skip to content
© 1960 / Comité International Olympique (CIO) / United Archives

Mariya Gusakova mène un quadruplé des fondeuses soviétiques sur 10km

Pour les Jeux de Squaw Valley 1960, l’Union Soviétique aligne une équipe de fondeuses qui ont quasiment tout remporté depuis l’introduction de leur discipline aux championnats du monde FIS 1954 à Falun (Suède) : Lyubov Kozyreva s’impose sur 10km dans ces mondiaux 1954 puis aux Jeux de Cortina d’Ampezzo 1956 devant Radia Yeroshina. Alevtina Kolchina l’emporte à Lahti (Finlande) en 1958. Les trois championnes s’adjugent également le titre en relais 1954 et 1958, et l’argent olympique 1956 derrière la Finlande.

La benjamine Mariya Gusakova, 21 ans, est intégrée à leur côté dans la sélection soviétique en Californie, avec un palmarès encore vierge. Quant à la tenante du titre, elle est devenue Lyubov Baranova après s’être mariée.

Le 20 février 1960 sur les pistes du McKinney Creek Stadium de Tahoma, Lyubov Baranova semble très bien partie pour conserver son titre olympique du 10km : à mi-parcours, elle est en tête avec une avance de 15 secondes sur Alevtina Kolchina, 23 secondes sur Mariya Gusakova et 36 secondes sur Radia Yeroshina : les Soviétiques sont déjà aux quatre premières places, et Baranova fond sur la médaille d’or. Vraiment ?

Gusakova, en grande forme, produit une terrible accélération dans les derniers kilomètres. Son finish irrésistible lui permet de s’imposer sur la ligne d’arrivée en 39:46.6 où elle devance Baranova de 18 secondes. Elle lui a donc repris 41 secondes en l’espace de 5 km pour être la seule concurrente à boucler le parcours en moins de 40 minutes. Quel exploit ! Radia Yeroshina prend la médaille de bronze à plus de 20 secondes et Alevtina Kolchina termine à la quatrième place. 1-2-3-4 historique pour l’URSS, puisque c’est la première fois aux Jeux d’hiver que le pays s’adjuge toutes les places sur le podium d’une épreuve donnée.

Mariya Gusakova repart de Californie avec une autre médaille, l’argent du relais 3x5km derrière la Suède, avec Yeroshina et Baranova. Un bonheur n’arrivant jamais seul, son mari Nikolay Gusakov monte également sur le podium à Squaw Valley : il termine 3e du combiné nordique.

En 1962 lors des Mondiaux FIS de Zakopane (Pologne), Gusakova visite toutes les marches du podium : argent sur 10km, bronze sur 5km et or dans le relais 3x5km avec Baranova et Kolchina. Enfin, lors des Jeux d’Innsbruck 1964, elle complète sa collection avec la médaille de bronze du 10km. En l’espace de quatre ans, la championne née dans la région de Ryazan (ouest de l’URSS) aura donc fréquenté les podiums de la totalité des épreuves au programme des Jeux Olympiques et des championnats du monde.

back to top En