skip to content
2011 Getty Images
Date
14 mars 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO , Tennis de table , Grande-Bretagne

Liam Pitchford : les yeux rives sur l’objectif


Star britannique du tennis de table, Liam Pitchford a les Jeux Olympiques de 2016 à Rio de Janeiro en vue. Il espère réitérer ses prouesses aux Jeux du Commonwealth sur la scène olympique.

À quel âge avez-vous commencé le tennis de table?
J’avais environ 9 ans. Il y avait un club de à l’école et j’y allais avec deux copains durant la pause de midi. C’est là que tout a débuté. Des dépisteurs de talent nous ont regardés jouer lors de tournois dans le pays et, à 11 ans, j’ai été invité à des camps d’entraînement avec l’équipe nationale. À 12 ans, je jouais pour l’Angleterre et c’est de là que tout est parti.

Comment la bourse de la Solidarité Olympique vous a-t-elle aidé?
J’ai reçu la bourse l’an dernier et elle m’a énormément aidé. J’ai pu participer à davantage de tournois et ainsi améliorer mon classement. J’espère me qualifier pour les Jeux de 2016 et la bourse m’a beaucoup aidé alors que je travaille pour cet objectif.

Quels souvenirs gardez-vous des Jeux que vous avez regardés plus jeune?
Mes premiers souvenirs sont ceux de 2004 à Athènes. J’étais en vacances avec ma famille. Mon père et moi cherchions toujours une télévision pour suivre l’événe- ment. Le Suédois Jan-Ove Waldner jouait encore à l’époque. Il était en fin de carrière, mais je savais combien il avait été bon et il a décroché le bronze [simple hommes]. Cela m’a beaucoup impressionné et dès que j’ai atteint un haut niveau en tennis de table, j’ai moi aussi voulu participer aux Jeux.

Vos médailles aux Jeux du Common- wealth [trois d’argent, deux de bronze] sont-elles vos plus grands succès?
Les Jeux du Commonwealth sont très spéciaux pour moi puisque j’y ai gagné cinq médailles. Chaque matin, je me réveille et je peux les contempler dans ma chambre. Cela m’encourage à continuer pour décrocher l’or la prochaine fois.

Comment était-ce de concourir aux Jeux Olympiques de 2012 à Londres?
Londres, c’était fantastique. L’ambiance était géniale et c’était une expérience in- croyable pour moi. L’échelle était vraiment bien plus grande que les autres compéti- tions auxquelles j’ai pu participer. Évidem- ment j’avais gagné des médailles aux Jeux du Commonwealth, mais Londres reste une expérience singulière pour moi. Cela m’a vraiment motivé pour décrocher ma propre qualification pour les Jeux de 2016 et pour que je sente que je mérite vraiment d’y être.

Getty Images

Si vous vous qualifiez pour les Jeux de 2016, quel sera votre objectif?

Me qualifier pour les Jeux est mon principal but cette année. L’équipe britannique se qualifiera probablement, si nous continuons à nous améliorer. Si je me qualifie pour les simples, je crois que gagner une médaille sera difficile, mais tout est possible. J’aimerais bien arriver en 1/8 ou 1/4 de finale avant de voir si je peux aller plus loin.

En quoi consiste votre entraînement?
Ma saison débute par un camp d’entraînement près de Paris. Nous travaillons la force et l’endurance, pour obtenir plus d’explosivité dans les jambes. Ensuite, je retourne dans mon club allemand pour préparer la nouvelle saison. Généralement, nous pratiquons deux heures et demie le matin et l’après- midi, du lundi au samedi. Puis s’ajoute l’entraînement physique. La semaineest longue, mais c’est plaisant quand on est tous dans la salle pour s’entraîner dur et se dépasser ensemble!






back to top En