skip to content
Date
09 juil. 2011
Tags
Londres 2012 , Actu CIO ,

Londres se prépare pour 2012


Londres 2012 "se porte bien" d'après le président du LOCOG, Sebastian Coe. À un peu plus d'un an de l'ouverture des Jeux Olympiques de 2012 à Londres, les organisateurs se préparent à accueillir le monde. Les plans sont maintenant testés en situation, la main-d'œuvre pendant les Jeux augmente rapidement et les sites qui n'étaient encore que des projets ouvrent désormais leurs portes aux compétitions. Le comité d'organisation de Londres 2012 fait de son mieux pour que les olympiens de 2012 et leurs fans passent un moment inoubliable lors de leur séjour dans la capitale britannique pour les Jeux l'été prochain.

Construire, tester, et mettre en service

Le ministre britannique des Sports, Hugh Robertson, a annoncé cette semaine que 88 % des constructions pour les Jeux de 2012 à Londres étaient à présent terminés. Londres 2012 est ainsi dans une position enviable car l'essentiel des sites est prêt plus d'un an avant les Jeux. Cette avance permet aux organisateurs de commencer à faire passer le contrôle du Parc olympique actuellement géré par l'Autorité chargée de la livraison des infrastructures olympiques (ODA) au LOCOG, lequel sera responsable des opérations au Parc olympique pendant les Jeux. Le LOCOG et ses partenaires sont donc déjà en train de prendre possession des lieux afin de se familiariser avec les opérations et de procéder à des tests pour éviter les surprises en juillet prochain. Des tests virtuels sont également effectués, avec 200 000 heures de tests techniques sur 36 sites virtuels.

La main-d'œuvre s'accroît rapidement en vue des Jeux avec 100 nouveaux collaborateurs chaque mois et 70 000 volontaires en cours de sélection à travers tout le Royaume-Uni. La planification des transports et des opérations est également privilégiée, avec près de £ 6 milliards investis dans l'amélioration des transports. Des discussions sont en cours avec les commerçants et d'autres organisations pour trouver d'autres façons de travailler l'été prochain.

Accueillir le monde

En juillet et août 2012, le monde de l'Olympisme se rendra en Grande-Bretagne à l'occasion des Jeux Olympiques et Londres ne néglige aucun détail dans sa quête de l'excellence. Le LOCOG a d'ores et déjà accueilli 163 Fédérations Internationales et 272 Comités Nationaux Olympiques et Comités Nationaux Paralympiques dans la capitale britannique pour des visites de sites afin de s'assurer que les besoins des athlètes sont complètement satisfaits. L'année prochaine sera également marquée par la tenue de 42 épreuves tests dans le cadre du programme baptisé "London prepares" – ce qui témoigne de l'engagement du comité d'organisation à bien tester la mise en service des Jeux. En outre, le LOCOG travaille d'arrache-pied pour créer son fan-club pour les Jeux, notamment grâce au lancement de son programme de billetterie qui a rencontré un grand succès, aux visites des mascottes et via ses plateformes de réseaux sociaux. Preuve que ces Jeux mobilisent l'ensemble du pays, 83 accords ont été signés avec les CNO pour des camps d'entraînement avant les Jeux en Grande-Bretagne.

2012 et au-delà

La préparation de Londres ne concerne pas seulement les 16 jours de compétition. En effet, Londres 2012, c'est aussi un héritage pour aujourd'hui et pour demain. Il est prévu que le Parc olympique laisse un formidable héritage aux communautés locales, avec des espaces verts pour les habitants, mais aussi des installations sportives, des logements et des bureaux. La zone alentours sera également aménagée pour les générations futures. De plus, le programme "International Inspiration", lequel offre des débouchés sportifs aux jeunes du monde entier, a d'ores et déjà bénéficié à 11 millions de jeunes dans 16 pays. Les Jeux ont également créé des milliers d'emplois et de places de formation, et des contrats de quelque £ 6 milliards ont été conclus pour la construction et l'approvisionnement des Jeux. La ville de Londres est donc bien partie pour 2012, et même pour l'après 2012.

back to top