skip to content
Date
04 août 2008
Tags
Actu CIO , Beijing 2008

Lieux emblématiques et projets de transport: pour l'avenir de Beijing


Compte à rebours final : Jeux Olympiques et projets d'infrastructure
Le compte à rebours final jusqu'à l'ouverture des Jeux de la XXIXe Olympiade est sur le point de s'achever. Si les Jeux Olympiques et Paralympiques de Beijing ne dureront que quelques semaines, l'héritage qu'ils laisseront à la capitale chinoise et à ses habitants sera, lui, durable. Plus de 40 milliards de dollars ont été investis dans des travaux d'infrastructure, avec la construction non seulement des prestigieuses et gigantesques installations qui accueilleront les compétitions olympiques, mais aussi d'un réseau de transport à l'épreuve du temps pour répondre aux besoins de la population.

Les visiteurs en admiration devant le nouveau terminal de Beijing
Dès l'atterrissage à l'aéroport international de Beijing, les passagers qui traversent le nouveau terminal 3 à l'architecture futuriste sont saisis par l'ampleur des travaux effectués. Cette merveille de technique, conçue par l'architecte britannique Lord Foster, évoque un dragon, créature mythique et vénérée en Chine. Ce terminal, le plus grand du monde, est aussi l'un des bâtiments les plus imposants de la planète. Il permettra à l'aéroport de tripler ou presque sa capacité d'accueil : 85 millions de passagers par an au lieu de 35 millions.
 
Métro : un programme d'investissement colossal
Les transports publics de Beijing ne sont pas en reste non plus. Trois nouvelles lignes de métro viennent juste d'ouvrir, ajoutant 58 km de voies au réseau existant pour le porter à huit lignes et 200 km en tout. Les investissements réalisés dans ce domaine totalisent à eux seuls quelque 3,3 milliards de dollars. À noter une ligne express reliant l'aéroport, pour amener les passagers en ville plus rapidement, et une ligne olympique desservant le Parc olympique et ses installations emblématiques. Cinq lignes supplémentaires sont prévues d'ici à 2015. À cette date, le réseau de Beijing aura dépassé celui de Londres.
 
La ligne de chemin de fer la plus rapide du monde
La ligne de chemin de fer la plus rapide du monde, entre Beijing et Tianjin, où seront organisées des rencontres de football, est entrée en service le 1er août, juste à temps pour les Jeux Olympiques. Les trains, qui pourront aller jusqu'à 350 km/h, ramèneront les temps de trajet de 70 à 30 minutes. La ligne compte cinq arrêts, dont la nouvelle gare – imposante – de Beijing Sud.
 
Une ère nouvelle est née
Des monuments majestueux redessinent également la silhouette de la capitale chinoise. L'architecte français Paul Andreu a conçu le Grand Théâtre national, situé en plein cœur de la ville. Ce bâtiment controversé, de forme ovale, est surnommé l'œuf. Quant au bâtiment de CCTV, avec son inclinaison singulière, sa construction devrait s'achever en 2009. Et puis, il y a les installations olympiques. Beijing en compte 31 à elle seule, dont le spectaculaire stade national – plus connu sous le nom de Nid d'oiseau – et le centre national de natation – le Cube d'eau. Ce sont ces bâtiments qui attireront l'œil des visiteurs venus du monde entier pour les Jeux. Pour les Pékinois, ces ouvrages d'architecture marquent la naissance d'une ère nouvelle, qui dotera la ville d'installations pour ses sportifs pour de longues années à venir.
back to top