skip to content
Date
16 août 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO , Lutte gréco-romaine , Cuba

Mijain Lopez entre dans la légende de la lutte avec un 3e titre olympique

Le poids lourd cubain Mijain Lopez a cimenté son statut parmi les plus grands lutteurs de l’histoire de la lutte en remportant en gréco-romaine son 3e titre olympique pour égaler le légendaire Alexandr Karelin. Le Russe Davit Chakvetadze a pour sa part remporté l’or de la catégorie 85kg.


Le combat pour la médaille d’or des 130kg en style gréco-romain sur le tapis de lutte de l’Arena Carioca 2 a été le remake de la finale des championnats du monde 2015 entre le Cubain Mijain Lopez Nunez et le Turc Riza Kayaalp, qui s’était alors imposé. Porte-drapeau de sa délégation lors de la cérémonie d’ouverture, Lopez était bien décidé à prendre sa revanche, et il n’a pas perdu de temps en renversant son adversaire au bout de seulement 20 secondes dans la première manche pour récolter 4 points techniques d’entrée. 

A la fin de ce premier acte, le Cubain  a porté son avantage à 5 points, puis a nettement dominé la deuxième manche pour achever le combat 6-0 en technique, 3 à 0 au score de classement. 


Getty Images

Alors qu’il restait une minute de combat, les juges ont infligé une pénalité de deux points à Kaylaap après qu’il ait semblé porter un coup au visage de son adversaire. La différence de huit points aurait automatiquement arrêté le combat, mais Lopez a dû attendre d’exploser de joie, puisque la décision a été annulée. 

Rien n’étant ensuite marqué, Mijain Lopez a pu enfin célébrer sa victoire, en esquissant un pas de Samba sur le tapis, provoquant l’extase parmi les nombreux fans cubains et brésiliens qui garnissaient copieusement les gradins. 

Après avoir remporté sa troisième médaille d’or consécutive dans la catégorie poids lourds, le lutteur cubain a réagi : « Je suis si fier d’atteindre le même niveau que le grand Karelin! C’est juste un immense honneur. J’avais promis que je le ferais et je l’ai fait! Quant à ma danse, elle est venue naturellement. Le Brésil est le Brésil, et au Brésil, vous devez danser ! »

Getty Images

Mijain Lopez Nunez avait déjà remporté deux fois la médaille d’or chez les 130kg, à Beijing en 2008 et à Londres en 2012. Il a aussi été sacré cinq fois champion du monde pour trois médailles d’argent. A Rio, il s’installe définitivement parmi les légendes du sport cubain. Et de la lutte gréco-romaine olympique. 

L’azerbaïdjanais Sabah Shariati et le Russe Sergey Semenov on récolté les médailles de bronze dans cette catégorie. 

Davit Chakvetadze s’impose chez les 85kg 
Dans la finale des 85kg, toujours en style gréco-romain, le vainqueur russe des Jeux Européens de Bakou Davit Chakvetadze était mené 2-0 par son adversaire ukrainien Zhan Beleniuk après le premier acte, mais il a nettement pris le dessus dans la deuxième manche, dominant son opposant avec un 9-2 en points techniques, scellant sa victoire sur le score de 3 à 1. Le Biélorusse Javid Hamzatau et le surprenant allemand Denis Maksymilian Kudla sont montés sur le podium pour recevoir les médailles de bronze. 

IOC

« La première manche a été un peu difficile pour moi », a admis Davit Chakvetadze, « mais dans la seconde période, j’ai été capable de me concentrer et de remporter la victoire. Je me suis ressaisi, j’ai redoublé de concentration et j’ai conclu ce match. Je suis l’homme le plus heureux de la terre. Je veux remercier tous ceux qui m’ont soutenu. »

Zhan Beleniuk s’est accordé une note de « 3 sur 5 » pour sa performance en finale. « Dans la deuxième moitié du combat, les choses n’ont pas marché. Mon adversaire était sérieux et inconfortable pour moi. Par conséquent, je vais devoir continuer à m’entraîner afin de gagner la prochaine fois. Nous nous sommes déjà rencontrés à cinq reprises, et en comptant la finale d’aujourd’hui, le score est de 3-2 en sa faveur. »

Getty Images

back to top En