skip to content
Date
21 févr. 2010
Tags
Vancouver 2010 , Biathlon , Allemagne , Actu CIO

Victoire pour Magdalena Neuner

Grâce à sa victoire à Vancouver, Magdalena Neuner s’est assuré une place au panthéon des biathlètes. Ce sera le point culminant d’une carrière tonitruante, mais bien plus courte qu’attendu par beaucoup.


Après avoir remporté cinq titres de championne du monde junior, Magdalena Neuner fait ses premiers pas en Coupe du monde en 2006, à l’âge de 19 ans. Elle enlève sa première victoire en 2007 et, sur la même lancée, elle décroche trois titres mondiaux la même année, alors qu’elle vient de fêter ses 20 ans. L’année suivante, elle termine en tête du classement général de la Coupe du monde et remporte trois nouveaux titres mondiaux. Pas de doute, le biathlon a vraiment trouvé sa perle rare.

Après des débuts aussi tonitruants, Magdalena connaît quelques problèmes de santé et sa forme s'en ressent légèrement. Ses sorties au tir, où elle n’a jamais été aussi forte que skis aux pieds, deviennent imprévisibles et ses erreurs lui coûtent plusieurs victoires. Mais lors de l’épreuve préolympique de Vancouver en mars 2009, l’Allemande confirme son retour en forme, remportant dans la foulée la Coupe du monde 2009 en individuelle, ainsi que le classement du relais avec ses compatriotes, alors qu’elle termine deuxième en sprint.

Sa campagne olympique débute par le sprint, où elle tire très bien. Elle ne manque qu’une seule cible mais malgré cela, elle termine quand même juste derrière la Slovaque Anastasia Kuzmina, vainqueur surprise.

Trois jours plus tard, cependant, elle dicte sa loi en poursuite. Une fois encore, Kuzmina lui donne du fil à retordre, mais Magdalena Neuner la double en début de course et reste solide au pas de tir, pour s’imposer avec 12 secondes d’avance.

Elle sera ensuite à la peine dans le 15 km individuel, qu’elle ne bouclera qu’en dixième position. Mais elle n’a pas encore dit son dernier mot lorsqu’arrive la course départ groupé. On ne donne pas cher de ses chances après deux erreurs au tir qui la relèguent à une demi-minute de la femme de tête, mais Magdalena fait une superbe démonstration de vitesse lors des derniers passages, s’arrête une dernière fois au pas de tir en réalisant un carton plein et arrache finalement la première place dans le dernier tour. Avec deux médailles d’or et une d’argent, elle est l’athlète allemande la plus primée à Vancouver, ce qui lui vaudra l’honneur de porter le drapeau de son pays lors de la cérémonie de clôture.

Après Vancouver, elle poursuivra sa moisson fructueuse. Au total, en sept saisons, elle alignera pas moins de 34 victoires en Coupe du monde et un score incroyable de 63 podiums. Elle prendra finalement sa retraite en 2012, affirmant avoir perdu sa motivation et désirant mener « une vie normale ».


back to top En