skip to content
Date
11 juil. 2005
Tags
Actu CIO

Musiques et chants traditionnels amérindiens


Les 16 et 17 juillet, après le Brésil et sa capoeira, le Musée Olympique reste en Amérique du Sud pour explorer les musiques et les chants traditionnels des peuples amérindiens. C'est l'ensemble Yaki Kandru qui va emmener les visiteurs à la découverte des répertoires inuit, yaqui, yecuana, noanama et ona. Autant de peuples, autant de musiques étranges, insolites...


Yaki Kandru

L'ensemble Yaki Kandru prend sa forme actuelle en 1994 quand son fondateur, Jorge López Palacio, en exil en France, est rejoint par Sylvie Blasco, elle-même issue du monde de la danse. Tous deux ne tardent pas à se lancer dans la composition à partir des techniques vocales et des lois musicales amérindiennes où, s'attachant à rendre aux instruments leur valeur sculpturale, ils naviguent entre chants traditionnels et compositions à la limite de la musique contemporaine.
Le créateur : Jorge López Palacio
Il est peintre, chanteur et anthropologue. En 1970, il crée, à l'Université nationale de Colombie, le groupe Yaki Kandru afin d'étudier et de diffuser la musique et les cultures amérindiennes. Avec ce groupe, présent à tous les niveaux de la vie culturelle colombienne, des grands théâtres de Bogotá aux communautés indiennes à l'aube de leurs luttes de revendication, en passant par les universités et les quartiers populaires, il réalise des centaines de concerts et plusieurs disques. Durant dix ans, il est professeur des techniques vocales à l'École Nationale d'Art Dramatique de Bogotá. Il réside maintenant à Paris, depuis 1982, et continue d'enseigner l'anthropologie et l'ethnomusicologie en Suisse et en France.
 
Demandez le programme !
 Cette semaine au Musée Olympique Lausanne



 Accueil du Musée
Tags Actu CIO
back to top