skip to content

Maud Crossland : un voyage des États-Unis vers la Colombie qui s'achève aux Jeux Olympiques de la Jeunesse !

Lausanne 2020 - Maude Davis Crossland OIS
Lorsque Maud Davis Crossland et sa famille ont déménagé des États-Unis en Colombie il y a près de dix ans, pensant initialement que cela ne durerait que deux ans, elle n'avait jamais imaginé qu'elle deviendrait la première olympienne à porter les couleurs de la nation sud-américaine aux JOJ d'hiver.

Mais ce dimanche, la bobeuse de 16 ans a très précisément accompli cela, lorsqu’elle, a terminé 15e de la compétition de monobob féminin sur la célèbre Olympia Bob Run de Saint-Moritz.

"C'est fantastique et angoissant en même temps, car je veux représenter la Colombie de la meilleure façon possible", a déclaré Crossland, qui a choisi sa nation d'adoption plutôt que son pays de naissance. "Concourir pour la Colombie me ramène à ma vie là-bas. J'aime ça !"


Maud Crossland, qui est née à Seattle, a déménagé en Colombie avec sa famille âgée de sept ans puisque ses parents ""voulaient vivre une nouvelle expérience".

"Au départ, cela devait durer deux ans, mais nous nous sommes tellement plu que nous sommes finalement restés à Bogota durant sept ans." Bien qu'elle soit tombée amoureuse du pays, la famille Crossland est retournée aux États-Unis, où l'un de ses entraîneurs scolaires lui a fait découvrir le bobsleigh.

Sebastian Uprimny, un fondeur colombien qui a participé aux Jeux olympiques d'hiver de PyeongChang 2018, l'a aidée à s'entraîner sur la piste olympique de Park City, dans l'Utah.

Lausanne 2020 - Maude Davis Crossland OIS


À l’issue de sa première saison complète de bobsleigh, Maud s'est qualifiée pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse d'hiver de Lausanne 2020. Elle est arrivée à Saint-Moritz en sachant qu'elle ne se battrait pas pour le podium, mais elle était déterminée à vivre pleinement cette expérience.

"J'ai raté les premiers jours d'entraînement, car je suis arrivée plus tard. J'ai dû rattraper mon retard à l'école avant de partir pour deux semaines", a-t-elle expliqué. "J'adore courir ici. C'est de loin ma piste préférée."

Maud Crossland jouit d'une belle popularité parmi les autres athlètes des JOJ à la recherche de pin's olympiques. Avec le patineur de vitesse Diego Amaya Martinez, qui a remporté la médaille d’argent de la mass-start jeudi dernier, ils sont les seuls athlètes représentant la Colombie aux Jeux.

"Dans le village olympique de la jeunesse, personne ne possédait encore de pin's de la Colombie quand je suis arrivée à Saint-Moritz. Ils voyaient ma veste et m'en demandaient. On m'a donc également offert beaucoup de pin's sympas."

Lausanne 2020 - Amaya Martinez 2020 Getty Images

Crossland espère bien participer aux Jeux olympiques d’hiver de 2022 à Beijing, en s’inspirant de la réussite d’Amaya Martinez pour devenir la première médaillée de la Colombie aux Jeux olympiques d’hiver.

"Ça a été fabuleux de voir Diego à la cérémonie de remise des médailles. Cela m'inspire pour continuer encore et encore à concourir pour la Colombie. Je veux que cela aille de mieux en mieux et j'espère bien que je participerai aux Jeux de Beijing 2022. Ce serait vraiment quelque chose de spécial."

back to top En