skip to content
Alexander Hassenstein/Bongarts/Getty Images
Date
19 juil. 1996
Tags
Atlanta 1996 , Actu CIO , Boxe

Mohamed Ali enflamme le monde


Parmi les nombreux athlètes présents à Atlanta, celui qui fut sans doute le plus acclamé ne fit rien d'autre qu’entrer dans un stade et allumer une flamme. Pourtant, quand le boxeur de légende Mohamed Ali enflamma la vasque olympique, le monde du sport sembla se figer.

On ne s’attendait pas à ce que l’honneur d’allumer la flamme revienne à Ali. Vainqueur de la médaille d’or aux Jeux Olympiques de 1960 à Rome, le poids lourd américain était devenu l’un des plus grands sportifs de tous les temps et l’un des plus adulés, non seulement pour ses exploits sur le ring, mais également pour sa personnalité et son intelligence. Il avait remporté le titre de champion du monde à trois reprises, mais son corps était à présent affaibli par la maladie de Parkinson. Sa popularité, en revanche, était restée intacte.

Lors de la cérémonie d’ouverture, c’est la nageuse américaine Janet Evans qui exécuta le dernier tour de stade avec la torche olympique. Arrivée au sommet d’une longue rampe, elle arrêta sa course et Ali fit son apparition. Tandis que les spectateurs prenaient conscience de ce qui se passait et acclamaient le champion, Ali enflamma la dernière portion qui menait jusqu’à la vasque elle-même. La foule déchaînée fit retentir son nom dans le stade, alors que les téléspectateurs du monde entier restaient rivés à leur écran : ce fut un moment extrêmement émouvant.

Et ce ne fut pas le seul. À la mi-temps du match de basketball qui opposait les États-Unis à la Yougoslavie, les organisateurs offrirent à Mohamed Ali une médaille d’or destinée à remplacer celle qu’il avait perdue après les Jeux de 1960. Les joueurs américains lui donnèrent alors l’accolade, et au lieu de se préparer pour la deuxième mi-temps, ils restèrent pour l’applaudir et prendre des photos avec lui. Puis les joueurs yougoslaves en firent autant. Cet exemple touchant montre à quel point la popularité d’un très grand athlète peut rester forte malgré les années.

back to top En