skip to content
Date
24 août 2014
Tags
Nanjing 2014 , JOJ , Actu CIO

Moreno et Li Jiaman surmontent les obstacles pour gagner l’or du tir à l’arc par équipes mixtes

Quand le taxi du Philippin Luis Gabriel Moreno s’est perdu sur la route du champ de tir à l’arc, le 24 août, ses chances de gagner l’or de l’épreuve par équipes mixtes semblaient alors bien minces.


Il a cependant rallié le site juste à temps pour réaliser alors qu’une véritable barrière de la langue se dressait entre lui et sa partenaire chinoise Li Jiaman.

La paire s’est cependant rapidement trouvé une langue commune pour signer une superbe victoire, en battant Cynthia Freywald (GER) et Muhamad Zarif Syahiir Zolkepeli (MAS) 6-0 en finale.

« J’ai failli rater la médaille aujourd’hui, a déclaré le Philippin. Nous étions sortis manger et j’ai pris un taxi, mais le chauffeur ne connaissait pas la route. Heureusement, je n’ai pas raté la compétition, cela aurait été une catastrophe. Je n’ai pas eu le temps de m’échauffer et j’ai tiré tout de suite. »

Li Jiaman (à gauche) et Moreno arborent leurs médailles d’or de tir à l’arc par équipes mixtes

« J’ai eu beaucoup de chance de tomber avec elle [Li]. Elle n’a pas arrêté de m’encourager. Même si nous avons eu parfois des problèmes de communication, notre passion pour le sport et sa nature chaleureuse ont fait que tout est rentré dans l’ordre. »

« Je n’y crois pas encore, a-t-il reconnu. Cette médaille a beaucoup de signification pour moi. Il pleuvait et il y avait du vent, et tout semblait se liguer contre nous, mais nous avons quand même réussi. »

Li Jiaman a convenu que le vent était « assurément un problème », et révélé que le duo avait dû faire preuve d’ingéniosité pour communiquer.

« On arrive parfois à faire passer plus de choses, simplement par ses actes, a-t-elle indiqué. On ne connaissait peut-être pas la langue de l’autre, mais après chaque tour, on se tapait dans les mains et on s’encourageait. Sans lui, je n’y serais pas arrivée. Il a été un élément important de l’équipe. »

Médaillée d’argent, Cynthia Freywald était ravie d’être sur le podium. « Mon dieu, j’attends ce moment depuis 10 ans, a-t-elle confié. Je n’oublierai jamais ce moment. Au départ, quand j’ai appris qu’il s’agissait d’un format mixte, je n’étais pas certaine que ça fonctionnerait. Mais je me suis vraiment régalée de concourir avec quelqu’un de la Malaisie. C’était une expérience différente. »

Enfin Eric Peters (CAN) et Mirjam Tuokkola (FIN) ont obtenu le bronze en battant Regina Romero (GUA) et Rick Martens (BEL) 6-2.

« J’ai du mal à trouver les mots pour décrire ce que je ressens avec cette médaille de bronze autour du cou, a dit Mirjam Tuokkola. Il faut que je me pince pour y croire. »

Quant au Canadien Eric Peters, il était tout aussi enchanté par sa nouvelle partenaire que par le nouveau format : « Je pense que ce concept d’équipe mixte a bien fonctionné. Si j’en ai l’occasion, j’adorerais revivre la même expérience avec elle. Elle est super. »

back to top