skip to content
2014 Getty Images
PyeongChang 2018

Michael Christian Martinez fait fondre la glace

Pionnier du patinage artistique dans son pays, l’athlète philippin, qui a participé aux Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver (JOJ), est de retour pour sa deuxième expérience olympique à PyeongChang.

Aux Philippines, la pratique des sports d'hiver n'est guère de tradition. Dans ce pays du Pacifique, la température moyenne sur l'année est en effet de 27° et on n'a jamais vu de neige. Il y a pourtant plusieurs patinoires dans le pays et c'est dans l'une d'elles que Michael Christian Martinez a été initié au patinage artistique.

Getty Images

 

Shopping, puis patinage

Michael n'a que huit ans en 2005 lorsqu'il voit pour la première fois des patineurs évoluer sur la glace d'un centre commercial de Manille, la capitale du pays. Fasciné par ces athlètes effectuant des pirouettes et des sauts sur la glace, il demande à sa mère s'il peut essayer. Moins d'un an plus tard, il participe à ses premières compétitions internationales et remporte une épreuve de catégorie inférieure à Singapour.

Le climat de son pays n'est pas le seul obstacle que Michael Martinez doit cependant surmonter. Depuis toujours, il souffre en effet sérieusement d'asthme : enfant, il effectuait régulièrement des visites à l'hôpital et son état de santé l'empêchait de pratiquer des sports de plein air comme le basket-ball ou le football. Il peut cependant gérer sa condition physique pour le patinage artistique et il fait preuve d'une immense détermination pour atteindre le niveau de classe mondiale qui est le sien aujourd'hui.

Getty Images

 

Première olympique

La marche de Michael Martinez vers les sommets commence en 2012 lorsqu'il devient, à 15 ans, l'un des deux seuls athlètes philippins à participer aux premiers Jeux Olympiques de la Jeunesse d'hiver (JOJ) à Innsbruck. Il termine septième de la compétition individuelle hommes, démarrant ainsi sa progression régulière dans les classements.

La saison suivante, ses performances sont en dents de scie. En novembre 2012, quelques semaines à peine après ses 16 ans, Michael Martinez remporte sa première épreuve senior, le Patin de cristal en Roumanie. Trois mois plus tard, il obtient une belle cinquième place aux Championnats du monde juniors ISU de patinage artistique, mais sa saison tourne court après une fracture de la cheville à l'entraînement.

Deux mois plus tard, Michael est de retour sur la glace et il met les bouchées doubles pour tenter de se qualifier pour ses premiers Jeux Olympiques d'hiver à Sotchi. Une septième place lors d'un tournoi de qualification en Allemagne lui offre le précieux sésame et en février 2014, il devient le premier patineur artistique d'Asie du Sud-Est et le cinquième athlète philippin de l'histoire à participer aux Jeux Olympiques d'hiver. Il a même l'honneur de porter le drapeau de son pays lors de la cérémonie d'ouverture.

Getty Images

 

Retour aux Jeux

Quatre ans plus tard, Michael Martinez est à PyeongChang pour participer à ses deuxièmes Jeux Olympiques. À 21 ans à peine, il espère au moins égaler sa performance de Sotchi où il avait gagné sa place pour le programme libre et avait terminé dans les vingt premiers. Et qui sait, sa carrière pionnière conduira peut-être davantage d'athlètes philippins à marcher sur ses traces lors de futurs Jeux Olympiques ?

La compétition individuelle hommes de patinage artistique commence vendredi 16 février.

back to top En