skip to content
Date
29 sept. 2014
Tags
Nanjing 2014 , JOJ , Actu CIO

Nanjing 2014 couronne ses reines en natation

La Chinoise Shen Duo (6 médailles d’or), la Hongroise Liliana Szilagyi, la Russe Rozaliyia Nasretdinova, l’Américaine Hannah Moore, la Lituanienne Ruta Meilutyte (deux titres individuels chacune),  la Britannique Jessica Fullalove (trois médailles d’argent) ou l’Australienne Brianna Throssell (sept médailles de bronze) ont rythmé six passionnantes journées de compétitions féminines dans le Natatorium de Nanjing.

17 août : premier titre individuel des JOJ pour Nguyen Thi Anh

En ce Jour 1 des compétitions à Nanjing, le départ de la première finale de natation a été donné à 18h46 dans le bassin de 50m du Natarorium : la Vietnamienne Vien Nguyen Thi Anh a remporté le 200 m 4 nages après un final très serré. La nageuse âgée de 17 ans, seulement cinquième temps des qualifications, est restée en tête tout au long de la course, tandis que les qualifiées les plus rapides se sont battues pour monter sur le podium derrière elle. Siobhan Haughey (HKG) a remporté l’argent et Meghan Small (USA) a assuré le bronze. « Je savais que je devais nager vite pour gagner la médaille d’or ce soir, j’ai donc nagé, nagé et encore nagé » a dit Nguyen Thi Anh.



La deuxième finale du jour a vu la Chine s’imposer en finale du relais mixte 4 x 100 nage libre après un retour tonitruant. Comme il l’avait déjà fait lors des qualifications, le troisième nageur chinois, Yu Hexin, a propulsé son équipe de la quatrième à la première place, qu’elle n’a plus abandonné en gagnant en 3:27,02 et en finissant 4.53 secondes devant le Brésil, médaillé d’argent. L’Australie a remporté le bronze à 4.74 secondes. La nageuse Shen Duo s’adjugeant ici sa première médaille d’or des JOJ.

18 août : la danse de l’or de Liliana Szilagyi

Liliana Szilagyi a donné le coup d’envoi de la ruée vers l’or hongroise en remportant le 200m papillon féminin. Elle a de surcroît déconcerté le public de la piscine du Centre olympique des sports de Nanjing par la danse furieuse qu’elle a exécutée après la course, devant les plots de départ.

« J’avais dit ce matin que ce serait le jour de la Hongrie, et c’est le cas », a déclaré Liliana Szilagyi,  évoquant les bons de ses coéquipiers nageurs lors de cette même soirée, en sautillant devant une zone mixte bondée. « Je m’étais promis de gagner une médaille d’or aux Jeux Olympiques de la Jeunesse et c’est pourquoi je suis totalement heureuse maintenant. Je l’ai fait. Ce ne sera pas la dernière médaille hongroise en natation, je vous le promets. »



La Lituanienne championne olympique 2012 sur 100m brasse Ruta Meilutyte a, elle, décroché l’or du 50m brasse devant l’Allemande Julia WIllers, L’autre médaille hongroise du jour chez les femmes a été enlevée par Anna Sztankovics, médaille de bronze dans cette épreuve.

La course la plus palpitante de la soirée a été la finale du 100m dos dames, à l’issue de laquelle l’Américaine Clara Smiddy a obtenu l’or avec un centième d’avance sur la Britannique Jessica Fullalove et à peine trois centièmes sur la Néo-Zélandaise Bobbi Gichard. L’Américaine a déclaré qu’il lui avait fallu plusieurs secondes de ralenti pour réaliser qu’elle avait gagné. « Dans la deuxième longueur, alors que j’allais toucher le mur, il y avait de l’eau partout et je n’avais aucune idée de ma position. Je voulais simplement allonger la main et toucher le mur où qu’il soit », a-t-elle dit. « Quand j’ai vu le numéro un s’afficher, j’ai eu du mal à faire le lien avec mon nom et j’ai dit « euh, hum ». Je n’étais pas sûr et j’ai regardé un plus loin vers mon équipe et là j’ai dit « Oui ». »

De retour dans la piscine juste après la cérémonie protocolaire du 100m dos, Jessica Fullalove a décroché une nouvelle médaille d’argent en l’espace d’un quart d’heure, en prenant le premier relais du 4x100m 4 nages dames britannique qui a terminé deuxième derrière le puissant quatuor chinois, l’Australie terminant troisième. Partie en 3e position, Shen Duo a propulsée le relais chinois en tête avant de remporter sa deuxième médaille d’or des JOJ.

19 août : L’Italie brille dans le Natatorium 

Dans un Natatorium en ébullition, une soirée riche en émotion a commencé par les courses décisives sur 800m nage libre suivies de la finale du 200m dos pour deux médailles d’or italiennes dont une ex-aequo !

Sur 800m nage libre, Simona Quadarella a fini première de la « poule lente », mais a enregistré un meilleur temps que l’Espagnole Jimena Perez Blanco, qui a dominé « la poule rapide ». Quadarella, qui a établi un nouveau record personnel à 8:35.39, est restée stupéfaite de ne pas voir ses supposées rivales la rejoindre. « Je suis très heureuse. Je n’avais pas compris que j’avais gagné et quand j’ai réalisé, j’ai crié de joie », raconte la championne. Quadarella a donc remporté l’or devant Perez Blanco (8:36.95) et la Bahaméenne Johanna Evans (8:39.75).

Le 200m dos s’est trouvé deux médaillées d’or au terme d’une finale palpitante !  Ambra Esposito et l’Américaine Hannah Moore on en effet touché le mur dans le même temps de 2:10.42.  Esposito, qui s’est hissée à la première place grâce un retour dans les derniers mètres, assure qu’elle ignorait se trouver derrière Moore lors de cette ultime longueur : « Je savais juste que je devais aller vite et être très forte », dit-elle en gonflant les muscles de son bras gauche. « C’est une sensation un peu étrange de partager sa médaille, mais je suis vraiment satisfaite et cela reste une médaille d’or après tout. »



Pour sa part, Moore a fait part de son soulagement car elle pensait avoir laissé passer sa chance. « À mon avis, je suis partie un peu trop fort parce que mes jambes me brûlaient dans les 50 derniers mètres. Après avoir touché, je me suis dit : ‘Bon sang, j’ai perdu’. C’est le plus beau moment de ma vie. Tous mes coéquipiers prenaient des photos… et j’adore les réseaux sociaux, donc je suis sûre que je vais être en ligne ce soir. »

Enfin, en finale du 100m nage libre, Shen Duo a surgi à la ligne 1 pour l’emporter largement en 53.84 devant la Chinoise de Hong Kong Siobhan Bernadette Haughey (54.61) et sa compatriote Qiu Yuhan (54.66). Pour sa 3e médaille d’or en trois jours après les relais, Shen a remarqué « Aujourd’hui, c’était juste moi, toute seule, sans mes coéquipiers. Mais ils étaient là et ils m’ont soutenue. Gagner en individuel, c’était plus de pression, mais aussi plus de motivation. Je suis très satisfaite. J’ai presque pleuré en entendant l’hymne national ! ».

20 août : Shen Duo continue son festival

Pour commencer, Rozaliya Nasretdinova a apporté à la Russie sa première médaille d’or féminine en natation en dominant la finale du 50m papillon en 26.26. Une large victoire obtenue devant la Suissesse Svenja Stoffel et la Slovène Nastja Govesek séparées de 8/100e de seconde.

De son côté, Shen Duo a remporté son 4e titre dans le Natatorium en s’imposant en finale du 200m nage libre après avoir lutté tout du long avec sa compatriote Qiu Yuhan pour finalement prendre le large dans la dernière longueur et la devancer de 7/10e, alors que l’Australienne Brianna Throssell a obtenu le bronze.



La Lituanienne Ruta Meilutyte a quant à elle terminé première du 100 m brasse dames en 1’05’’39, avec deux bonnes secondes d’avance sur la Chinoise He Yun, médaillée d’argent. Meilutyte avait obtenu l’or dans la même épreuve aux Jeux Olympiques de Londres 2012 alors qu’elle n’avait que 15 ans. « Je suis vraiment heureuse d’avoir nagé en 1:05 », a-t-elle déclaré. « J’aurais préféré 1:04, mais c’est quand même un très bon résultat. J’essaye de me dépasser. »

21 août : De Waard brille, la Chine intraitable en relais

Dans la finale du 50 m dos féminin, la Néerlandaise Maaike De Waard a résisté à une charge féroce, à la fois de la Britannique Jessica Fullalove et de la Néo-Zélandaise Gabrielle Fa’amausili, meilleur temps des séries et finalement en bronze. La Britannique comptant désormais trois médailles d’argent dans la compétition, alors que Gabrielle Fa’amausili risque de regretter son départ lent qui lui a coûté si cher.

Folle de joie, Maaike De Waard, 17 ans, qui s’entraîne 25 heures par semaine, avant et après l’école, a déclaré qu’elle songeait à prendre des vacances. « La saison a vraiment été longue et cette médaille d’or la clôt en beauté. Je ne l’attendais pas et c’est tout simplement fantastique », a-t-elle déclaré.

En finale du relais 4x100m nage libre, le quatuor de nageuses chinoises s’est montré intraitable, s’imposant en 3:41.19, avec une large avance sur la Russie (3:42.39) et l’Australie (3.44:44), en compagnie de l’omniprésente et très rapide Shen Duo pour une cinquième médaille d’or personnelle.

22 août : Liliana Szilagy fait la fête, top six pour Shen Duo

La Hongroise Liliana Szilagyi a de nouveau fait la fête au bord du bassin, le 22 août, en arrachant l’or du 100 m papillon féminin lors de la dernière soirée de natation à Nanjing. La nageuse hongroise montée sur ressorts a délogé la Chinoise Zhang Yufei la Chinoise de la première place, alors que Brianna Throssell a complété sa collection avec une septième médaille de bronze gagnée pendant ces Jeux après les 100m et 200m papillon, le 200m nage libre, et avec l’Australie, les relais 4x100m nage libre, 4x100m 4 nages et 4x100m 4 nages mixte.

Liliana Szilagyi a continué à amuser le public du Natatorium du Centre olympique sportif de Nanjing avec ses danses enfiévrées du bord de la piscine, qui ont débuté lundi 18 août lors de sa victoire dans le 200 m papillon féminin. Sa réaction, suite à sa dernière victoire, a été plus feutrée. « Après le 200m, j’étais simplement dans l’ambiance et tout a été spontané, mais aujourd’hui, j’étais un peu plus calme, a-t-elle déclaré. Mais je suis tout aussi contente qu’avant. »

La jeune Hongroise de 17 ans dispose d’un patrimoine génétique aquatique hors du commun. Elle est la petite-fille de Deszo Gyarmati, légende du water-polo hongrois et triple champion olympique, et la fille du spécialiste de nage libre Zoltan Szilagyi, qui a participé trois fois aux Jeux Olympiques. Elle est sûre que sa famille sera fière. « Ma mère ne va pas arrêter de pleurer et elle va être très contente que mes rêves se réalisent », dit encore Liliana Szilagyi. Brianna Throssell était ravie d’avoir amassé sept médailles de bronze. « Obtenir le bronze, être la troisième personne la plus rapide du monde, c’est tout simplement exaltant et je suis sur une autre planète », a-t-elle déclaré.

Par ailleurs, pour ses 18 ans, l’Américaine Hannah Moore a terminé première du 400 m nage libre  gagnant son deuxième titre des Jeux. Moore a mené de bout en bout, mais en 4:11.05, a devancé de justesse la Tahilandaise Sarisa Suwannachet (4:11.23) et l’Allemande Kathrin Demler (4:11.25). « Je n’aurais pas pu demander un plus beau cadeau d’anniversaire », a déclaré Hannah Moore. Je ne m’y attendais pas et c’est donc tout simplement génial. »



De son côté, l’Ukrainienne Anastasiya Malyavina a enlevé le 200 m brasse, alors que les Russes ont trusté le podium du 50 m nage libre, Rozaliya Nasretdinova remportant sa 2e médaille d’or après le 50m papillon et Daria Ustinova la médaille de bronze, l’Australienne Ami Matsuo s’intercalant entre elles. La lauréate a déclaré qu’elle était fière de partager le podium avec sa coéquipière « C’est vraiment super d’avoir pu être là toutes les deux », a indiqué Rozaliya Nasretdinova. « C’est extraordinaire de gagner la médaille d’or, mais je suis consciente que ce sont simplement les Jeux Olympiques de la Jeunesse et que je dois viser beaucoup plus haut dans ma carrière. »

Enfin, c’est à l’athlète la plus titrée des 2e JOJ d’été qu’est revenu l’honneur de conclure.  Shen Duo a en effet participé à la dernière des finales, celle du 4x100m 4 nages mixte, courant sa manche en nage libre au sein du relais chinois vainqueur en 3:49.33 devant la Russie et l’Australie, et remportant par conséquent sa sixième médaille d’or en six journées de natation !

back to top