skip to content

Maria Cuba, Airbnb : "Les Jeux Olympiques offrent une scène mondiale pour montrer que les femmes ont leur place au sommet"

Getty Images
Dans le dernier entretien de notre série consacrée à la lutte pour l'égalité des sexes, Maria Cuba, business partner principale pour la diversité et la cohésion chez Airbnb, partenaire olympique mondial, se confie sur les initiatives en cours dans l'entreprise visant à encourager les talents féminins et à permettre aux femmes d'accéder à des postes de direction.

Née à Porto Rico, diplômée en sciences politiques, Maria Cuba est l’une des premières employées d’Airbnb et la fondatrice du groupe ressources appelé "Juntos" pour les employés d’Airbnb d’origine latino-américaine.

Sa sensibilité aux questions de diversité et d'inclusion l'a conduite au rôle de responsable mondial de la diversité. En 2019, elle a été promue au poste de business partner principale pour la diversité et la cohésion pour la division 'Expériences' d'Airbnb. Elle a pour mission de conduire le changement vers plus de diversité et d'inclusion au sein de l'entreprise, dont le siège est à San Francisco.

Pouvez-vous nous parler de votre rôle chez Airbnb ?

J'accompagne Airbnb en interne pour le recrutement des salariés, en proposant des stratégies de diversité et de cohésion. Cela fait 10 ans et j'adore ça. Il est rare de rester aussi longtemps dans une entreprise technologique, mais Airbnb correspond parfaitement à mes valeurs, et j'ai l'impression d'avoir un réel impact ici. Songeant à ce qu'être hôte signifie pour moi, il s'agit surtout du lien créé avec des personnes que je n'aurais jamais pu rencontrer autrement, le fait de découvrir d'autres façons de penser, des cultures, des langues et des coutumes différentes.

Pourquoi l'autonomisation des femmes est-elle importante pour Airbnb ?

L'égalité des sexes revêt une importance capitale. Toutes les formes d'égalité sont importantes, mais personnellement, la parité hommes-femmes est une chose à laquelle je pense beaucoup en tant que femme. Mon expérience me permet d'avoir une vision empirique des raisons pour lesquelles l'égalité des sexes est importante. Chez Airbnb, environ 55 % de nos hôtes sont des femmes. Si l'on regarde plus particulièrement les hôtes proposant les expériences Airbnb, environ 51 % de ces hôtes sont des femmes. Depuis le début de la pandémie, nos hôtes féminins ont gagné environ 600 millions d'USD sur notre plateforme. D'aucuns disent : "Pourquoi est-ce important ?" et ces chiffres en sont la réponse : 23 % de ces femmes ont déclaré que la plateforme était leur principale source de revenus, il est donc essentiel de les soutenir financièrement."

Selon vous, qu'en est-il de l'égalité des sexes dans le monde en général ?

L'égalité des sexes pour moi, ce sont des femmes et des personnes, quelle que soit leur identité de genre, présentes dans tous les plus grands forums de discussion. C'est crucial car cela permet à d'autres femmes de s'identifier à leurs expériences. C'est fondamental pour les femmes de voir d'autres femmes partager leurs connaissances et leurs points de vue, et d'avoir un impact dans le monde. Lorsque nous réfléchissons aux produits que les entreprises développent, par exemple, et aux politiques qu'elles mettent en œuvre, il est très important que le point de vue des femmes soit représenté. S'agissant des gouvernements, il est également important que les femmes s'y voient représentées. Petite fille, je me souviens qu'il n'y avait pas beaucoup de femmes en politique que je pouvais admirer et auxquelles je pouvais vouloir ressembler. Avec le temps, nous avons vu des changements, et lorsque Kamala [Harris] a été élue vice-présidente des États-Unis d'Amérique, j'ai pleuré. Je me souviens avoir pensé à l'enfant qui est en moi et l'avoir imaginée en train de dire : "Est-ce réel ?" C'est arrivé, on l'a fait. Nous avons besoin de plus de faits comme ceux-ci, de plus de modèles féminins à admirer.

Airbnb
Quelles initiatives avez-vous mises en place chez Airbnb pour promouvoir l'égalité des sexes ?

L'égalité des sexes est un principe qui fait partie intégrante de tout ce que nous faisons. En interne, nous surveillons de près la parité hommes-femmes au travail, où les femmes sont représentées et dans quelles salles et à quelles discussions elles sont présentes. Nous sommes responsables et rendons compte de la représentation des femmes dans l'ensemble de l'organisation. Nous avons un groupe de ressources pour les employés qui s'appelle "Women@". Nous développons des programmes autour de cela et faisons venir des intervenants pour parler de leurs expériences. Nous veillons à ce que les salaires soient équitables pour les deux sexes et qu'il n'y ait pas de disparité en termes de répartition. En externe, nous nous associons à des organisations pour promouvoir l'autonomisation financière des femmes dans le monde entier. Nous avons des personnes dont le travail consiste à s'assurer, en consultant notre plateforme, que les femmes sont représentées à égalité avec les hommes, tant au sein de l'entreprise que de la communauté Airbnb.

Comment l'entreprise Airbnb a-t-elle marqué la Journée internationale des femmes cette année ?

En interne, nous avons célébré les femmes avec une série de programmes dirigés par "Women@" sous forme de groupes de discussion auxquels nous avons convié des invités internes et externes à partager leurs histoires inspirantes. Cette année, nous avons eu le plaisir d'accueillir une conversation avec Caster Semenya, coureuse professionnelle, joueuse de football, mentor, militante des droits humains et double championne olympique. En externe, nous avons donné le coup d'envoi du "Mois de l'histoire des femmes" en mettant en lumière la réussite de nos hôtes féminins et en célébrant leur esprit d'entreprise.

À l'occasion de la Journée internationale de la femme, nous avons publié un article sur nos meilleures athlètes olympiques et paralympiques qui animent des expériences en ligne sur Airbnb.

Les Jeux Olympiques de cette année mettent l'accent sur l'égalité des sexes. Quelle importance cela revêt-il ?

Nous parlons tout le temps de l'égalité des sexes, mais en parler et la voir se réaliser concrètement sont deux choses différentes. Les Jeux Olympiques attirent l'attention du monde entier. Donc le fait de montrer la parité sur une scène aussi gigantesque confirme que l'égalité est importante, que nous nous considérons comme responsables, que nous ne nous contentons pas d'en parler mais que nous agissons. Cela permet aux femmes de se projeter et de se dire : "Ce pourrait être moi, ce pourrait être ma fille". Cela permet également aux entreprises de regarder ce que font les Jeux Olympiques, d'examiner la représentation et d'entamer réellement un processus d'autoréflexion et de se responsabiliser. Lorsque vous voyez des institutions reflétant l'égalité des sexes, vous réalisez que c'est une question qui nous concerne tous. La visibilité est tellement importante. Les préjugés sexistes ne sont pas une réalité étrangère au sport et nous constatons souvent des disparités dans la manière dont les athlètes sont représentés, promus sur le marché, dans la manière dont on parle d'eux et dont on les paie. Lorsque la parité est de mise aux Jeux Olympiques, c'est la confirmation que tous les sportifs sont égaux et devraient recevoir le même type de visibilité, se voir offrir les mêmes occasions. Sans cette représentation, le message ne passe pas.


Les postes de président du comité d'organisation de Tokyo 2020, de ministre japonais des Jeux Olympiques et de gouverneur de Tokyo sont tous occupés par des femmes. Quel message cela envoie-t-il ?

Je suis absolument ravie que les postes de gouverneur de Tokyo, de ministre des Jeux Olympiques et maintenant la présidence du comité d'organisation de Tokyo 2020 soient tous occupés par des femmes. Ensemble, elles ouvrent la voie à toutes les femmes du monde entier qui veulent suivre leurs traces. C'est important car elles sont assises à la table des décisions et cela leur permet de faire connaître le point de vue des femmes, créant ainsi des débouchés pour que d'autres femmes puissent également occuper ces postes. Si l'on considère les entreprises dans le monde, je pense que seuls 8 % des PDG d'entreprises du Fortune 500 sont des femmes, ce qui montre que nous avons encore beaucoup de chemin à parcourir. Lorsque je vois des femmes occuper des fonctions comme celles-ci, les Jeux Olympiques étant l'un des plus grands événements du monde, je me dis que cela montre que les femmes ont leur place au sommet. Une institution comme le CIO est incroyablement respectée et connue, et l'impact est exponentiellement plus élevé car il s'agit d'une organisation mondiale.

Quel est votre meilleur souvenir olympique ?

Quand j'étais à l'université, c'était les Jeux Olympiques de 1996 [à Atlanta]. La gymnaste américaine Kerri Strug [saut de cheval], que le monde entier regardait, a réussi son enchaînement malgré sa blessure à la cheville. Cela m'a profondément marqué, et je l'ai toujours considérée comme un modèle incroyable. Je n'aurais jamais pensé que cela aurait un tel impact sur ma vie, mais j'y pense encore presque chaque semaine, bien que cela se soit passé il y a tant d'années.

back to top En