skip to content
Getty Images
Date
11 oct. 2017
Tags
Londres 2012 , Héritage , Actualités Olympiques

Londres : les quartiers qui ont accueilli les Jeuxconnaissent la croissance la plus rapide

Le 9 octobre, Sadiq Khan, le maire de Londres, a révélé que le chiffre incroyable de 110 000 nouveaux emplois créés avait été atteint depuis les Jeux Olympiques de Londres 2012 dans les six quartiers de la ville ayant accueilli des épreuves.

Ces chiffres confirment que les quartiers de Barking & Dagenham, Greenwich, Hackney, Newham, Tower Hamlets et Waltham Forest, hôtes des Jeux Olympiques en 2012, ont connu un boom économique. Le nombre d’emplois qui y ont été créés a même été plus de trois fois supérieur aux prévisions établies en 2013.

Getty Images

Rien qu’à Tower Hamlets, 50 000 nouveaux emplois ont été créés depuis 2012, alors que la croissance de l’emploi a été cinq fois plus forte qu’attendue à Newham (17 000) et Hackney (25 000). Selon un rapport d’Oxford Economics, prévisionniste économique de réputation mondiale, cette explosion devrait se poursuivre et 125 000 autres emplois devraient voir le jour dans ces six quartiers d’ici à 2030, essentiellement dans les secteurs de la science et de la technologie.

La revitalisation de l'est de Londres suite à l’énorme succès des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2012, revitalisation qui a été conduite par la London Legacy Development Corporation, a été marquée par une augmentation significative de la population : deux millions d’habitants vivent désormais dans cette partie de la ville, soit 170 000 de plus que les prévisions de 2013. Outre la pérennisation des sites construits pour les Jeux, lesquels constituent aujourd’hui un élément essentiel de l’héritage de 2012, l’organisation a supervisé le développement de nouveaux quartiers, parcs industriels et espaces culturels. Ces démarches ont contribué à transformer cette zone de Londres, autrefois défavorisée, en une destination majeure pour la culture, le sport, les affaires et l’éducation. Ce constat met en relief la nécessité pour les villes hôtes d’avoir une vision à long terme de l’héritage des Jeux.

L’héritage des Jeux Olympiques de 2012 ne concerne pas uniquement le parc olympique Queen Elizabeth. Il s’agit de revitaliser une zone de Londres que nous comptons pérenniser pour les décennies à venir. Sadiq Khan Mayor of London

S’exprimant lors d’une conférence intitulée "Leading London : London at the heart of business innovation" (Londres à la pointe : Londres au cœur de l’innovation entrepreneuriale), le maire de la ville a également dévoilé ses projets concernant la création d’une nouvelle destination pour la culture, de niveau mondial, dans le parc olympique. Parmi les éléments de ce projet figure le regroupement de quelques-unes des meilleures institutions artistiques et éducatives du monde pour faire de Londres l’une des premières destinations pour la culture et l'éducation en Europe.

Les projets feront appel à la coopération d’institutions culturelles et éducatives comme le Victoria and Albert Museum, le Smithsonian, Sadlers Wells, le London College of Fashion (université de la mode) et le collège universitaire de Londres.

Le centre de gravité de Londres se déplace à l’est

"L’héritage des Jeux Olympiques de 2012 ne concerne pas uniquement le parc olympique Queen Elizabeth", a déclaré Sadiq Khan. "Il s’agit de revitaliser une zone de Londres que nous comptons pérenniser pour les décennies à venir."

Getty Images

"Je suis ravi de voir que cette partie de Londres offre des dizaines de milliers de nouveaux emplois aux Londoniens dans des secteurs importants comme la technologie, la science et les médias. Ce sont d’excellentes nouvelles pour l'est de Londres, pour notre ville et pour notre pays", a ajouté le maire de Londres.

"Cela montre ce qu’il est possible de réaliser en associant un espace public de classe mondiale, l’accès à la culture et une coordination adéquate entre des logements abordables, des infrastructures sociales et des transports. Cela doit constituer un bon exemple de dynamisation de notre ville. Les entreprises, les universités et les institutions culturelles se pressent ici et le centre de gravité de Londres se déplace vers l’est."

"Je travaille aussi d’arrache-pied pour créer une nouvelle destination culturelle de classe mondiale dans le parc olympique, en réunissant quelques-unes des meilleures institutions artistiques et éducatives du monde. On n’a rien vu à cette échelle à Londres depuis la création du complexe muséal de South Kensington, il y a plus de 150 ans, et j’ai hâte que la ville devienne l’une des premières destinations pour la culture et l'éducation enEurope."

back to top En