skip to content
Date
11 févr. 2006
Tags
Actualités Olympiques

Michael Greis, premier médaillé d’or à Turin


L'Allemand Michael Greis a remporté la toute première médaille d'or des XXes Jeux Olympiques d’hiver à Turin en s'imposant dans le 20 km biathlon à Cesana San Sicario. Âgé de 29 ans, Michael Greis, a devancé les Norvégiens Ole Einar Björndalen et Halvard Hannevold, respectivement champion olympique en 2002 et champion olympique en 1998.
 
Trois autres podiums en jeu
En ce premier jour officiel des compétitions à Turin, se dérouleront également les finales de l’épreuve des bosses en ski acrobatique dames , du combiné nordique individuel et du 5000 m messieurs en patinage de vitesse. Commence aussi ce samedi 11 février la compétition de couples de patinage artistique au Palavela.
 
84 titres olympiques en jeu
Les sept sports au programme de Turin comprennent 15 disciplines. Au total, ce sont 84 titres olympiques qui seront remis durant ces XXes Jeux Olympiques d’hiver.
 


Une place pour une médaille
Le concept de la médaille des Jeux de 2006 a été imaginé par Ottaviani International et l’équipe graphique du TOROC dirigée par Dario Quatrini. Ronde, vide en son centre, la médaille représente la place italienne (piazza). Elle est entourée de son ruban qui, contrairement aux éditions précédentes des Jeux, n’est pas cousu à son extrémité. Sur l’avers : les éléments graphiques des Jeux; sur le revers : le pictogramme de la discipline sportive dans laquelle la médaille a été remportée. Pour souligner les caractéristiques tridimensionnelles de la médaille, les parties pleines et les parties vides, les textures brillantes et les textures satinées ont été soigneusement utilisées.
 
Tradition italienne
Dario Quatrini, qui a créé le motif des médailles, s’est inspiré des modèles issus de la tradition italienne des formes et de la fabrication des anneaux, des monnaies anciennes et des ornements. Le cercle, vide en son centre, associe tous les thèmes fondamentaux des Jeux à Turin et incarne le leitmotiv de ces Jeux : la piazza. Arrondie comme les anneaux olympiques ou comme le cercle symbolique de la victoire, la médaille, vide en son centre, laisse entrevoir la place où bat le cœur, symbole de la vie. La médaille ne revêt cependant toute sa signification que lorsqu’elle est suspendue au cou de l’athlète, posée sur son torse, entourant et dévoilant son cœur, soulignant son énergie vitale et ses émotions.
 
 
Site officiel :
 torino2006.org
back to top En