skip to content
Date
14 févr. 2016
Tags
Lillehammer 2016 , JOJ , Ski alpin , Super-G , Femmes , Actu CIO

Nadine Fest signe une victoire nette et sans bavure dans le Super-G dames


Elle se disait prête et elle l’a fait : l’autrichienne Nadine Fest a remporté le Super-G dames samedi 13 février à Hafjell en creusant de beaux écarts.

A 17 ans (elle est née le 26 juin 1998), Nadine Fest est un grand espoir du ski alpin autrichien. Une vraie polyvalente capable de briller dans toutes les disciplines, avec de belles aptitudes pour la vitesse, qui s’est déjà constitue un beau palmarès chez les juniors. Elle compte notamment des victoires sur le circuit FIS en Super-G, en géant et en descente.

Lors des championnats nationaux juniors disputés à Hafjell même trois semaines avant les JOJ, Nadine a remporté la descente, le combiné et le super-G. Postant une image d’un des ses podiums le 24 janvier dernier sur son mur facebook, elle écrivait : « pas besoin de mots ! » avec les hashtags #Lillehammer2016 et #Iamready.

Ce « Je suis prête » a trouvé tout son sens samedi 13 février pour la première épreuve de ski alpin des  II Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver. Partie avec le dossard N°6 sur la « Kringleasen » de Hafjell, un piste qu’elle a déjà apprivoisée, Nadine a immédiatement trouvé son rythme, accélérant avec fluidité entre les 41 portes du tracé, dans un style qui n’est pas sans rappeler celui de la glorieuse Ana Fenninger, pour franchir la ligne d’arrivée avec un temps de 1:11.93 qui repoussait déjà à ce moment la Suissesse Melanie Meillard à plus d’une seconde.

Des écarts conséquents

Finalement, la skieuse qui a réussi à se rapprocher au plus près de Nadine Fest a été sa compatriote Julia Scheib à 63/100e de seconde, pour un doublé autrichien. La Suissesse Aline Danioth est venue compléter le podium à 76/100e. Une victoire olympique nette et sans bavures, avec des écarts conséquents !

« Quand j’ai franchi la ligne d’arrivée, je me suis dit « est-ce que c’est vrai ? » a déclaré Nadine Fest, déjà consciente d’avoir réussi un excellent passage sur la pente des épreuves dames des Jeux Olympiques d’hiver 1994. « Puis je suis montée sur le podium et j’ai réalisé que j’avais pris la première place. C’est vraiment cool. J’avais un rêve. C’était cette médaille. Et maintenant, elle est dans mes mains. C’est génial!. On s’est vraiment entraîné dur depuis cet été… j’ai fait de plus en plus d’efforts, et voilà le résultat » !

« Ca a été beaucoup d’émotion sur le podium » a dit Julia Scheib. « C’est une grande satisfaction, je pense que j’ai fait un bon boulot ». Pour Aline Danioth, « c’est un moment spécial. Je ne me serais jamais crue capable de gagner le bronze en Super-G. Je suis si surprise ! ».

Les places sont chères dans la « wunderteam » autrichienne de ski alpin. Mais retenez bien ce nom ! Dans l’immédiat, il ne serait pas étonnant de retrouver Nadine Fest aux avant-postes dans les épreuves de ski alpin des JOJ à venir cette semaine. Au delà, la jeune skieuse bourrée de talent peut nourrir de grandes ambitions.

back to top En