skip to content
Date
27 août 1972
Tags
Munich 1972

Mark Spitz - Natation

Natation

When Il avait deux ans lorsque sa famille déménagea de Californie pour s’installer à Hawaï. Nageant presque tous les jours près de la plage de Waikiki, Mark Spitz développa un prodigieux talent. Quatre ans plus tard, au retour de la famille en Californie, il continua à s’entraîner sérieusement et nageait à une vitesse remarquable. Avant même d’avoir atteint l’âge de dix ans, il détenait 17  records nationaux et un record du monde dans son groupe d’âge. Il poursuivit sur sa lancée et remporta son premier titre national à 16 ans. Un an après, il accrocha son premier véritable record du monde au 400 m nage libre. 

Il disputa ses premiers Jeux Olympiques à Mexico en 1968. Il avait alors fièrement annoncé qu’il gagnerait six médailles d’or. Si ses prédictions ne se réalisèrent pas, il remporta néanmoins deux médailles d’or dans les épreuves par équipes. En épreuve individuelle par contre, là où les attentes étaient les plus fortes, il dut se contenter d’une seule médaille d’argent.

Quatre ans plus tard, il avait revu ses ambitions à la hausse. Cette fois, Spitz avait sept médailles d’or en ligne de mire. Il débuta par l’épreuve du 200 m papillon qui avait clos sa compétition en 1968. Nerveux au départ, il finit par s’adjuger une confortable avance de deux secondes et établit un nouveau record du monde.

Les médailles d’or continuaient de tomber, tout comme les records du monde, si bien que le 1er septembre, il en détenait cinq de chaque. C’est alors qu’il disputa la seule épreuve où sa victoire n’était pas assurée, le 100 m nage libre. Son compatriote Jerry Heidenreich nageait bien et Spitz se sentait sous pression. Il avait déclaré sans ambages que seul l’or l’intéressait et que le public verrait comme un échec le fait qu’il concoure dans sept épreuves et n’en gagne que six. Pendant un moment, il avait même envisagé de déclarer forfait.

S’étant retenu durant les qualifications, Spitz démarra en trombe, creusant l’avance avec Heidenreich avant que celui-ci ne le talonne près de la fin. Il remporta la course de justesse et fit une nouvelle fois tomber le record du monde.

Avec la dernière médaille d’or dans son escarcelle, il rentra dans l’histoire avec sept épreuves, sept médailles d’or et sept records du monde. Ce fut la plus grande récolte de médailles jamais obtenue par un athlète lors d’une édition des Jeux jusqu’à Michael Phelps qui fera mieux à Beijing. Mark Spitz  a ainsi été proclamé comme étant le plus grand sportif de son époque. Il décida de se retirer de la compétition à l’âge de 22 ans après avoir écrit une page de l’histoire.

back to top