skip to content

Les volontaires, au cœur de l'héritage olympique

Nanjing 2014 Getty Images
Date
05 déc. 2019
Tags
Actualités Olympiques, Héritage
Les volontaires sont souvent salués comme étant le "moteur" des Jeux Olympiques, travaillant sans relâche pour assurer le succès de la manifestation. Mais depuis la naissance du mouvement aux Jeux Olympiques de 1948 à Londres, ils ont contribué à bien plus que la simple tenue des Jeux.

Qu'il s'agisse d'acquérir des compétences de vie, de renforcer les liens entre les communautés, de promouvoir l'esprit olympique ou de créer de nouvelles cultures de volontariat, les volontaires des Jeux ont créé un héritage qui leur est souvent bénéfique ainsi qu'à leur pays, et ce aujourd'hui encore.


L'intérêt pour le programme des volontaires olympiques n'a pas faibli avec le temps. Plus de 200 000 candidatures ont été reçues pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020, un nombre qui témoigne de l'enthousiasme sans précédent pour les Jeux à travers le Japon.

En cette Journée internationale des volontaires, nous célébrons leur immense contribution au caractère unique des Jeux Olympiques et les avantages durables qu'ils ont créés au cours des dernières éditions des Jeux Olympiques.

Los Angeles 1984 : mobilisation des quartiers

Le programme olympique pour les quartiers a été mis en place pour contribuer à mobiliser les communautés situées aux alentours immédiats des sites de compétition olympiques et de l’un des trois villages olympiques. Les communautés locales ont été associées aux activités liées aux jeux sur une base volontaire. Elles ont en effet été consultées quant à leurs préoccupations et on été invitées à réserver un accueil chaleureux aux spectateurs des Jeux Olympiques. En tout, près de 30 organisations olympiques de quartiers ont été crées – dont chacune comprenant en moyenne 350 membres – afin de coordonner diverses initiatives. Plus de 5 000 volontaires ont pris part à des activités liées au programme olympique pour les quartiers et les différents groupes y adhérents. Des festivals sportids tenus les week-ends, des concours d’affiches et des ateliers avec les Olympiens on été organisés durant les années qui ont suivi afin de mobiliser encore davantage ces quartiers.

Los Angeles 1984 – engaging communities CIO

De plus, les Jeux Olympiques de Los Angeles 1984 ont favorisé la création de sites d'animation dans les quartiers pour que les habitants puissent suivre les Jeux Olympiques, un modèle qui continue d'être utilisé lors des grands événements sportifs à travers le monde. Sept sites d'animation ont été installés, dont le plus fréquenté a été celui d'un centre communautaire d'aide sociale. Ce centre a particulièrement attiré l'attention des médias pendant les Jeux Olympiques grâce à l'enthousiasme des téléspectateurs, lesquels ont pleinement profité de ce programme.

Barcelone 1992 – Des compétences utiles

Les organisateurs des Jeux Olympiques de Barcelone 1992 ont recruté des volontaires pour gérer l’événement, créant ainsi une culture du volontariat dans et autour de la ville, culture qui n’était pas particulièrement développée avant les Jeux.

Barcelona 1992 CIO

L'organisation des Jeux Olympiques a mobilisé des personnes de différentes sphères de la société catalane. Des aides spéciales ont été proposées pour attirer les volontaires, notamment des bourses pour étudier le français en France et l'anglais au Royaume-Uni. Sur les 103 000 candidatures, 34 000 volontaires ont été recrutés par le comité d'organisation et tous ont reçu une formation spécifique qui leur a permis d'acquérir des compétences utiles au quotidien.

Après les Jeux, l'Association des Volontaires Olympiques a été créée, laquelle continue encore aujourd'hui de soutenir la plupart des événements sportifs qui se déroulent dans la ville.

Athènes 2004 – Création d’une nouvelle culture du volontariat

L’effort d’Athènes 2004 pour recruter des volontaires pour les Jeux Olympiques a conduit à la naissance d’une nouvelle culture volontariat. En tout, 160 000 personnes se sont portées volontaires, ce qui reflète une réaction particulièrement positive de la population grecque à l’accueil des Jeux Olympiques par Athènes : auparavant, le nombre de volontaires en Grèce était d’environ.
L'un des objectifs de l'Agence nationale du volontariat, créée pour les Jeux, était de profiter de cette vague de "volontariat pour une cause nationale" et d'encourager le volontariat sur une base plus régulière pour les années à venir.

Athens 2004 CIO

Depuis 2004, divers organismes ont pris le relais en matière de volontariat, s'inspirant de l'esprit des Jeux Olympiques d'Athènes 2004. Il s'agit notamment d'Ethelon, une initiative qui s'est d'abord axée sur les grands événements organisés en Grèce dans les domaines de l'art, du sport, de l'esprit d'entreprise, etc. mais qui s'est progressivement ouverte à des actions à caractère social destinées aux groupes défavorisés. Créée en 2012, Ethelon compte aujourd'hui plus de 9 500 volontaires, principalement des jeunes de 18 à 25 ans, et coopère avec plus de 200 ONG pour un large éventail d'actions.

Beijing 2008 – Diffuser l'esprit olympique

Le personnel et les volontaires de Beijing 2008 ont joué un rôle clé en assurant la diffusion de l'esprit olympique et la promotion du développement du sport à Beijing et à travers toute la Chine.  

En 2010, afin de les aider dans leurs fonctions pendant les Jeux, l'Association pour le développement de la ville olympique de Beijing (BODA) a créé une communauté spécifique, laquelle proposait une série d'activités à ses plus de 10 000 membres, tous d'anciens volontaires de Beijing 2008. Parmi les activités proposées, citons des courses, des cours de chant et de danse ainsi que des programmes de bourses et de volontariat.

Beijing 2008 CIO

Londres 2012 – Un sentiment de bien-être qui dure

L'esprit des Jeux Olympiques de Londres 1948 – la première édition des Jeux à avoir proposé un programme officiel de volontaires olympiques – a été à nouveau mis à l'honneur 64 ans plus tard lors des Jeux Olympiques de Londres 2012. Les 100 000 volontaires de Londres 2012 ont été salués pour le bon déroulement des Jeux. De plus, le sentiment de bien-être qu'ils ont créé par leur engagement et leur enthousiasme a provoqué un formidable bond en avant de la culture du volontariat au Royaume-Uni après les Jeux.

Londres 2012 Getty Images

Afin de promouvoir encore davantage le volontariat communautaire, le gouvernement britannique a aidé à mettre sur pied un projet d'héritage olympique baptisé "Join In". Son objectif est de faire profiter les communautés du Royaume-Uni des avantages du volontariat en associant d'éventuels volontaires à des clubs sportifs et des groupes communautaires locaux. Un autre programme de volontariat, "Sport Makers", a été créé par l'agence sportive gouvernementale Sport England. Son objectif est d'engager de nouveaux volontaires âgés de 16 ans et plus pour l'organisation d'activités sportives communautaires à travers le pays. Le projet a mobilisé 82 990 volontaires.

Sotchi 2014 – Structure du mouvement bénévole

En Russie, le mouvement bénévole a été structuré à travers la création de 17 centres de volontaires destinés à favoriser le bon déroulement des Jeux Olympiques d’hiver de Sotchi 2014. Ces centres continuent de recruter des volontaires pour des événements majeurs, tels que la Coupe du monde de la FIFA 2018.

Sochi 2014 Getty Images

L’un de ces centres, situé dans la ville de Sotchi, compte plus de 7 000 membres actifs, dont des étudiants et de jeunes travailleurs. Des habitants plus âgés ont également rejoint les rangs des volontaires grâce au projet de bénévolat senior mis en place par le centre. Outre les événements sportifs, les volontaires de Sotchi participent à des campagnes sociales et environnementales.

back to top En