skip to content
2008 Getty Images
Héritage

Montée en puissance du tennis et du basketball en Chine depuis les Jeux Olympiques de 2008

L’augmentation de la pratique sportive est un héritage concret que peuvent laisser les Jeux Olympiques et l’héritage laissé à cet égard par les Jeux de Beijing 2008 est particulièrement visible dans deux sports : le basketball et le tennis.


Le tennis chinois a le vent en poupe grâce notamment à quatre joueuses chinoises remarquables : Zheng Jie, Li Na, Peng Shuai et Yan Zi. Ces quatre athlètes ont connu un grand succès sur la scène internationale.  Li Na, sans doute la plus grande joueuse de tennis chinoise à ce jour, a remporté les tournois de simple de Roland-Garros en 2011 et de l’Open d’Australie en 2014. Elle était à une époque numéro deux mondial.

 

L’équipe de double constituée de Zheng Jie et Yan Zi était la toute première équipe chinoise à s’imposer dans des tournois du Grand Chelem, en triomphant à l’Open d’Australie en 2006 avant de décrocher le titre à Wimbledon la même année. Le duo a ensuite remporté le bronze à Beijing 2008. Peng Shuai, encore sur le circuit, était numéro un mondial en double – première joueuse chinoise, hommes et femmes confondus, à atteindre le haut du classement – et a remporté le titre de Wimbledon en 2013 et de Roland-Garros en 2014 avec sa partenaire Hsieh Su-wei de Chinese Taipei.

Tous ces succès ont suscité un intérêt accru pour le tennis et entraîné une pratique plus importante de ce sport en Chine. La grande visibilité des joueuses chinoises contribue à alimenter un marché annuel de quatre milliards d’USD dans le tennis en Chine depuis 2008. Le tennis compte désormais quelque 14 millions de pratiquants, contre un million en 1988. Des centres d’excellence comme la Potter’s Wheel Academy à Beijing contribuent aujourd’hui à créer la prochaine génération de talents. 

Getty Images

Si ce sont les joueuses de tennis chinoises qui ont incité toute une génération à opter pour la raquette, le joueur de basketball Yao Ming est pour sa part un des ambassadeurs sportifs chinois les plus visibles depuis bientôt 20 ans. Il a participé à trois éditions des Jeux Olympiques (Sydney 2000, Athènes 2004 et Beijing 2008) et a connu neuf années de succès au sein de la NBA avec les Houston Rockets. Yao était un des joueurs à marquer le plus de paniers lors des Jeux qui se sont tenus dans sa Chine natale et où il était également porte-drapeau de son pays.

Les Jeux de Beijing 2008 étaient l’occasion pour de nombreux jeunes fans chinois de voir pour la première fois leur héros de basketball et Yao, qui a maintenant arrêté la compétition, a aidé depuis à élaborer à travers tout le pays un programme impressionnant qui propose des stages de basketball auxquels ont déjà participé plus de 150 000 enfants. Yao a également soutenu la construction de terrains et autres équipements scolaires dans de nombreuses zones rurales.

 

“Pour moi, le basketball est plus qu’un jeu; c’est un enseignement”, a déclaré Yao. “Nous aidons les écoles qui se trouvent dans des zones où l’éducation physique n’est pas prioritaire. Lors de nos camps de basketball qui durent une semaine, nous espérons que ces jeunes s’amusent tout en apprenant des valeurs telles que le courage, le travail d’équipe et le bon comportement. Nous avons 350 écoles qui participent à notre programme et nous en sommes très fiers. Nous voulons que ces écoliers rentrent chez eux avec de bons souvenirs et aussi de nouveaux amis.”

back to top En