skip to content
Date
18 févr. 2016
Tags
Lillehammer 2016 , JOJ , Actu CIO

Line Ansethmoen, la jeune artiste qui a dessiné la mascotte des JOJ


Line Ansethmoen a remporté le concours international lancé pour la mascotte des JOJ 2016. Découvrez le processus créatif qui a mené à la naissance de Sjogg, la mascotte tant appréciée des jeunes athlètes.

« C’est ma mère qui m’a montré le lien sur la compétition internationale en cours : « Postez votre dessin pour la mascotte de Jeux Olympiques de la Jeunesse de Lillehammer » raconte Line Ansethmoen. « J’ai dû faire les choses très vite ! ».

Lillehammer2016/Victoria Røren

Elle prend tout d’abord son carnet pour réaliser des esquisses, en commençant par dessiner les contours d’un renard, puis en l’habillant. Elle imagine aussi d’autres animaux « plus mignons », avant de réaliser un nouveau dessin, cette fois « entièrement numérique », ressemblant plus « à ce qu’on voit dans notre région en Norvège ». Elle pense au lynx. « Je lui donne de grandes mains, les lynx sont connus pour ça. J’ajoute des skis pour qu’il ait l’air sportif. Je lui fait de grands yeux aussi, le plus mignons possibles ». Décrivant le processus créatif, Line montre son adorable chat et explique « il m’a aidé à ajouter des éléments « chat » dans mon dessin ».

Neil Turner/YIS/IOC

Une fois que Line a posté son dessin sur la page du concours, la décision se fait sur Facebook. L’activité sur la page des Jeux Olympiques de la Jeunesse de Lillehammer est intense au printemps 2014 ! C’est en effet là que les internautes votent pour la mascotte. En juin, trois créations se retrouvent en finale : un élan, une belette et le lynx imaginaire, dessiné par Line Ansethmoen, 18 ans et originaire de… Lillehammer.

« Maintenant, on peut le voir partout ! »

Lillehammer2016/Helene Solheim

Le Lynx l’emporte finalement d’une courte tête (30 voix d’écart) sur plusieurs milliers de votes, face à la Belette. Reste à trouver son nom, et pour ce faire, les plus de 22.000 fans de la page officielle sont également mis à contribution. Quoi de plus évident que « Sjogg » qui désigne la neige dans cette région de la Norvège et qui est l’ingrédient principal des sports d’hiver ?

IOC/Ubald Rutar

Line est ravie quand elle voit pour la première fois la version finale de sa création. « Je pense qu’elle est très belle ! » déclare-t-elle alors. L’apparence de Sjogg est bien plus fantaisiste que celle des autres Lynx. Décontracté, il porte un chandail à capuchon bleu, et des pantalons aux motifs verts, inspirées par la chaine de montagnes de Lillehammer 2016, symbolisant les différentes cultures rassemblées dans une atmosphère de partage et d’amitiés scellées pour la vie.

Lillehammer2016/Helene Solheim

Aujourd’hui, et comme le note Line Ansethmoen, « On peut le voir partout ! » et elle se réjouit : « Il est comme un enfant. Il devient vraiment très populaire ». Elle ne se trompe pas, et d’innombrables selfies pris avec cette adorable mascotte fleurissent sur les réseaux sociaux. Pour Line, c’est vraiment une expérience exceptionnelle.

back to top En