communiquer au monde entier tout l'intérêt des Jeux de Tokyo 2020.”

Naomi Kawase est une réalisatrice dont l'œuvre est très largement saluée et qui a gagné de nombreux prix lors de festivals du film internationaux. Après avoir commencé sa carrière en réalisant des documentaires et courts métrages, Naomi Kawase est devenue la plus jeune réalisatrice à recevoir la Caméra d'or au Festival de Cannes pour son premier film de fiction, Suzaku (1997).

Outre plusieurs apparitions à Cannes, les films de Naomi Kawase ont été présentés dans d'autres grands festivals du monde entier, notamment à Toronto (Canada), Saint-Sébastien (Espagne) et Rotterdam (Pays-Bas). Elle a également été membre du jury lors de plusieurs festivals internationaux tels le festival Nouveaux Horizons à Wroclaw (2012),  Busan (2012),  Cannes (2013) et la compétition organisée par la Cinéfondation (2016), et elle est la fondatrice du Festival international du film de Nara. Des rétrospectives ont été consacrées à  l'œuvre de Naomi Kawase par plusieurs institutions à travers le monde, notamment à Barcelone, New York, Berlin, Mexico, St-Pétersbourg et au Japon. Une exposition présentant des installations que la cinéaste conçoit elle-même est programmée au Centre Georges-Pompidou à Paris à partir du 23 novembre 2018. Son dernier film, Vision (Voyage à Yoshino), dans lequel Juliette Binoche tient le rôle principal, était en compétition cette année aux Festivals du film de Toronto et de Saint-Sébastien, et sortira prochainement dans les salles du monde entier.

 

Films olympiques : une valeur culturelle et patrimoniale

Depuis le début du 20e siècle, des films ont été produits pour chaque édition des Jeux Olympiques. Au fil des décennies, des réalisateurs internationaux de renom – notamment Miloš  Forman, Kon Ichikawa, Claude Lelouch, Leni Riefenstahl et Carlos Saura, pour n'en citer que quelques-uns – ont été inspirés par le Mouvement olympique et ont su repousser les limites de la tradition documentaire olympique afin de créer un cinéma puissant, lequel fait désormais partie de l'héritage culturel des Jeux. La collection des films olympiques comprend plus de 50 longs métrages qui ouvrent une fenêtre cinématographique sur les moments clés de l'histoire des Jeux Olympiques de l'ère moderne. Après un vaste projet de restauration de grande qualité, la collection des films olympiques comprend aujourd'hui 40 longs métrages et 60 courts métrages supplémentaires dans leur langue et format originaux.  

Pour toute question de presse, veuillez contacter :

DDA Consulting
TeamConsulting@ddaconsulting.co.uk
+44 207 932 98 00

Pour toute autre demande, veuillez contacter :

Anja Wodsak
Manager Arts & Culture
Fondation Olympique pour la Culture et le Patrimoine
anja.wodsak@olympic.org
+41 21 621 66 79

 

back to top En