skip to content
Date
19 oct. 1968
Tags
Mexique 1968

Madeline Manning porte la bonne parole du 800 m

La Yougoslave Vera Nikolić est présentée comme la grande favorite du 800 m féminin. La détentrice du Record du Monde remporte aisément sa série au premier tour.

Mais en demi-finale, Nikolić abandonne après 300 m, sans raison apparente. À la surprise générale, elle regagne tranquillement la ligne de départ, ôte ses chaussures de course et s'assoit.

Sa décision laisse les observateurs perplexes. À ce jour, personne ne sait vraiment quelles raisons ont motivé cette décision : certains pensent qu'il s'agit d'un mouvement d'humeur face à l'énorme pression que l'athlète devait subir, d'autres estiment que l'altitude est en cause. Quoi qu'il en soit, l'absence de la Yougoslave donne à la finale un caractère très indécis.

Ces circonstances font le bonheur de Madeline Manning, qui domine largement la course. L'Américaine mène du début à la fin et s'impose avec une dizaine de mètres d'avance, en battant le record olympique. Elle devient par la même occasion la première grande championne américaine sur cette distance, ce qui explique sans doute le vif intérêt que son succès suscite. À 20 ans, elle compte déjà plusieurs titres nationaux lors de son arrivée au Mexique, mais son triomphe olympique la propulse dans une autre galaxie.

La course reste serrée jusqu'à l'entrée des 100 derniers mètres. Manning en profite alors pour se détacher, au prix d'une belle démonstration de puissance et d'endurance. Elle franchit la ligne avec près de dix mètres d'avance sur sa première poursuivante, Ileana Silai. La Roumaine termine avec plus d'une seconde et demie de retard sur la nouvelle championne olympique.

Quatre ans plus tard à Munich, Manning remportera la médaille d'argent de la première édition du relais 4x400 m féminin. Elle ne parviendra cependant pas à atteindre la finale de la compétition individuelle, que ce soit en Allemagne ou à Montréal en 1976. 

Manning connaîtra par la suite une deuxième carrière pour le moins inhabituelle : elle deviendra une chanteuse de gospel renommée, un pasteur reconnu et l'aumônière de l'équipe olympique américaine. Elle figure donc aujourd'hui à la fois parmi les grands noms de l'athlétisme et du jazz !

back to top