skip to content
Date
09 juil. 1924
Tags
Paris 1924

Morgan Taylor se hisse vers la gloire olympique du 400 m haies

Étant donné la domination des Américains dans le 400 m haies au fil des ans, il est difficile de croire qu’ils ne remportèrent que rarement l’épreuve dans les années 1920.


Cet ultime test d’endurance en sprint et les allures strictes et parfaitement cadencées des allures n’apparaissaient au niveau national universitaire aux États-Unis qu’à l’occasion des années olympiques.

Et c’est lors des séries américaines éliminatoires que Frederick Morgan Taylor débuta dans un style spectaculaire sa quête de l’or olympique des Jeux de 1924 à Paris.

Il établit des records à plusieurs reprises consécutives à Cambridge (Massachusetts), courant en 53 secondes exactement dans sa demi-finale avant de gagner une seconde le lendemain, ce qui lui valut la victoire en finale.

Morgan Taylor et son co-équipier Charlie Brookins étaient considérés comme les deux meilleurs coureurs de haies et ils se qualifièrent tous les deux.

Brookins s’imposa à Morgan Taylor en demi-finale avec un temps de 54’’6, près de deux secondes de mieux que le vainqueur de la deuxième demi-finale, un autre Américain Ivan Riley.

En finale, Morgan Taylor arriva clairement en tête et égala son propre record des éliminatoires, mais ce temps ne fut pas homologué comme un record du monde car le coureur avait fait tomber une haie.

Brookins termina deuxième mais une pénalité beaucoup plus grave lui fut infligée : la disqualification pour être sorti de son couloir et il dut rendre sa médaille d’argent qui revint au Finlandais Erik Vilen.

Morgan Taylor courut à peine 30 courses sur la distance durant toute sa carrière, néanmoins il ajouta les médailles de bronze à Amsterdam en 1928 et à Los Angeles en 1932.

Avant la rencontre olympique de 1932, il battit encore un record du monde mais, aux Jeux eux-mêmes, il dut s’incliner en finale devant l’Irlandais Bob Tisdall après une course superbe.

Tags Paris 1924
back to top