skip to content
2018 Getty Images
Date
27 févr. 2018
Tags
Actualités Olympiques , PyeongChang 2018 , Luge
PyeongChang 2018

Luge : l'Allemagne comme toujours, mais l'Autriche aussi !

Alors que l'équipe d'Allemagne avait réalisé le Grand Chelem à Sotchi en 2014, elle a cette fois "dû se contenter" de trois titres, avec Natalie Geisenberger en simple femmes, les deux Tobias (Arlt et Wendl) en double hommes et tous réunis avec Johannes Ludwig dans le re-lais par équipes. Mais le simple hommes leur a échappé, grâce à l'Autrichien David Gleirscher.

Incroyable dénouement dans la compétition masculine de luge le 11 février : Encore en tête après la 3e manche, en piste pour réaliser un triplé olympique de légende, l'Allemand Felix Loch a loupé sa dernière descente du toboggan de glace d'Alpensia. L'Autrichien David Gleirscher, qui le menaçait depuis le début, n'a pas laissé passer l'occasion pour s'adjuger l'or devant l'Américain Chris Mazdzer et l'Allemand Johannes Ludwig. 

 

"Je ne peux pas y croire. C'est juste magique," s'est exclamé le nouveau champion olympique, "J'ai juste réalisé un bon run, et je suis heureux que ce soit arrivé ! Dans un premier temps, je pensais que Felix allait remporter le titre, mais il a fait une erreur. Je veux remercier toute ma famille, surtout ma petite amie, mon fils et mes entraîneurs. Nous avons passé beaucoup de temps à l'entrainement, nous avons travaillé dur. Je ne peux pas décrire çà. C'est juste incroyable !". David Gleirscher n'est que le 2e autrichien champion olympique du simple hommes, 50 ans après Manfred Schmid à Grenoble en 1968!

Gleirscher avait pris les devants en première manche. Mais Felix Loch avait répondu du tac au tac et à la fin de la première journée, il devançait son rival autrichien de 188/100e, alors que Chris Mazdzer se tenait en embuscade en 4e position, à 1/1000e de l'athlète olympique de Russie Roman Repilov. Le suspense restait entier ce dimanche à l'issue de la 3e manche. Loch toujours devant, mais un supersonique Mazdzer installé au 2e rang devant Gleirscher. 

Tout s'est donc joué dans la dernière descente. Loupé de Loch qui a terminé 5e. Superbe run de Gleirscher pour se poster au premier rang. Argent pour Mazdzer et remontée de Johannes Ludwig de la 5e place à la médaille de bronze ! 

Getty Images
Simple dames : Natalie Geisenberger conserve son titre 

Personne n'a réussi à devancer Natalie Geisenberger sur le toboggan de glace d'Alpensia. La tenante du titre allemande a terminé première des quatre manches, pour l'emporter mardi 13 février devant sa compatriote Dajana Eitberger et la Canadienne Alex Gough qui obtient le premier podium de son pays en luge.

A 121,7 km/h de moyenne, en tête à tous les chronos intermédiaires, Natalie Geisenberger a parachevé son oeuvre dans la quatrième manche de la compétition féminine de luge. Déjà double médaillée d'or (simple dames et relais par équipes à Sotchi en 2014), la championne qui a fêté ses 30 ans le 5 février, a brillamment gagné son troisième titre olympique. 

La septuple championne du monde (en simple et en relais), quintuple champion d'Europe et sextuple gagnante en titre de la Coupe du monde FIL, intraitable à Alpensia et jamais vraiment menacée, a devancé au final Dajana Eitberger de 367/100e et Alex Gough de 412/100e. Des écarts conséquents en luge à l'issue de deux soirées, quatre manches et un peu plus de 3 minutes au total. 

Natalie Geisenberger devient la première lugeuse à conserver son titre depuis Silke Otto en 2006. Sa victoire a apporté à l'Allemagne une sixième victoire consécutive pour les femmes dans la discipline, depuis les Jeux de Nagano 1998. "Je suis si contente de ma course. Quatre manches propres et une nouvelle médaille d'or après Sotchi 2014. C'est fantastique", a-t-elle dit. "Je pense que le secret est que j'ai mené ma luge en sécurité. Je voulais juste sortir du virage 9 sans toucher le mur". 

Alex Gough a tout simplement remporté la première médaille du Canada en luge aux Jeux Olympiques. "C'est énorme pour moi et pour le programme de luge canadien. Nous étions si proches à Sotchi il y a quatre ans. Je savais que si pouvais produire quatre manches consistantes, l'opportunité était là. Arriver sur la ligne, voir que j'étais derrière Dajana et comprendre qu'il me fallait encore "un peu d'aide" des autres concurrentes, ça a été très dur. Je crois qu'il est assez évident de comprendre ce que cela signifie pour ce groupe et pour ce programme en voyant la réaction de mon équipe et de tous les gens qui étaient là." 

Getty Images
Double hommes : Les deux Tobias, Arlt et Wendl comme à Sotchi en 2014

Tobias Arlt et Tobias Wendl ont remporté une troisième médaille d'or olympique, après le double hommes et le relais par équipes à Sotchi en 2014. Sur la piste de glace d'Alpensia, ils ont dominé les deux manches pour devancer les Autrichiens Peter Penz et Georg Fischler de 088/100e et leurs compatriotes Toni Eggert et Sascha Benecken de 290/100e. 

"C'est quatre ans de travail pour cette compétition, la plus importante pour nous. Ce sont tellement d'heures d'entraînement, du sang et de la sueur, et maintenant, nous sommes à nouveau champion olympiques !" s'exclame à à chaud Tobias Wendl, en partant dans un bel éclat de rire. "Je n'arrive pas à mettre des mots sur ce que je ressens. Sur ce que nous ressentons à l'intérieur", ajoute Tobias Arlt. "Nous sommes pour la 2e fois champions olympiques et c'est juste magnifique, indescriptIble". 

Tobias Arlt et Tobias Wendl avaient subi la domination de leurs compatriotes Toni Eggert et Sascha Benecken durant toute la saison 2016-2017, lesquels l'avaient emporté lors de l'étape pré-olympique disputée sur la piste d'Alpensia, s'étaient adjugé la Coupe du monde FIL et le titre mondial 2017 à Innsbruck. Mais voilà, au moment de vérité les deux double médaillés d'or olympiques ont repris leur marche en avant de façon éblouissante. 

Mercredi 14 février, les deux Tobias ont dominé la première manche avec 071/100e d'avance sur le duo autrichien et 111/100e sur leurs rivaux allemands. Il en a été de même en deuxième manche, maîtres du toboggan de glace coréen, creusant encore plus l'écart pour connaitre un grand bonheur à l'arrivée ! "Nous avons vu les temps, ils étaient très très rapides, et le record de la piste tombait. La piste était très bonne, nos runs aussi. La premier a été parfait dans l'ensemble. Dans le deuxième, nous avons commis une erreur dans le virage 15, mais en fin de compte, nous sommes restés au top", a détaillé Tobias Arlt. 

Relais : l'équipe allemande impériale 

Natalie Geisenberger et le duo Tobias Arlt/Tobias Wendl sont désormais tous quadruples champions olympiques de luge. Vainqueurs du relais avec Johannes Ludwig le 15 février, ils ont devancé l'équipe du Canada médaillée d'argent et celle d'Autriche en bronze. 

Natalie Geisenberger et Johannes Ludwig se sautent dans les bras en dansant, il foncent sur la glace pour lancer une folle sarabande avec Tobias Arlt et Tobias Wendl qui viennent d'en finir. 

Getty Images
Imparable : l'Allemagne conserve son titre du relais !

L'équipe d'Allemagne était la dernière partante sous les projecteurs du toboggan de glace d'Alpensia, au moment où les Canadiens (Alex Gough, médaillée de bronze du simple femmes, Sam Edney, Tristan Walker/Justin Sinth) se congratulaient pour avoir réussi à devancer l'Autriche (Madeleine Egle, David Gleirscher, champion olympique du simple hommes, Peter Penz/Georg Fischler, médaillés d'argent du double hommes) de quelques centièmes de secondes. 

La double championne olympique du simple femmes Natalie Geisenberger a idéalement lancé son équipe. Elle a passé le relais au médaillé de bronze du simple hommes Johannes Ludwig qui a maintenu la cadence. Les deux Tobias, sacrés la veille dans le double hommes, n'ont plus eu qu'à achever le travail : victoire avec un temps total de 2:24.517, devant le Canada (2:24.872) et l'Autriche (2:24.998). 

"Ce sont des journées merveilleuses, vraiment merveilleuses" a dit Johannes Ludwig. "Mes premiers Jeux, deux médailles, il n'y a pas besoin d'en dire plus!". Tobias Arlt a ajouté après avoir conclu l'épreuve avec son partenaire Tobias Wendl "c'était juste un run de plus, et il fallait assurer, se concentrer, faire son travail. C'est ce que nous avons fait". 

Natalie Geisenberger a conclu : "C'est fabuleux d'être encore sur la première marche du podium et encore de recevoir la médaille d'or demain lors de la cérémonie de la victoire. Nous attendons juste ce moment-là, la voir. C'est juste géant. J'ait fait un bon run, celui de Johannes était très propre, notre double était également parfait et nous voilà au top!". Quant au Canada, il n'avait jamais encore gagné de médaille aux Jeux en luge. Il a achevé les compétitions à PyeongChang 2018 avec deux podiums ! 



















back to top En