skip to content
Date
23 janv. 2015
Tags
Actu CIO

Manuela Di Centa revient sur ses triomphes à Lillehammer

Dans la vidéo exclusive que nous vous proposons, Manuela Di Centa évoque avec des étoiles dans les yeux ses triomphes à Lillehammer en 1994, au pays du ski de fond.

A l’âge de quatre ans, Manuela débute sur des skis en bois rouges fabriqués par son grand-père. Talentueuse, elle est déjà en équipe nationale de ski de fond à 17 ans, et dispute ses premiers Jeux à Sarajevo en 1984, puis ses seconds à Calgary en 1988 sans gagner de médaille. Elle obtient son premier podium olympique sur les pistes des Saisies lors des Jeux d’Albertville 1992 avec l’équipe du relais 4x5km qui prend la médaille de bronze.

Le sommet de Lillehammer

Du 13 au 24 février 1994 à Lillehammer, Manuela Di Centa réalise un formidable exploit en montant sur la totalité des podiums des courses féminines des XVIIe Jeux Olympiques d’hiver. Elle commence par s’imposer sur le 15km classique devant la Russe Lioubov Egorova, puis se classe deux fois 2e derrière elle dans le 15km libre et le 10km poursuite. Manuela enchaîne avec le bronze à l’arrivée du relais 4x5km avec Bice Vanzetta, Gabriella Paruzzi et Stefania Belmondo, et enfin, triomphe au terme du 30km libre. Cinq épreuves, cinq médailles dont deux en or ! 

« La Norvège est le berceau du ski de fond. Sur ces pistes, dans ces virages, ces montées, ces descentes, je me sentais à la maison. Gagner là-bas était totalement différent, entourée par la passion, la tradition, c’était pour moi plus grand, et cela m’a rendue plus heureuse que n’importe où ailleurs » explique Manuela. 


 
Egalement forte de 22 titres nationaux et de sept médailles dans les championnats du monde,  Manuela Di Centa dispute ses derniers Jeux à Nagano en 1998 où elle prend à nouveau le bronze avec le relais 4x5km, sa septième médaille olympique.

Elle est élue à la commission des athlètes du CIO par ses pairs à cette occasion, puis devient membre de l’institution internationale en 1999 où elle siège notamment dans la commission radio et télévision, menant parallèlement une carrière de commentatrice à la télévision italienne. Au service du sport, elle est également vice-présidente de son Comité National Olympique. Sur les pistes de ski de fond, son nom reste à l’honneur à travers son jeune frère Giorgio, double champion olympique à Turin en 2006.  En 2003, elle grimpe au sommet de l’Everest où elle fait flotter le drapeau olympique !

Retrouvez aussi les meilleurs moments de Lillehammer 1994!

Tags Actu CIO
back to top