skip to content
2018 Getty Images
PyeongChang 2018

Marcel Hirscher s'impose dans le combiné et devient champion olympique

On ne l'attendait pas forcément là. Mais Marcel Hirscher, l'homme aux six victoires consécutives au classement général de la Coupe du monde, a réalisé un slalom de folie pour être sacré champion olympique du combiné alpin aux Jeux Olympiques de PyeongChang 2018, le premier titre olympique de son immense carrière. Il devance deux français, Alexis Pinturault et Victor Muffat-Jeandet, remonté du 29e rang après la descente.

Super favori du slalom, attendu au sommet en géant, Marcel Hirscher répare finalement une anomalie dès sa première course à PyeongChang. Excellent 12e de la descente à Jeonsgseon ce mardi, le champion autrichien a littéralement découpé la manche de slalom malgré les fortes bourrasques, pour s'imposer avec 23/100e d'avance sur le Français Alexis Pinturault.

« C’est un rêve qui devient réalité pour moi, s’est exclamé le nouveau champion olympique. C’est une grosse surprise. J’ai réussi la meilleure descente de ma carrière. Alexis était le grand favori et ça a été super serré. Je suis vraiment super heureux d’avoir obtenu cette médaille. En Autriche, tout le monde attendait ça. »

Getty Images
La belle remontée de Muffat-Jeandet

Côté français, Victor Muffat-Jeandet, vainqueur d’un combiné à Wengen au début du mois de janvier n’a pas très bien réussi sa descente sur un parcours pourtant raccourci en raison des fortes rafales de vent qui balayaient le sommet de la piste. 29eme de la descente, il s’est élancé en deuxième position dans la manche de slalom. Avec un style rageur, il prend la tête pour de longues minutes. « C’est une journée tellement contrastée pour moi. J’étais frustré et énervé de ma descente, explique-t-il. J’ai failli arriver en retard pour le slalom. J’ai fait ma course sans trop savoir à quoi m’attendre. » Il est resté longtemps en tête, et n'a finalement été dépassé que par l'ogre autrichien qui a effectué une performance éblouissante sur une piste excessivement glacée et balayée par le vent, puis par son compatriote Alexis Pinturault, le meilleur spécialiste du combiné de ces dernière années.

Victor Muffat-Jeandet Alexis Pinturault (Getty Images)
La frustration de Sotchi est oubliée

Marcel Hirscher ajoute une ligne à sa légende en obtenant la première médaille d’or de son monumental palmarès. Il compte à ce jour 55 victoires en Coupe du monde (il n'est devancé que par le Suédois Ingemar Stenmark et ses 86 succès), six titres mondiaux, une collection de quatorze petits et gros globes de cristal, mais il aura dû attendre sa troisième participation aux Jeux Olympiques pour enfin décrocher l'or alors qu’il avait quitté Sotchi avec une seule et unique médaille d’argent. 

Victor Muffat-Jeandet (Getty Images)

Derrière celui qui est tout près de devenir le plus grand champion de son sport, l’équipe de France réussit un joli coup avec la deuxième place d’Alexis Pinturault et la troisième de Victor Muffat-Jeandet. Plutôt performant en descente avec une dixième place, Pinturault pouvait espérer concrétiser sa domination dans cette discipline au cours des deux dernières saisons. Mais il n’avait devancé Hirscher que de 28/100e, un matelas beaucoup trop maigre pour résister au talent d’équilibriste du skieur d’Annaberg-Lungötz. A 28 ans, il est au sommet de son art et, délivré du poids de la course à la médaille d’or, il sera assurément l’homme à battre en géant et en slalom.

back to top En