skip to content
2016 Getty Images
Date
14 août 2016
Tags
Actu CIO , JOJ , Rio 2016 , Tennis , simple , Femmes , Porto Rico

Monica Puig, athlète des JOJ, remporte la première médaille d'or pour Porto Rico

Parmi tous les succès des athlètes des Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) dans un large éventail de sports aux Jeux Olympiques de Rio 2016, celui de Monica Puig résonnera encore longtemps.

Début 2016, il semblait peu probable que la Portoricaine arrive même à se qualifier pour la compétition de tennis à Rio. Pourtant huit mois plus tard, elle est montée sur le podium après avoir surpris l'Allemande, Angelique Kerber, dans la finale féminine des simples.

Avec sa victoire, la jeune fille âgée de 22 ans est devenue instantanément une héroïne dans son pays natal. Non seulement elle est la première athlète portoricaine à remporter une médaille olympique, mais elle est aussi la première médaillée d'or de l'histoire de son pays.

Getty Images

Dans les moments qui ont suivi son triomphe, les pensées de Maria Puig étaient toutes tournées vers son pays, lequel compte une population de 3,5 millions d'habitants à peine.

« C'est juste incroyable. Je sais que mon pays va réellement apprécier et je souhaitais vraiment offrir cette victoire à tous les Portoricains », a-t-elle déclaré.

« Cette île m'a tant donné. Tellement d'amour et de soutien tout au long de ma carrière que je voulais vraiment gagner une médaille pour eux. »

Le succès de Maria Puig est d'autant plus remarquable qu'elle avait seulement gagné un titre en simples auparavant au tour WTA. Elle est passée professionnelle en 2010 et a concouru la même année aux JOJ de Singapour. Après avoir fait une incursion dans les 100 meilleures mondiales pour la première fois en 2013, la joueuse a soulevé son premier trophée à Strasbourg l'année suivante.

Toutefois, début 2016, Maria Puig était à peine classée dans le top 100, et concourir – sans parler de gagner – à Rio 2016 semblait un rêve improbable. Une belle performance jusqu'en finale à Sydney en janvier a marqué le début d'un renouveau. Elle a ainsi confirmé sa qualification olympique grâce à une performance impressionnante à l'Open de France en juin.

Pourtant, peu nombreux sont ceux qui auraient prédit ce qui allait arriver la semaine passée à Rio. Maria Puig, qui n'était pas tête de série et occupait le 34e rang mondial, a été impériale dès les premiers tours, en remportant ses quatre premiers matchs sans perdre un seul set et en concédant à peine 14 jeux dans sa route jusqu'en demi-finale. Ce parcours comprend notamment une victoire catégorique 6-1 6-1 contre la championne en titre de l'Open de France, l'Espagnole Garbiñe Muguruza.

« Je me suis améliorée au fur et à mesure des matchs », a confié Maria Puig. « J'ai commencé à aller plus vite et à être plus puissante. J'ai commencé à avoir de plus en plus confiance en moi. À chaque match, j'ai continué d'apprendre et de grandir. »

Getty Images

Étonnamment, Garbiñe Muguruza était l'une des trois vainqueurs du Grand Chelem à ne pas avoir trouvé de réponse face aux puissants échanges en fond de court de Maria Puig. Dans la demi-finale, elle s'est montrée également trop forte pour la double championne de Wimbledon, Petra Kvitova, avant le dernier grand test contre la championne de l'Open d'Australie, Angelique Kerber.

Bénéficiant du soutien inconditionnel d'une foule agitée au centre olympique de tennis, Maria Puig a remporté le premier set 6-4 avant que la deuxième mondiale ne revienne dans le match pour égaliser. Mais la Portoricaine ne voulait pas que son conte de fées se termine de cette manière. Elle a pris une avance de 5-0 dans le set décisif et après quelques moments compréhensibles de nervosité alors qu'elle était sur le point d'écrire l'histoire, elle a scellé sa victoire sur sa quatrième balle de match.

Alors que le dernier revers d'Angelique Kerber a tourné court, Maria Puig a laissé tomber sa raquette et a pris sa tête dans ses mains, comme si elle était incapable de comprendre ce qu'elle avait accompli. En effet, elle n'avait pas seulement remporté une médaille d'or olympique historique, mais elle était aussi devenue un modèle pour toutes les femmes portoricaines et latino-américaines. Et d'ajouter : « Je suis vraiment fière de représenter l'Amérique latine et j'espère pouvoir être une source d'inspiration pour toutes les femmes latino-américaines, à savoir que nous pouvons tous accomplir quelque chose dans cette vie. »

Getty Images
back to top En