skip to content

Lors des JOJ, Amanda Salzgeber a tenu son rang !

salzgeber lausanne yog OIS/IOC
Fille de Rainer Salzgeber, vice-champion du monde de ski, et d’Anita Wachter, championne olympique du combiné en 1988, l’Autrichienne Amanda Salzgeber, était particulièrement attendue lors des Jeux Olympiques de la Jeunesse de Lausanne 2020. Elle a parfaitement tenu son rôle de favorite en remportant trois médailles sur la piste des Diablerets sous les yeux de sa maman. Elle revient sur cette belle expérience…

 


L’histoire est presque trop belle pour être vraie. Tout juste 32 ans après que sa mère Anita Wachter eut été sacrée championne olympique du combiné aux Jeux Olympiques de Calgary en 1988, la jeune Autrichienne Amanda Salzgeber, 17 ans, a elle aussi remporté la médaille d’or de cette discipline aux Jeux Olympiques de la Jeunesse de Lausanne 2020.

"J’ai du mal à exprimer la joie et le soulagement que j’ai pu ressentir, souligne-t-elle. J’étais tellement heureuse de pouvoir accomplir quelque chose dont j’avais tellement rêvé.  C’est quelque chose de très spécial d’avoir pu gagner toutes les deux une médaille d’or en combiné, mais mon rêve est toujours de prendre part aux “grands” Jeux Olympiques comme ma mère a pu le faire."

 

Quatrième lors du super-G, Amanda a su maîtriser ses nerfs pour s’imposer devant sa maman, présente aux Diablerets mais hyper-stressée. "Oui, je sais qu’elle ne peut quasiment jamais regarder mes courses parce qu’elle est trop nerveuse, explique l’apprentie championne. Avant de m’élancer, je savais déjà qu’elle ne pourrait pas regarder."

Juste une maman

"Je suis juste une maman, explique Anita Wachter. Je viens du ski et je sais ce qu’elle ressent avant la course, après la course et pendant la course. Je peux lui donner quelques conseils. Et j’essaie de lui apporter quelque chose de positif pour qu’elle puisse un peu mieux gérer la situation. Mais c’est vrai que je suis beaucoup plus nerveuse que lorsque je faisais moi-même de la compétition."

salzgeber lausanne yog OIS/IOC

Amanda reconnaît que son père, ancien très bon spécialiste de slalom et directeur de compétition pour une grande marque de skis, lui a transmis son calme. Cependant, elle a connu des émotions inoubliables lors des JOJ.

"Pendant la cérémonie sur la place des médailles, je ne savais même pas ce que je devais penser, raconte Amanda. J’avais l’impression d’être en plein rêve. Ce n’est que quelques jours plus tard que j’ai réalisé ce qui s’était passé ce jour-là."

salzgeber lausanne yog OIS/IOC

Trois médailles au total

Après l’or au combiné, Amanda a eu le bonheur d’obtenir deux autres médailles de bronze, l’une en slalom géant et l’autre lors de l’épreuve par équipes aux côtés de son compatriote Philip Hoffmann. "C’était une belle manière de terminer la compétition, précise-t-elle. Toutes les manches ont été super disputées, mais à la fin on a été heureux de se retrouver tous les deux sur le podium."

Désormais, Amanda rêve de participer à la Coupe du monde de ski et de suivre les traces de ses parents. "Participer aux Jeux Olympiques est et sera toujours l'un de mes plus grands rêves, insiste-t-elle. Lausanne m’a prouvé que si je continuais à skier comme je le fais en ce moment je pourrais y parvenir."

salzgeber lausanne yog OIS/IOC

Pour sa championne de maman, l’impatience de sa fille lui rappelle quelques souvenirs. "C’était la même chose pour moi quand j’avais 17 ans, se souvient-elle. On était concentré, concentré, concentré. Parfois, j’ai l’impression qu’elle est un peu dans un tunnel. Et c’est pour ça que j’ai simplement envie de lui dire : profite de la vie en dehors du ski."  

On verra si ce message permet à la jeune Autrichienne de marcher sur les traces de ses glorieux parents.

back to top En