skip to content
Getty Images
PyeongChang 2018

Michel Macedo, des tropiques aux pistes

Bien qu’il réside maintenant aux États-Unis, le jeune athlète, qui a participé aux Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver, défend fièrement cette semaine les couleurs de sa patrie sud-américaine, le Brésil.

Michel Macedo a découvert pour la première fois les joies de la neige après que sa famille a quitté le Brésil pour les États-Unis. Après avoir participé aux Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver (JOJ) de Lillehammer 2016, le spécialiste du slalom fait ses débuts olympiques cette semaine à PyeongChang. Il est l’un des neuf Brésiliens en lice en République de Corée.

Loin des tropiques

La neige au Brésil, ce n’est pas vraiment une nouveauté. Les régions situées en altitude du sud du pays en sont régulièrement recouvertes et les collines et les hautes plaines enneigées offrent parfois un panorama spectaculaire.

Malgré tout, le climat essentiellement tropical du pays n’encourage pas les sports d’hiver comme le ski alpin et Fortaleza, la ville côtière du nord-est où Michel Macedo est né en 1998, n’a jamais vu ne serait-ce qu’un seul flocon de neige. Ce n’est pas vraiment surprenant : elle se situe en effet à 400 km au sud de l’équateur.

Lorsque Michel avait trois ans, sa famille a mis le cap plein nord, en direction de la ville américaine de Portland, dans l’Oregon, afin que son père puisse suivre les cours d’une école de chiropraxie. Alors que la température moyenne à Fortaleza avoisine les 27° toute l’année, il fait beaucoup plus froid dans l’Oregon et la neige y est bien plus abondante. Ce n’est donc pas une surprise si Michel et Tobias, son frère aîné, se sont retrouvés tout gosses sur les pistes.

Une ascension rapide

Les deux frères se sont mis au ski en faisant preuve de beaucoup de talent et de détermination, ce qui leur a permis de grimper rapidement dans la hiérarchie sportive locale. En 2012, Tobias a participé au slalom et au slalom géant lors de la première édition des JOJ d’hiver à Innsbruck, alors qu’ils n’étaient que deux Brésiliens à s’être rendus en Autriche. Quatre ans plus tard, Michel lui a emboîté les spatules pour terminer 15e du super-G de Lillehammer.

Michel Macedo est l’un des huit skieurs alpins d’Amérique du Sud présents aux Jeux, mais il n’est pas le seul à bénéficier d’une expérience aux JOJ d’hiver. Kai Horwitz, un skieur chilien, et Michael Poettoz, un spécialiste du slalom colombien, ont également participé aux JOJ d’hiver de Lillehammer 2016. Tous deux sont à PyeongChang et Michael Poettoz va devenir au passage le deuxième skieur colombien seulement à participer aux Jeux Olympiques d’hiver.

En délicatesse avec un genou

L’itinéraire de Michel Macedo jusqu’à PyeongChang ne s’est pourtant pas déroulé totalement comme prévu. Peu de temps avant le début des Jeux, il a chuté à l’entraînement et s’est blessé au genou, ce qui a jeté le doute sur sa participation. Mais tout cela appartient au passé et il est maintenant d’attaque pour participer au Super-G ce vendredi, bouclant ainsi l’un des parcours les plus improbables aux Jeux Olympiques d’hiver de cette année.

Michel Macedo dispute le super-G hommes, vendredi 16 février.

back to top En