skip to content
Date
24 oct. 2011
Tags
Londres 2012, Actualités Olympiques
Londres 2012

Mes Jeux :Valentina Vezzali


L’escrimeuse italienne remporta cinq médailles d’or, une d’argent et une de bronze. Elle retrace ses quatre participations olympiques et dévoile ses objectifs en vue des Jeux Olympiques à Londres en 2012.

"J’ai saisi la vraie nature des Jeux Olympiques lors de ma première participation à Atlanta en 1996, j’avais 22 ans. Aux Jeux, tous les sports se valent et toutes les médailles ont le même statut. Pour moi, depuis l’enfance, concourir aux Jeux Olympiques a toujours représenté le summum de l’accomplissement, ce pourquoi on s’entraîne tous les jours durant des années.

C’est la seule manifestation durant laquelle les athlètes vivent ensemble au village olympique et où un vainqueur de médailles pourrait s’asseoir au petit déjeuner avec l’adversaire qu’il a battu la veille. Vous rencontrez des gens de cultures et de nationalités différentes qui vous racontent des choses incroyables sur le sport. C’est unique! Dès la cérémonie d’ouverture, il règne une atmosphère de fête. On peut toujours compter sur la délégation italienne pour faire une entrée divertissante.

Copyright: Getty/Clive Rose

Ce dont je me souviens du village olympique à Atlanta, c’est l’impression de vivre dans un pays merveilleux. J’ai sympathisé avec Giuseppina Tufano, une joueuse de basketball de 2,03 m de haut, alors que je suis plutôt petite. Tout le monde nous taquinait, mais nous nous baladions ensemble, à la recherche de célébrités. Ce fut aussi un moment difficile pour l’équipe: notre coéquipière Diana Bianchedi s’était blessée au tendon d’Achille, mais nous avons tout de même décroché l’or et elle a fait la fête avec nous. J’en ai encore la chair de poule à penser à nos embrassades lorsque nous nous sommes quittées.

Les Jeux de Sydney en 2000 furent synonymes de maturité. J’étais tellement tendue avant la compétition qu’à l’aube, j’ai dit à mon entraîneur, Giulio Tomassini, que j’avais peur. Je me souviens encore de sa réponse: «Tu as réussi tous tes examens avec mention, à présent va chercher ton diplôme!» Le lendemain, nous avons visité Sydney, l’une des plus belles villes du monde.

Les Jeux d’Athènes en 2004 sont ceux auxquels ma famille a le plus participé. Ma mère et mes soeurs y étaient, ainsi que mon mari Mimmo qui me voyait aux Jeux pour la première fois. J’ai de nouveau remporté une victoire en battant ma coéquipière et partenaire d’entraînement Giovanna Trillini. Et c’est là que Mimmo et moi avons pensé pour la première fois à fonder une famille.

Mes souvenirs de Beijing en 2008 sont ceux du plus beau village olympique. Après deux médailles d’or, le public a de grandes attentes à votre égard. J’ai remporté mon troisième titre olympique que j’ai célébré  sur la place Tiananmen. En me voyant avec ma médaille d’or, les gens m’ont fait la fête! Je suis rentrée chez moi convaincue que je n’avais pas dit mon dernier mot. Je bouclerai ma carrière à Londres en 2012!"

Interview : Marisa Poli pour la Revue Olympique

back to top En