skip to content
Date
01 sept. 1972
Tags
Munich 1972

Micki King chasse ses vieux fantômes et règne en maître

Tremplin

Les affaires inachevées nous restent toujours sur l’estomac. C’est dans cet état d’esprit que l’Américaine Micki King arrive à Munich, ressassant le malheureux concours de circonstances vécu lors des Jeux Olympiques de 1968 à Mexico.

Alors qu’elle menait l’épreuve du tremplin après avoir effectué huit plongeons sur dix, elle se heurta le bras lors du neuvième plongeon et se cassa l’avant-bras gauche.

Fait remarquable, elle poursuivit et termina son dixième plongeon. Distraite malgré tout par la douleur, elle termina quatrième de la compétition, privée de la médaille dont elle avait tant rêvé.

Elle décida que les choses en iraient autrement à Munich, et elle eut raison. Au lieu de profiter de l’ambiance des Jeux en toute insouciance, elle décida qu’elle était à Munich « pour travailler uniquement » et elle se concentra entièrement sur ses plongeons.

À 28 ans, Micki prit la tête en fin de compétition, ne fut pas accidentée et décrocha l’or en effectuant le même plongeon qu’elle avait tenté avec un bras cassé quatre années auparavant. Cette fois par contre, elle fut couronnée championne olympique.

Le contrôle antidopage qu’elle subit après la compétition dura si longtemps que lorsqu’elle en ressortit tout le monde était parti, exception faite des médecins. Après être rentrée au village olympique par ses propres moyens, elle buvait un chocolat chaud lorsqu’elle fut apostrophée par trois haltérophiles australiens. « Une médaillée d’or ne devrait pas boire de chocolat chaud », dit l’un d’entre eux avant de faire sauter le bouchon d’une bouteille de vin en son honneur.

Durant sa carrière, Micki King servit également 26 ans au sein de l’armée de l’air américaine, elle travailla un temps comme commentatrice à la télévision et mena l’équipe américaine olympique de plongeon lors des Jeux Olympiques de 1988 et de 1996. Elle se rendit aux Jeux de 1992 en tant que présidente de la fédération américaine de plongeon. Très occupée, elle mena sa carrière avec brio.

back to top