skip to content
Date
21 déc. 2015
Tags
Lillehammer 2016 , JOJ , Actu CIO

Margarita McGillivray rendra hommage à son pays natal à Lillehammer

Jeune journaliste aux Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) de Nanjing 2014, l'Argentine Carolina Cabella fera de nouveau partie de l'équipe des jeunes reporters présents à Lillehammer en 2016. En prélude aux Jeux, elle a rencontré Margarita McGillivray, une skieuse mexicaine avec un parcours tout à fait atypique.

Jocelyn Margarita McGillivray sera la seule skieuse à représenter le Mexique aux Jeux Olympiques de la Jeunesse d'hiver qui se tiendront à Lillehammer en Norvège du 12 au 21 février 2016. Elle concourra en slalom et en slalom géant.

Née à San Miguel de Allende, Mexique, d'un père colombien et d'une mère canadienne, Margarita a déménagé au Canada alors qu'elle n'avait que 18 mois.
"Ma grand-mère était vraiment très malade à l'époque donc ma mère souhaitait rentrer pour être auprès d'elle", nous a indiqué Margarita.



Enfant très active, Margarita a grandi au Canada en skiant et en faisant plein d'activités comme le volleyball, le football ou encore la course de fond. Elle s'est même essayée à l'aviron en compétition : "J'ai commencé le ski à l'âge de quatre ans, mais je pratique aussi bon nombre d'autres sports. Je passe toujours d'un sport à l'autre. C'est difficile parfois, mais je ne peux pas m'en passer."

À l'âge de sept ans, Margarita s'est rendue pour la première fois au Mexique pour voir son père, lequel avait déménagé de Colombie. "J'ai dit à ma mère que je souhaitais rencontrer mon père. C'est pourquoi j'ai fêté mon septième anniversaire au Mexique et passé deux ans là-bas. Je suis allée à l'école et j'ai essayé de nouer de meilleures relations avec mon père."

Aujourd'hui, à 17 ans, Margarita nous confie que leur relation est "bien meilleure qu'avant" et qu'elle essaie d'aller au Mexique aussi souvent que possible. La seule chose qui la ramène au Canada est la neige. Bien qu'elle passe l'essentiel de son temps au Canada, Margarita se dit fière de représenter son pays natal.  

"Je n'ai pas grandi au Mexique, mais je m'y sens vraiment chez moi. D'une certaine manière, le Canada est chez moi car j'y ai tous mes amis et ma famille, mais je sens que le Mexique est le lieu où je suis supposée être. Je me sens épanouie, complète quand je suis au Mexique, comme s'il ne me manquait rien. J'aime vraiment ce pays."

La manière dont Margarita McGillivray a rejoint l'équipe nationale de ski est plutôt drôle : tout est parti d'une blague de sa mère lors d'une interview qui l'avait alors appelée "la petite équipe de ski mexicaine à l'entraînement". Elles ont ensuite découvert qu'il existait effectivement une Fédération mexicaine de ski, fondée par le skieur, Prince Hubertus von Hohenlohe, un descendant de la famille royale allemande, né à Mexico, qui a représenté le pays aux Jeux Olympiques d'hiver en six occasions (1984, 1988, 1992, 1994, 2010 & 2014).

"J'avais 11 ans quand j'ai fait un essai pour intégrer l'équipe mexicaine et que j'ai rencontré tout le monde. J'ai rencontré le Prince et l'ensemble de l'équipe et je voulais vraiment en faire partie. Il y avait dix autres personnes qui essayaient de rentrer dans l'équipe de ski mexicaine et j'ai répondu aux critères."

Depuis que Margarita a débuté la course, elle a toujours souhaité participer aux Jeux Olympiques.  Elle représente le Mexique depuis l'année passée et réalisera son rêve d'enfant à Lillehammer.

"Concourir aux Jeux Olympiques de la Jeunesse est l'un des meilleurs sentiments au monde. Je ne l'ai encore jamais fait et je suis très impatiente d'y aller et de défiler avec le drapeau pour montrer que je représente mon pays. C'est génial de voir ce rêve se réaliser."

 

"Mon frère et moi nous disputions toujours l'attention de mon père donc c'est aussi un moyen de lui montrer que je suis une femme indépendante et très forte."
Margarita McGillivray, qui s'entraîne la plupart du temps au Canada et au Mexique, ne se fixe pas d'objectifs élevés en termes de médailles. "Je sais que la compétition sera acharnée et que je ne vais pas gagner, mais je ne peux que m'améliorer. J'y vais pour donner le meilleur de moi-même et m'amuser."

Jocelyn Margarita McGillivray souhaite rendre hommage à ses origines mexicaines lors de ces Jeux Olympiques de la Jeunesse à Lillehammer et être une source d'inspiration pour son pays."

"Je suis le genre de personne qui aime faire face à toutes les situations. Je ne veux pas que le Mexique soit mis de côté pour cet événement fantastique, c'est pourquoi je veux le représenter et montrer ce dont je suis capable. Nous sommes importants nous aussi, nous pouvons le faire nous aussi. Nous n'avons peut-être pas le même entraînement que les autres, mais nous sommes là."

back to top En