skip to content
Date
05 août 2008
Tags
Actu CIO

Mark Spitz inaugure une nouvelle forme de ruée vers l'or


Deux nageurs américains sont dans la course pour marquer l'histoire de la natation olympique – l'un surgit du passé, l'autre est l'un de nos contemporains. Mark Spitz, sept fois médaillé d'or aux Jeux de 1972, l'un des plus prestigieux exploits olympiques, est aujourd'hui menacé par Michael Phelps qui, à l'âge de 23 ans, s'est dangereusement approché de son record lors des Jeux d'Athènes avec six médailles d'or et deux de bronze.
 
Record historique de médailles menacé
À Beijing, Michael Phelps disputera les 200 et 400 m quatre nages, les 100 et 200 m papillon, le 200 m nage libre ainsi que les trois relais. Mark Spitz a remporté ses médailles d'or à Munich dans les 100 et 200 m nage libre, les 100 et 200 m papillon ainsi que dans les trois relais, battant les records du monde de ces épreuves lors de chaque finale. Même si Michael Phelps ne réussit pas à s'adjuger le plus grand nombre de médailles d'or au cours d'une seule et même édition des Jeux, il est bien parti pour pulvériser le record historique du nombre de titres olympiques. Ce record est actuellement détenu par trois hommes, qui ont chacun neuf médailles à leur palmarès : Mark Spitz, toujours lui (avec ses deux podiums à Mexico en 1968), son compatriote américain Carl Lewis et le Finlandais Paavo Nurmi.
 
Michael PHELPS
 
Mark SPITZ
 
Qu'en est-il de Katie Hoff ?
Étonnamment, Michael Phelps pourrait ne pas être le seul Américain à tenter de remporter huit médailles d'or en natation. En fonction de la composition des relais, Katie Hoff, membre tout comme Michael Phelps du North Baltimore Aquatic Club, tentera d'égaler ce record et devrait devenir la première femme à concourir dans cinq épreuves différentes depuis la légendaire Australienne Shane Gould en 1972. Soit dit en passant, Shane Gould avait à peine 15 ans à l'époque !
 
Shane GOULD 
 
Dara Torres, la "maman" des Jeux
Une autre femme est sous le feu des projecteurs. Il s'agit de Dara Torres, qui participe à 41 ans à ses cinquièmes Jeux, cette fois en tant que mère. Dara Torres, qui concourt dans le 50 m nage libre, a déjà remporté huit médailles olympiques, la première – en or – dans le relais 4 x 100 m en 1984 aux Jeux de Los Angeles et les cinq dernières plus récemment, aux Jeux de Sydney en 2000 après une retraite de sept ans.
 
Sullivan, Coventry, Manaudou et les autres
Quatre autres nageurs sont bien placés pour remporter l'or cet été. Tout d'abord, l'Australien Eamon Sullivan, l'actuel détenteur du record du monde dans le 50 m nage libre, autrement dit le nageur le plus rapide du monde. Puis, la Zimbabwéenne Kirsty Coventry et la Française Laure Manaudou, qui ont toutes deux remporté l'or, l'argent et le bronze à Athènes et disputeront respectivement quatre et cinq épreuves à Beijing. Enfin, une autre médaillée d'or d'Athènes, la Polonaise Otylia Jedrzejczak, participera aux épreuves du 100 m et du 200 m papillon.

Tags Actu CIO
back to top