skip to content
Date
21 mai 2006
Tags
Turin 2006, Autriche, Saut à ski
Turin 2006

Morgernstern dompte ses partenaires autrichiens pour un triplé en saut à ski

À seulement 19 ans, Thomas Morgenstern était déjà bien connu des amateurs de saut à ski depuis trois ans : il était apparu sur la scène internationale à l’âge de 16 ans et n’avait cessé d’améliorer ses performances.


Ayant remporté deux médailles d’or par équipe aux Championnats du monde l’année précédente, il était également multiple médaillé d’or aux Championnats du monde junior. Le gène olympique était, pour ainsi dire, dans son ADN, puisque son oncle Alois avait porté les couleurs de l’Autriche en ski alpin aux Jeux de 1976. Alois avait terminé septième, et Thomas espérait faire encore mieux.

Son talent était évident. Restait à voir s’il était assez mûr pour en tirer les fruits à Turin. Il ne partait certainement pas favori : les pronostics penchaient plutôt en faveur du Finlandais Janne Ahonen et du Tchèque Jakub Janda pour le grand tremplin individuel. Mais aucun des deux athlètes ne brilla dans cette épreuve et ils terminèrent respectivement neuvièmes et dixièmes.

La victoire se joua entre les sauteurs autrichiens. Ce fut Andreas Kofler, âgé de seulement 21 ans, qui réalisa le meilleur saut de la première manche, suivi par Morgenstern. Les rôles furent inversés dans la seconde manche quand Morgenstern enregistra le saut le plus long.

Au total, Kofler obtint le meilleur résultat en termes de longueur. Mais la performance de son jeune rival fut jugée supérieure au niveau du style, et Morgenstern s’empara de l’or.

Après ce triomphe, il semblait évident que les deux athlètes allaient mener l’Autriche à la victoire par équipe. Ils étaient de toute façon les champions du monde en titre de la discipline, même si la Finlande représentait une menace sérieuse.

Kofler mit son équipe sur la bonne voie en réalisant un superbe saut, offrant à l’Autriche une avance qu’elle allait garder jusqu’au bout. Mais ce fut Morgenstern qui signa la performance finale et décisive, clôturant l’épreuve par un saut de plus de 140 mètres. Les Finlandais remportèrent l’argent, tandis que la Norvège, une nation qui excelle traditionnellement en saut à ski, termina seulement troisième.

Morgenstern récolta sa troisième médaille d’or olympique à Vancouver, où l’Autriche défendait son titre au grand tremplin par équipe.

 

back to top En