skip to content
Date
19 oct. 1964
Tags
Tokyo 1964

Mary Rand, première Britannique sacrée en athlétisme

Athlétisme - Saut en longueur

Les athlètes partagent souvent une chambre lors des Jeux Olympiques, mais rarement une chambre n’avait réuni des sportifs aussi brillants que celle d’Anna Packer et de Mary Rand. Ces deux jeunes britanniques sans prétention étaient en fait destinées à compter parmi les athlètes les plus polyvalentes au monde.

Anna avait été sacrée championne au saut en longueur, à la course de haies et au sprint quelques années auparavant. À Tokyo, elle avait remporté l’argent au 400 m et l’or au 800 m. Mais, chose incroyable, sa compagne de chambre avait un palmarès encore plus prestigieux.

Mary était l’une de ces athlètes douées d’une grande faculté d’adaptation. Elle avait participé au 80 m haies à Rome et était une sprinteuse de dimension internationale. Elle détenait le record mondial du triple saut (l’épreuve ne fut reconnue que plusieurs années après son départ du sport) et excellait en saut en hauteur. Le saut en longueur était toutefois sa priorité et c’est avec en tête l’immense déception qu’elle avait connue à la précédente édition qu’elle se rendit à ces Jeux. À Rome, quatre ans auparavant, elle menait au saut en longueur après l’épreuve de qualification, mais réalisa un terrible score en finale, avec deux sauts manqués et une faible tentative dans la troisième série, ce qui ne lui attribua que la neuvième place.

À Tokyo, elle était transformée. Une fois de plus, elle se distingua dans l’épreuve de qualification, battant le record olympique du saut en longueur mais, cette fois, elle conserva sa forme dans la finale. Sur les six sauts, le cinquième lui permit de pulvériser le record du monde et de confirmer sa victoire. Elle fut la première britannique à s’octroyer une médaille d’or olympique en athlétisme.

Mary n’en avait cependant pas fini là. Deux jours plus tard, elle participait au premier pentathlon féminin, peut-être l’épreuve la plus difficile de cette période pour les athlètes féminines. Classée troisième à la fin de la première journée Mary, en dépit d’un score médiocre au lancer du poids mais grâce à ses performances élevées au saut en longueur et au saut en hauteur regagna la deuxième place. Bien qu’ayant remporté trois des cinq disciplines, elle ne put se distancer de la grande Irina Press, mais ajouta tout de même une médaille d’argent à son palmarès.

Pour terminer, Mary compléta son palmarès avec une médaille de bronze au relais 4x100 m. “C’était l’athlète Ia plus douée que j’ai jamais vue,” déclara Anna en parlant de sa compagne de chambre. “Il n‘y a jamais eu quelqu’un comme elle, et je ne pense pas que ce sera un jour le cas.”

Souffrant d’une blessure, Mary ne put se joindre à l’équipe des Jeux Olympiques en 1968 et prit sa retraite la même année, à l’âge de 28 ans seulement.

Tags Tokyo 1964
back to top