skip to content
2018 Getty Images
PyeongChang 2018

Marit Bjørgen, la reine des neiges !

Marit Bjørgen conserve son titre du 30 kilomètres en ski de fond, et s'adjuge la 102e et dernière médaille d'or des Jeux de PyeongChang 2018. Mais surtout, elle améliore son record de podiums tous sexes confondus aux Jeux d'hiver, puisque c'est sa quinzième médaille. C'est aussi la huitième en or, qui la voit devenir l'égale de ses compatriotes fondeur Bjørn Daehlie et biathlète Ole Einar Bjørndalen. Marit Bjørgen est la reine des neiges ! Elle s'impose magistralement, détachée, devant la Finlandaise Krista Parmakoski et la Suédoise Stina Nilsson.

"Quand je me retourne et que je vois ce que j'ai réalisé, c'est quelque chose d'incroyable. Ça a été pour moi une carrière merveilleuse, ce sont mes derniers Jeux Olympiques, et les achever comme ça, c'est tout simplement fantastique. Je savais que j'avais de bons skis pour ces conditions, je savais que tout était en place pour moi si mon corps répondait bien."

Marit Bjørgen voulait absolument gagner la huitième médaille d'or de sa carrière en ce dernier jour des Jeux de PyeongChang 2018. Elle l'a prouvé en portant son attaque décisive dans ce 30 km en style classique, aux environs du 10e kilomètre de course, et plus personne ne l'a revue. La température était particulièrement clémente sur le stade d'Alpensia baigné d'un soleil resplendissant. "Je suis venue disputer ces Jeux pour obtenir une médaille d'or individuelle. Je ne l'avais pas encore et je savais que c'était une distance pour moi. De plus, j'aime particulièrement ces conditions  !", a-t-elle expliqué.

Getty Images
Marit Bjørgen achève sa carrière olympique drapeau en main

La fondeuse norvégienne de 37 ans n'a plus cessé d'augmenter l'écart sur ses poursuivantes, a tranquillement changé de skis au 15e kilomètre, et a triomphalement passé la ligne d'arrivée en 1h22:17.6 avec 1 minute 49.5 d'avance sur la Finlandaise Krista Parmakoski et 1 minute 58.9 sur la Suédoise Stina Nilsson, pour un podium 100% scandinave. La reine Marit a pu savourer sa victoire dans la dernière ligne droite, drapeau norvégien en main, grand sourire, poing brandi, énorme émotion une fois passée la ligne d'arrivée.

Arrivée à PyeongChang avec un total de 10 médailles, "Gill Marit" (Marit en or, son surnom en Norvège) a gagné sur le stade d'Alpensia la médaille d'argent du skiathlon, le bronze du sprint libre par équipes avec MaikenCaspersen Falla, et celui du 10 km libre, avant d'achever sa carrière olympique en apothéose.

Pour Krista Parmakoski, c'est un troisième podium après ses médailles de bronze gagnées dans le 10 km libre et le Skiathlon, alors que Stina Nilsson ajoute un bronze à son titre du sprint classique et à ses médailles d'argent du relais 4 x 5 km avec la Suède, et en sprint libre par équipes avec Charlotte Kalla.

Getty Images
"Je vais avoir besoin d'un peu de temps pour réaliser ce que j'ai accompli"

Marit Bjørgen, qui avait mené un triplé norvégien sur 30 km libre à Sotchi en 2014, et qui l'emporte ici en style classique, admet qu'elle a passé une journée idéale sous le soleil du stade d'Alpensia. "Aujourd'hui, j'avais les bons skis, et tout a été spécial. C'est dans mes dernières 100 m que j'ai compris que j'allait gagner la médaille d'or", dit-elle alors qu'elle avait course gagnée bien plus tôt  ! "Bien sûr, je suis très fière de moi, et de ce que j'ai réalisé. Ça a été une carrière incroyable. Je suis maman, et c'est difficile d'être loin de la maison durant toutes ces semaines, et j'étais également loin de mon fils Marius, ça a été dur. Mais finir comme ça, c'est merveilleux".

A propos de son avenir immédiat, elle explique  : "Eh bien, je verrai ce que je ferai après cette saison. Continuer l'hiver prochain  ? C'est difficile à savoir. Je n'avais comme objectif que la présente année. Mais bien sûr, c'est pour moi incroyable d'avoir disputé cinq Jeux Olympiques et d'avoir ces quinze médailles. C'est encore difficile à comprendre. Je pense que j'ai besoin d'un peu de temps pour y penser, pour voir ce que j'ai fait, pour regarder derrière moi..."

Getty Images

Enfin, concernant l'héritage qu'elle va laisser un fois rangés ses skis, Marit Bjørgen explique  : "Le futur est bon pour la Norvège, il y a toujours de plus jeunes athlètes qui arrivent au sommet. Je pense aussi que la raison pour laquelle nous sommes si forts c'est qu'ils ont des idoles comme référence. Après ces Jeux, nous allons peut-être voir plus de garçons et de filles arriver. Si ils pratiquent le ski de fond ou quelque chose d'autre, le ski alpin ou le patinage, c'est tout bon pour le futur".

Krista Parmakoski et Stina Nilsson ravies de monter sur le podium

Pour Krista Parmakoski, ça a été une longue et dure journée. "Un long voyage... mais je suis si heureuse de gagner la médaille d'argent  ! Maritétait vraiment trop forte aujourd'hui, et cette deuxième place et vraiment bonne pour moi. Je pense que tout le monde est content en Finlande. La victoire d'IIvoNiskanen hier dans le 50 km était un grand jour pour nous. C'est bon pour le sport finlandais, que nous puissions montrer aux jeunes de notre pays qu'on peut gagner des courses olympiques. C'est si important pour nous  !".

Getty Images

Enfin, Stina Nilsson, une des athlètes les plus médaillées de ces Jeux avec ses quatre podiums, pensait se battre pour la quatrième place et pas pour le bronze. "Réaliser que je finissais troisième, ça a été totalement inattendu  ! Il y a une grosse différence entre la 4e place et la médaille de bronze olympique, c'est donc très important pour moi. Je suis venue à PyeongChangdans la meilleure forme de va vie, alors emmener cette forme jusqu'au bout des Jeux est quelque chose dont je n'aurais même pas pu rêver avant d'arriver ici  !"

back to top En