skip to content
Allsport
Date
24 févr. 1994
Tags
Lillehammer 1994 , Actu CIO , Ski acrobatique , Ouzbékistan

Lina Cheryazova saute vers l’or des sauts

L’Ouzbek Lina Cheryazova était l’immense favorite des sauts féminins. Enfant, elle a pratiqué la gymnastique et le trampoline avant de reporter son attention sur la neige à 18 ans. Elle a intégré le circuit de la Coupe du monde juste après avoir eu 21 ans et est devenue très vite une star de ce sport.

Lorsqu’arrive 1994, elle est championne du monde en titre depuis l’année précédente et reste sur cinq victoires consécutives dans des épreuves de Coupe du monde. Sa trajectoire semble donc la conduire vers une seule direction : l’or olympique.

Problème : sa chance semble l’abandonner à peine arrivée à Lillehammer. Elle est victime tout d’abord d’une mauvaise chute à l’entraînement, qui la met KO. Ensuite, elle perd tous ses moyens lors du tour de qualification et lutte pour atteindre le niveau de performance dont elle est coutumière sur le circuit.

Elle n’est pas toute seule toutefois. De nombreuses favorites sont aussi à la peine. Alors que seules les 12 premières gagnent le droit de disputer la finale, Colette Brand et Nikki Stone ratent le coche et Lina Cheryazova passe de justesse, en se classant 12e.

Reste à savoir si la skieuse ouzbek peut désormais se montrer à la hauteur de sa réputation et des attentes du monde des observateurs. La réponse est positive, puisqu’elle réussit un triple saut périlleux vrillé au premier tour pour prendre un énorme avantage de plus de 11 points sur la Suédoise Marie Lindgren.

Son second saut n’est pas aussi impressionnant, marqué par une réception hésitante. Elle se retrouve à attendre avec anxiété les scores, malgré son impressionnante avance héritée de son premier saut. Lindgren marque 84,10 points alors que Cheryazova n’en obtient que 73,92. La Suédoise a comblé la plus grande partie de son retard, mais pas la totalité, et elle laisse donc la victoire à l’Ouzbek, pour moins d’un point.

C’est la toute première médaille olympique de l’Ouzbékistan, mais la chance de Lina Cheryazova va se retourner contre elle. Cinq mois plus tard, elle sera victime d’une grave blessure à la tête à l’entraînement et restera une semaine dans le coma. Chose remarquable, elle parviendra à renouer avec la compétition et finira 13e des Jeux Olympiques de 1998.
back to top En