skip to content
Date
15 févr. 2016
Tags
Lillehammer 2016 , JOJ , Snowboard Cross , Femmes , Hommes , Actu CIO

Manon Petit et Jake Vedder dominateurs du début à la fin dans le Snowboard Cross


On n’a vu qu’eux. La Française Manon Petit comme l’Américain Jake Vedder ont chacun remporté tous leurs tours, des qualifications aux finales, pour s’adjuger les médailles d’or du snowboard cross, lundi 15 février à Hafjell.

Manon Petit, jeune snowboardeuse (17 ans) des Carroz d’Arâches, station de ski de Haute-Savoie, annonce la couleur dès ses deux runs de qualification dans le difficile parcours de cross de Hafjell. Meilleur temps à chaque fois, avec près d’une demi-seconde d’avance sur sa plus proche poursuivante. Elle continue par la suite à ne montrer que son dos à ses rivales, une fois sortie du portillon de départ : Fluide, vive, parfaitement équilibrée, elle remporte largement ses cinq tours, de la première série à la demi-finale.

En finale, et pour la première fois de la matinée, Manon Petit va toutefois subir la pression d’une concurrente, la Suissesse Sophie Hediger, qui s’accroche dans son sillage, vient à hauteur dans les virages relevés, mais finit par lâcher prise en vue de la ligne d’arrivée. Cela ne gâche pas le bonheur de Sophie. « Ca a été génial ! La 2e place, c’est fabuleux ! Je suis si heureuse… »

Manon Petit l’emporte devant Hediger et l’Italienne Caterina Carpano. Dans l’aire d’arrivée, elle récupère un drapeau Français qu’elle fait fièrement flotter devant un fan club venu en nombre. « Ma famille et mes amis sont là. C’est si beau de remporter la médaille d’or ! ».

Jake Vedder : « Quelle émotion quand on passe la ligne d’arrivée ! De la folie ! »

Comme Manon, Jake n’est pas battu durant les cinq premiers tours de sa compétition. Mais comme pour la jeune française, sa finale est beaucoup plus serrée. L’Américain sent d’abord le souffle de l’Allemand Sebastian Petrzykowski, quasiment planche contre planche, puis ce dernier est dépassé par l’Australien Alex Dixon qui vient contester la victoire à Vedder jusqu’à la ligne d’arrivée !

« Quelle émotion quand j’ai passé la ligne d’arrivée ! C’est de la folie, c’est fantastique. J’ai travaillé durant tout l’été. Avant la course, j’ai essayé de rester dans l’instant, d’être moi-même. L’aspect « routine » est sans aucun doute payant. On éteint tout et on se concentre » a dit Jake Vedder.

Michelle Vedder, la maman de Jake, comprend parfaitement l’état psychologique par lequel son fils passe avant les grandes courses. Elle est arrivée en Norvège le 10 février et ne lui a quasiment pas parlé jusqu’à sa victoire. Jake est resté confiné au Village des athlètes dès la minute où il est arrivé à Lillehammer. « Il est pleinement focalisé sur l’objectif. C’est sa vie, elle est dédiée à son sport. Ce que signifie avoir un fils médaillé d’or olympique ? C’est merveilleux. Toute la famille doit faire des sacrifices, mais on vit pour ces moments, et cela en vaut la peine. Personne ne se plaint jamais ».

Son fils pourrait avoir besoin d’un peu de temps pour réaliser l’importance de son exploit. Jake a remporté les championnats régionaux du Michigan… huit fois consécutivement, dans toutes les classes d’âge, de 2006 à 2014. Les JOJ représentent pour lui un net pas en avant. « Oh mon dieu ! C’est incroyable de se tenir sur la première marche du podium ! », s’est exclamé Jake.  « Je ne sais pas ce que je vais faire de celle médaille. Il se pourrait bien que je ne l’enlève pas ! ».

back to top En