skip to content
2012 Getty Images

Mark Todd est une légende

Avec six podiums (2 médailles d’or, 1 en argent, 3 en bronze) Sir Mark Todd est  le sportif néo-zélandais le plus médaillé aux Jeux Olympiques. « Meilleur cavalier du XXe Siècle » pour la Fédération Internationale d’Equitation, sa carrière s’étend sur cinq décennies remplies de succès dans sa spécialité du concours complet. Il disputera à 60 ans ses huitièmes Jeux à Rio !

« Quand j’étais un petit enfant, je voulais représenter la Nouvelle-Zélande aux Jeux Olympiques. J’ai eu la chance de le faire, et plus d’une fois. Nous les cavaliers, nous devons être forts. Nous devons être en forme, avoir des jambes en béton, et la force mentale est d’égale importance. Quand vous allez en compétition, si vous êtes tenaillé par la peur ou les doutes, vous les transmettez instantanément au cheval, et les résultats s’envolent. Bien sûr, j’ai toujours été fort mentalement. Je suis un compétiteur, j’aime gagner. Je suis aussi quelqu’un de détendu, facile à vivre, je suis un de ces athlètes pour qui la pression de la compétition entraine à donner le meilleur de soi-même », dit  en 2016 Sir Mark Todd dans une vidéo de la série « Be the inspiration » mise en ligne par le Comité National Olympique néo-zélandais.   

En sixième position au classement mondial du concours complet derrière le n°1 allemand Michael Jung et son suivant australien Chris Burton, toujours le meilleur kiwi dans cette spécialité, oeuvrant en même temps en tant qu’entraîneur (ou plutôt « guide ») de l’équipe de concours complet du Brésil, Sir Mark Todd a été le 27 juin officiellement sélectionné à 60 ans dans la formation qui défendra ses chances à Rio. Il sera accompagné par Jonelle Price, Jock Paget (avec qui il avait gagné le bronze par équipes à Londres en 2012) et Clarke Johnstone. Il y disputera ses huitièmes Jeux Olympiques, qui auraient pu être dix, sans le mouvement de boycott des Jeux de Moscou en 1980 et son absence sur le terrain à Athènes en 2004, où il officiait comme entraîneur de l’équipe de concours complet néo-zélandaise.

Getty Images

Deux fois champion olympique en individuel

Mark Todd est le pionnier du concours complet en Nouvelle-Zélande. Passionné par les chevaux, il veut devenir jockey, mais grandit trop vite et se tourne vers le saut d’obstacles. Sa capacité à monter tous types de chevaux l’emmène ensuite vers cette discipline qui combine le dressage, le cross-country et le saut d’obstacles et en 1978, à 22 ans, il fait partie de la toute première équipe néo-zélandaise à s’aligner à Lexington (USA) dans un championnat du monde de concours complet où son cheval, Tophunter, se blesse durant le parcours de cross.

En 1980, en selle sur Southern Comfort, Mark Todd fait une entrée fracassante sur la scène internationale en remportant la plus prestigieuse compétition du circuit de concours complet, le «Badminton Horse Trials» en Angleterre. Il devient le meilleur cavalier de sa discipline, gagne de nombreux concours et domine deux fois de suite les compétitions individuelles olympiques, à Los Angeles en 1984 et à Séoul en 1988 avec Charisma, remportant également une médaille de bronze par équipes en 1988. 

Toujours au sommet, le champion kiwi multiplie les victoires à Badminton (1994, 1996), dans le concours de Burghley dont il détient le record (cinq victoires), aux championnats du monde où il participe à deux victoires par équipes (1990, 1998) et remporte une médaille d’argent individuelle en 1998. Aux Jeux de Barcelone en 1992, il est le porte-drapeau de sa délégation lors de la cérémonie d’ouverture. Bien parti pour tenter le triplé, il est éliminé après l’épreuve de cross, mais il fait partie de la formation néo-zélandaise qui remporte la médaille d’argent par équipes ! Il est à nouveau sélectionné pour les Jeux d’Atlanta en 1996, où une blessure de son cheval le contraint à l’abandon. A la fin de la décennie, la FIE le désigne comme le meilleur cavalier du XXe siècle.

Getty Images

Athènes 2004 comme entraineur, avant le retour… définitif en compétition

Après ses cinquièmes Jeux à Sydney en 2000, où il remporte le bronze en individuel, Mark Todd prend sa retraite sportive. Il rentre en Nouvelle-Zélande pour s’occuper de... chevaux et se rend également aux Jeux d’Athènes en 2004 en tant qu’entraîneur de la formation nationale de concours complet. Mais en 2008, le virus de la compétition le reprend et il se qualifie pour les Jeux de Beijing où en selle sur Gandalf, il prend la 5e place par équipes et finit 17e en individuel.

Reprenant pleinement sa carrière sportive à plus de 50 ans, Mark Todd s’impose à nouveau à Badminton en 2011. Il gagne sa sélection pour ses 7e Jeux Olympiques à Londres où avec Jonelle Richards, Jonathan Paget, Caroline Powell et Andrew Nicholson il monte sur son 6e podium le 31 juillet en prenant le bronze par équipes derrière l'Allemagne et la Grande Bretagne, égalant un record de 28 ans entre sa première et sa dernière médaille olympique.

Resté par la suite comme un des principaux protagonistes des compétitions disputées dans le monde entier, Il met en ligne de nombreuses vidéos tutorielles, et publie plusieurs livres, dont le dernier en date « Second Chance », est sous-titré « le plus grand cavalier du XXe siècle fait un retour fracassant au XXIe siècle». Et il affiche ses objectifs pour les compétitions qui se disputeront au Centre Olympique d’Equitation de Deodoro entre le 6 et le 9 aout prochains : « gagner une médaille. En individuel ou par équipes. Ou les deux ». Mark Todd est une légende. 

Getty Images
back to top En