skip to content
Getty Images
PyeongChang 2018

Mica McNeill glisse vers la gloire

Médaillée des Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver (JOJ) en 2012, Mica McNeill semblait devoir renoncer à son rêve olympique en septembre dernier, mais grâce à une campagne de financement participatif audacieuse, elle a pu finalement rejoindre PyeongChang.

La Grande-Bretagne ne figure peut-être pas parmi les pays de pointe dans le monde des sports d’hiver, mais elle a bâti une solide tradition en matière de glisse. Le pays a ainsi remporté des médailles dans des épreuves de glisse lors de tous les Jeux Olympiques d’hiver depuis 1998, y compris l’or et le bronze obtenu en skeleton femmes ce week-end. Mardi, Mica McNeill entre en lice pour tenter de poursuivre cette série sur glace.

De l’école au bob

Mica McNeill doit sa carrière sportive à une autre star britannique du bobsleigh. Lorsque Mica avait 15 ans, Nicola Minichiello, triple olympienne et ancienne championne du monde, est venue dans son école. Elle était en quête de jeunes athlètes susceptibles d’intégrer le programme britannique de bobsleigh en vue des premiers JOJ d’hiver et elle a décelé le potentiel de l’adolescente.

Getty Images

À l’époque, Mica McNeill pratiquait le hockey et le netball, et ne connaissait rien au bobsleigh. Mais ses premiers essais ont été convaincants et elle a rapidement rejoint le programme national.

Des JOJ à savourer

Deux ans à peine après ses débuts dans le sport, Mica McNeill s’est associée avec Jazmin Sawyers pour remporter la médaille d’argent du bobsleigh filles aux tout premiers JOJ d’hiver à Innsbruck.

Getty Images

« J’avais 18 ans et c’est certainement l’expérience sportive la plus sympa que j’aie jamais vécue, dit-elle. Mon succès aux JOJ et le côté agréable de la compétition m’ont donné un avant-goût de ce qui pouvait arriver et je voulais revivre cela. »

« J’ai beaucoup appris, mais l’essentiel a été de savoir comment gérer une grande compétition : des réglages du bob à la préparation physique et mentale, en passant par l’apprentissage de la pression. »

La médaille d’argent des JOJ n’a d’ailleurs pas été la seule expérience olympique de Mica McNeill en 2012. Plus tard cette année-là, elle a en effet fait partie des porteurs de torche du relais de la flamme olympique de Londres 2012.

Getty Images

Après les Jeux, Jazmin Sawyers a décidé de se concentrer sur le saut en longueur, gagnant la médaille d’argent aux Jeux du Commonwealth de 2014 et terminant huitième aux Jeux olympiques de Rio 2016. Pendant ce temps-là, Mica McNeill s’est cramponnée à la glisse et a ajouté, depuis, d’autres médailles à sa collection. Avec Mica Moore comme freineuse, Mica McNeill a ainsi remporté le titre aux Championnats du monde juniors IBSF 2017.

Manifestation de soutien

En septembre 2017, alors que la nouvelle saison se profilait à grand pas, les deux Mica ont perdu cependant le financement que leur fournissait leur fédération nationale. Le rêve olympique des deux jeunes femmes se retrouvait en lambeaux.

Mais Mica McNeill et Mica Moore n’allaient pas renoncer aussi facilement. Quelques jours plus tard, elles lançaient une campagne participative en vue de récolter 42 000 USD et elles atteignaient leur objectif en une semaine ! Lors de la saison de Coupe du monde 2017-2018, elles ont obtenu une cinquième place à Whistler (Canada), le meilleur résultat britannique dans une épreuve de Coupe du monde depuis la deuxième place de Nicola Minichiello, mentor initial de Mica McNeill, en janvier 2009.

Getty Images

Aujourd’hui, grâce à leur propre abnégation et à la générosité du public britannique, Mica McNeill et Mica Moore s’apprêtent à effectuer leurs débuts olympiques d’hiver à PyeongChang. Avec tout un pays derrière elles.

Mica McNeill et Mica Moore disputent la compétition de bob féminin, qui commence mardi 20 février.

back to top En