skip to content
Getty Images
Date
27 juil. 2018
Tags
Actualités Olympiques, Héritage, Londres 2012
Héritage

Londres 2012 : des retombées économiques toujours aussi positives six ans après

Six ans jour pour jour après que la reine Élisabeth II, James Bond, David Beckham et Mr Bean eurent participé à la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de 2012 à Londres, UK Sport vient d'annoncer que la capitale britannique avait engrangé plus de 130 millions de livres sterling grâce à la tenue, depuis les Jeux Olympiques et Paralympiques, d'événements sportifs financés par la Loterie nationale et les deniers publics.


Les chiffres indiquent également que plus de 1,3 million de personnes ont assisté à 25 compétitions soutenues financièrement par la loterie nationale, et ce rien qu'à Londres. En effet, les événements organisés sur les anciens sites des Jeux de 2012 sans le concours de UK Sport et ceux qui se sont déroulés dans d'autres régions du pays ne sont pas pris en compte dans les statistiques.

Christophe Dubi, directeur exécutif des Jeux Olympiques au Comité International Olympique (CIO), a déclaré à la suite de cette annonce : "Nous tenons à féliciter Londres et UK Sport pour le formidable héritage que les Jeux ont légué à la ville – et à ses habitants – et qui contribue encore à son essor six ans après la tenue de la manifestation olympique. Nous avons ici un parfait exemple de la façon dont les Jeux Olympiques peuvent transformer des vies et apporter d'innombrables bienfaits à une ville pendant des années, voire des décennies."

Nous avons ici un parfait exemple de la façon dont les Jeux Olympiques peuvent transformer des vies et apporter d'innombrables bienfaits à une ville pendant des années, voire des décennies. Christophe Dubi Directeur exécutif des Jeux Olympiques au CIO

Le stade olympique, où Jessica Ennis a remporté l'heptathlon et Usain Bolt inscrit son nom en lettres d'or dans l'histoire du sprint olympique en 2012, a ainsi accueilli les Championnats du monde 2017 d'athlétisme qui ont rapporté 79 millions de GBP à Londres.

Six years on, London 2012 is still delivering a positive economic legacy Getty Images

Esther Britten, qui dirige l'équipe responsable des grands événements chez UK Sport, a indiqué : "Depuis les Jeux, des compétitions de niveau mondial ont été organisées sur tous les sites olympiques, lesquels sont également ouverts au public, permettant ainsi à des personnes de tout âge d'utiliser les mêmes installations que leurs héros olympiques et paralympiques."

Le stade olympique n'est pas le seul site à avoir des retombées sur le plan économique. Hyde Park, où Nicola Spirig et Lisa Norden avaient franchi la ligne d'arrivée au coude à coude en 2012, a accueilli la Grande Finale des Séries mondiales de triathlon en 2013, laquelle a généré 8 millions de GBP.

Six years on, London 2012 is still delivering a positive economic legacy Getty Images

Les Championnats du monde 2016 de cyclisme sur piste, organisés dans le Lee Valley VeloPark, ont eu quant à eux un impact économique de 3 millions de GBP. C'est dans ce vélodrome que le cycliste écossais Chris Hoy avait décroché sa sixième médaille d'or, devenant ainsi l'olympien le plus titré de Grande-Bretagne et le codétenteur du plus grand nombre de médailles d'or remportées par un athlète britannique aux Jeux Olympiques.

Six years on, London 2012 is still delivering a positive economic legacy Getty Images

Un montant de 5 millions de GBP a été généré par l'organisation des Championnats d'Europe 2016 de natation dans le centre aquatique de Londres, dans les bassins où Chad Le Clos avait remporté le 200 m papillon, poursuivant son ascension entamée aux Jeux Olympiques de la Jeunesse de 2010 à Singapour, et où la Lituanienne Ruta Meilutyte s'était adjugé l'or dans le 100 m brasse à tout juste 15 ans.

Six years on, London 2012 is still delivering a positive economic legacy Getty Images

Plus de 100 000 billets ont été vendus pour la Coupe du monde de hockey qui se tient actuellement dans le Centre de hockey et de tennis de la Lee Valley. Cette compétition devrait enregistrer une audience TV mondiale d'un milliard de téléspectateurs, tous à la recherche des équipes qui pourraient marcher sur les traces des médaillés d'or de 2012, à savoir les Néerlandaises et les Allemands.

Et ce n'est pas tout : non seulement d'autres compétitions sont déjà inscrites au calendrier, mais les sites des Jeux sont également utilisés à d'autres fins. Ainsi que l'a déclaré Lyn Garner, la directrice de la London Legacy Development Corporation – la société en charge du développement de l'héritage des Jeux de Londres : "Le Parc olympique – le Queen Elizabeth Olympic Park – a énormément changé en six ans. Depuis les Jeux de Londres en 2012, des résidences ont été construites, des milliers d'emplois créés et des millions de personnes sont venues visiter les installations. Et c'est loin d'être fini : des universités, des musées, des écoles, des entreprises sont sur la liste."

back to top En