skip to content
Date
18 févr. 2012
Tags
Innsbruck 2012 , JOJ

Les volontaires d'Innsbruck 2012

"Les volontaires ont été la cheville ouvrière des Jeux Olympiques de la Jeunesse de 2012 à Innsbruck", a déclaré le directeur général du COJOJ, Peter Bayer – et l'équipe des JOJ est on ne plus d'accord avec lui.


Sans la motivation, le soutien et la mobilisation des 1 357 volontaires d'Innsbruck 2012, les 1er Jeux Olympiques de la Jeunesse d'hiver n'auraient pu avoir lieu !

D'octobre 2010 à juin 2011, les volontaires ont été recrutés individuellement ou avec l'aide des partenaires nationaux et internationaux. La phase de recrutement a été suivie de la phase d'affectation et tout au long de l'automne 2011, des séances de formation ont été organisées : présentation des JOJ, initiation aux tâches confiées, sans oublier, juste avant les Jeux, les séances de familiarisation avec les sites.

L'équipe en charge des volontaires a préparé ces séances et dirigé personnellement celle consacrée à la présentation des JOJ. À l'approche des Jeux, les préparatifs se sont accélérés avec l'ajout d'un programme de motivation et l'établissement des horaires de travail de concert avec les autres secteurs fonctionnels.

Durant les Jeux, l'équipe en charge des volontaires avait pour mission de coordonner, motiver et soutenir les volontaires d'Innsbruck 2012. Après les Jeux, l'accent a été mis sur les efforts inlassables déployés par les 1 357 volontaires et les 112 000 heures de travail fournies à l'occasion des 1ers Jeux Olympiques de la Jeunesse d'hiver.

Peter Bayer avait raison : les volontaires ont véritablement été la cheville ouvrière de ces Jeux !

back to top