skip to content

Murat Madan : "Améliorer la santé grâce au skateboard"

Murat Madan Murat Madan
Date
29 nov. 2019
Tags
Actualités Olympiques, JOJ, BMX Racing, Turquie
Murat Madan, membre du programme des jeunes dirigeants du CIO, a été tellement heureux de constater l'impact positif que son programme de BMX a eu l'année dernière sur les enfants défavorisés en Turquie que l'ancien boxeur est de retour avec une nouvelle initiative subventionnée par le CIO et utilisant cette fois le skateboard pour autonomiser, motiver et inspirer les plus vulnérables.

Parle-nous de ton projet.

Mon programme s'intitule "Passe à l'action grâce au skateboard". À travers lui, j'espère pouvoir aider les jeunes Turcs à vivre plus sainement en leur faisant découvrir la pratique sportive. Ces enfants sont physiquement, socialement et économiquement vulnérables ; ils n'ont que très rarement, voire pas du tout, accès au sport. Ils sont également à la merci de substances nocives comme l'alcool et le tabac. C'est pourquoi le sport est, à mon sens, un moyen de leur montrer les différentes voies qui s'offrent à eux. 

Murat Madan Murat Madan

Qu'est-ce qui t'a poussé à lancer cette initiative ?

J'ai dirigé un projet similaire en 2018. C'était un projet axé sur le BMX qui a permis à 104 enfants défavorisés de découvrir ce sport sur sept semaines avec l'aide de spécialistes. En Turquie, le BMX n'est pas très populaire, aussi réunir des enfants pour leur enseigner la pratique de ce sport et leur parler des valeurs olympiques, d'un mode de vie et d'une nutrition saines a-t-il été une formidable occasion. Les réactions ont été enthousiastes et bon nombre d'enfants ont déclaré vouloir continuer à pratiquer cette discipline sportive. Je suis psychologue du sport et de l'exercice. J'ai utilisé pour ce projet ce que l'on appelle une "échelle de motivation" et je me suis rendu compte des effets positifs qu'avait eus cette initiative. Ainsi, avant le lancement du programme, 52 % des filles inscrites avaient fait part de leur intérêt pour le sport ; ce pourcentage est passé à 72 % une fois le programme terminé. Pour les garçons, le pourcentage était de 72 % avant le début des séances de formation et de 84 % après. C'est pourquoi j'ai décidé de réitérer l'expérience, mais avec le skateboard cette fois, un autre sport peu connu en Turquie et souvent perçu comme un "sport de rue" uniquement, en dépit de sa popularité dans de nombreux pays. 

Quel est ton parcours sportif ?

Je suis un ancien boxeur. Depuis 2012, je travaille comme arbitre pour la Fédération turque de football. J'ai un master en psychologie du sport et de l'exercice et je prépare actuellement un doctorat en sciences du sport. Je suis à la fois un sportif et un formateur. 

Murat Madan Murat Madan

Quand doit débuter le programme "Passe à l'action grâce au skateboard" ?

Il débutera en mars 2020 pour s'achever en juin. Il sera organisé dans le quartier de Pendik à Istanbul. Mon objectif est de réunir cent enfants âgés de 10 à 14 ans. Chaque semaine, huit instructeurs, aidés de 20 volontaires locaux, proposeront une séance de formation d'une heure. Pendik est un quartier où vivent de nombreux réfugiés et où la consommation abusive d'alcool menace les enfants.

Quel type de soutien as-tu reçu pour ton initiative ? 

Il y a bien évidemment la subvention du CIO qui va me servir à acheter du matériel ainsi que des cadeaux pour les enfants et à organiser une cérémonie de clôture. Je reçois également le soutien de Panasonic (le sponsor du programme des jeunes dirigeants du CIO) et de mon Comité National Olympique (CNO). Pour mon projet cycliste, j'ai eu la chance d'être aidé par l'Université Gedik d'Istanbul, l'Université de Marmara, la municipalité de Pendik et l'Association turque de BMX.

Take Action Through Skateboarding programme logo Murat Madan

Quels sont les objectifs de ton programme ?

Le but ultime est d'offrir la possibilité aux enfants issus de milieux défavorisés de faire du sport et, je l'espère, de les dissuader de prendre des substances nocives. Il est très important d'adopter un mode de vie sain et d'acquérir des compétences sociales. Je veux aussi promouvoir le skateboard en Turquie.

Comment as-tu rejoint les jeunes dirigeants du CIO ?

J'ai assisté, pour le compte du CNO turc, à la session internationale des jeunes participants à l'Académie Internationale Olympique en Grèce en 2017. Mon CNO m'a ensuite dit que je pouvais présenter ma candidature pour intégrer le programme des jeunes dirigeants du CIO. J'ai été retenu pour assister aux Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018 l'année dernière. J'ai ensuite découvert que je pouvais adresser une demande de subvention pour mes programmes sur le sport au service du développement social. J'ai alors sauté sur l'occasion de travailler avec le CIO en Turquie. 

Murat Madan Murat Madan 


Parle-nous de ton expérience aux JOJ de Buenos Aires 2018.

C'était incroyable. J'ai adoré l'énergie des Sud-Américains et toute cette ambiance qui a contribué à l'organisation de Jeux extraordinaires. La cérémonie d'ouverture et les installations pour les athlètes étaient magnifiques. Mon rôle consistait à apporter mon appui aux jeunes athlètes. Nous avons profité des zones d'activité et nous avons aimé les discours prononcés par les athlètes olympiques. Compte tenu de ma formation, j'étais là aussi pour soutenir les athlètes sur le plan psychologique en cas de besoin. 

Soutenu par des subventions du CIO d'un montant maximum de 5 000 francs suisses, le volet 2019-2020 du programme des jeunes dirigeants du CIO permettra le lancement ou la poursuite, au cours des 12 prochains mois, de 50 initiatives axées sur le sport au service du développement social. 

Chaque initiative doit porter sur l'un des sept thèmes suivants : éducation pour les athlètes ; environnement ; égalité des sexes ; mode de vie sain ; inclusion (handicap) ; intégration (populations déplacées et minorités) ; et éducation aux valeurs olympiques.

Pour la quatrième année consécutive, le CIO est heureux de pouvoir compter sur le soutien du partenaire TOP Panasonic, dont la générosité a permis la poursuite du développement du programme des jeunes dirigeants du CIO.

back to top En